Amaranthe - carnet de bord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Amaranthe Aislinn
Confrérie Abraxans
Tell me who you are...
Rang Modératrice

Date d'inscription : 17/03/2015
Parchemins : 1400
Points d'activité : 1
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Moi
Multicomptes : Mary Elizabeth et Cassandra Sahvanna
Image :
Âge : 21
Métier : Journaliste d'investigation à Salem
Situation financière :
  • ★★★★☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 31 - 41 - 51
MessageSujet: Re: Amaranthe - carnet de bord   Dim 17 Jan 2016 - 0:51

Le 6 mars 1997,

J'avais décidé de quitter cette Académie, elle n'était que souffrances pour moi. Sans lui, je n'étais rien. Et une missive était arrivée. Il allait se montrer, mon cœur battait tellement vite à cette idée que je ne pouvais me refuser d'assister à ce pseudo banquet.

Je regardais la chambre de Ben si vide et pourtant, il était présent comme toujours quand j'étais là. Devais-je fuir ? Une vie qui n'était que l'ombre de celle que j'aurais vécue avec lui. Il me manquait et je le voulais. Tout mon corps était en manque et ne désirait qu'une chose sentir sa chaleur, sa peau contre la mienne.

Il était mon autre, celui sans qui je ne pouvais vivre, me regarder dans une glace était douloureux. Que pouvais-je faire face à cet Amour qui me dévastait ?
J'étais si fragile que je ne supportais pas de croiser ma colocataire et que je devais me cacher ? Avec plaisir car ces murs étaient ceux qui retenaient son secret, le notre interdit.

Je déambulais comme un fantôme et je voulais le rendre heureux où qu'il soit. Il était mort si jeune que peut-être que je me fourvoyais sur l'importance que j'avais ? Il était un homme à femmes et moi, un coton-tige...

Je ne pouvais plus supporter de me cacher, j'avais besoin d'être une femme forte. Une femme méconnue pour beaucoup, une passionnée...
Je décidais de quitter ses lieux qui me dévastaient et me rendaient aussi fragile qu'un colibri. Les écuries étaient la solution. Revoir Midnight, mon bel équidé....

Je marchais comme une automate et enfin je me rendis dans ce lieu désiré. L'odeur de paille me chatouillait les narines. Je décidais d'ouvrir son box et de le voir me permettait d'être plus forte. Je m'approchais de ce cheval et posais mon front contre le sien avant de murmurer :


- Midnight, j'ai besoin de galoper et d'oublier... Me permets-tu ?

Son hennissement me fit croire que je pouvais. Je montais à cru, les larmes coulaient comme toujours. Et d'un mouvement de mes cuisses, je lui indiquais la sortie. Je le fis d'abord trotter avant de galoper. Le vent glacé giflait mon visage et me faisait oublier ma tristesse...Il devait aller plus vite, je voulais de la vitesse et ne plus penser, ne plus ressentir. "Aide-moi mon Ami, je t'en prie..."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17729-amaranthe-aislinn-termine
Amaranthe Aislinn
Confrérie Abraxans
Tell me who you are...
Rang Modératrice

Date d'inscription : 17/03/2015
Parchemins : 1400
Points d'activité : 1
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Moi
Multicomptes : Mary Elizabeth et Cassandra Sahvanna
Image :
Âge : 21
Métier : Journaliste d'investigation à Salem
Situation financière :
  • ★★★★☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 31 - 41 - 51
MessageSujet: Re: Amaranthe - carnet de bord   Mar 19 Jan 2016 - 0:09

Le lendemain du banquet du comte,

Je m'étais réveillée encore une fois dans mon refuge, la chambre de Ben. Pourquoi je me cachais ainsi ? Je savais que j'avais peur de devoir m'expliquer avec Meg. Elle ne se contenterait pas de balivernes. Je ne pourrais lui faire croire que j'avais quitté l'Académie et que j'étais restée tranquillement chez mes parents. Elle savait que j'étais une jeune femme qui ne refusait pas l'action. Après tout, nous faisions toutes deux parties de l'Ordre.

Je me sentais tellement seule entre ses murs et je ne pouvais ennuyer mon "ami d'enfance" avec mes états d'âme. Ce temps était révolu et je savais qu'il s'inquiétait à cause du comte. D'ailleurs, la rencontre avec son porte-parole ne m'aidait pas. Il avait un je ne sais quoi qui me rappelait Ben. Je ne pouvais pas continuer ainsi, sourire quand on me souriait, être à l'écoute alors que j'étais incapable de m'ouvrir à mon tour. Il fallait que ça change mais je ne savais pas comment dépasser cette retenue, cette protection qui m'avait entouré depuis Poudlard.

J'avais acheté les ingrédients pour concocter cette potion d'oubli et elle seule m'apporterait la paix. Mais il me manquait des feuilles d'amarante queue de renard. Quelle ironie! Pour mon malheur, Neal avait interdit l'entrée de ses serres. Je savais que je n'aurais pas le niveau pour dépasser ses sorts de protection. Quels arguments, pourrais-je lui offrir pour qu'il me donne son autorisation ? Je suivais le cursus de la plume alors mes études ne me permettaient pas de la quémander.

"Oublier cette souffrance pour mieux renaître et pouvoir enfin tourner la page" était tout ce que je désirais. Je ne l'oublierais pas mais cette tristesse, cette détresse disparaîtrait et je ne serais plus l'ombre de moi-même.

Je me levais et j'allais prendre une douche. La chaleur de l'eau m'avait toujours permis de me détendre. Mes blessures étaient en voie de guérison. Je garderais des cicatrices et elles me rappelleraient que la colère n'était pas la meilleure conseillère.

Je me séchais avant de soigner mes plaies et de revêtir une tenue simple qui me ressemblait. Un banal pull vert émeraude et un pantalon noir. Je n'oubliais pas de passer la chaîne qui retenait la bague de famille de mon aimé perdu.

Aujourd'hui, j'avais rendez-vous avec mon sauveur, Isha. Je comptais lui faire une surprise en l'emmenant au chemin de traverse. Il était si intrigué par mon monde et si ouvert que je n'avais aucun doute à l'intégrer.

J'avais encore un peu de temps alors je me dirigeais vers la salle à manger pour essayer de déguster un petit déjeuner. Après avoir bu un thé et grignoté un toast, il était temps que je le rejoigne.

Je me rendis à Avalon pour transplaner à Londres et me rendre chez lui en utilisant les transports moldus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17729-amaranthe-aislinn-termine
Amaranthe Aislinn
Confrérie Abraxans
Tell me who you are...
Rang Modératrice

Date d'inscription : 17/03/2015
Parchemins : 1400
Points d'activité : 1
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Moi
Multicomptes : Mary Elizabeth et Cassandra Sahvanna
Image :
Âge : 21
Métier : Journaliste d'investigation à Salem
Situation financière :
  • ★★★★☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 31 - 41 - 51
MessageSujet: Re: Amaranthe - carnet de bord   Dim 28 Fév 2016 - 17:14


Fiche de duelliste
Âge : 21 ans. (Points d'endurance : 19)
Métier : Étudiante en cursus de la plume.
Alignement : Membre de l'Ordre du Phénix.
Seuil de base débutant : 31
Seuil de base intermédiaire : 41
Seuil de base avancé : 51

Traits de personnalité

Phobique
Affronter un certain type de créatures fige d'effroi le lanceur, ce qui l'empêche de se défendre correctement par le biais des sortilèges. Malus de 4 points en présence de scorpions (manticores) et de grenouilles. 35 - 45 - 55


Candide
Le personnage n'a vraiment pas l'air d'un combattant, et on ne s'imaginerait jamais qu'il pourrait tirer la baguette. Chaque sortilège surprend ceux qui ne le connaissaient pas. Bonus de 2 points. 29 - 39 - 49


Protecteur
Quand son groupe protégé est attaqué, le personnage ne connaît plus de limites. Ses forces sont comme décuplées et il préférera tomber que laisser ses protégés être blessés. Bonus de 4 points. 27 - 37 - 47
Note : le groupe protégé peut-être les amis proches, un type d'animal magique, les vieux livres de la bibliothèque...


Dernière édition par Amaranthe Aislinn le Ven 10 Juin 2016 - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17729-amaranthe-aislinn-termine
Amaranthe Aislinn
Confrérie Abraxans
Tell me who you are...
Rang Modératrice

Date d'inscription : 17/03/2015
Parchemins : 1400
Points d'activité : 1
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Moi
Multicomptes : Mary Elizabeth et Cassandra Sahvanna
Image :
Âge : 21
Métier : Journaliste d'investigation à Salem
Situation financière :
  • ★★★★☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 31 - 41 - 51
MessageSujet: Re: Amaranthe - carnet de bord   Lun 14 Mar 2016 - 23:43

Le 27 avril,

Hier après-midi, j'avais fait mes adieux à mon meilleur ami, William, fauché dans la fleur de l'âge. Je n'avais pas réussi à ressentir cette peine qui aurait du me dévaster. Au lieu de cette douleur, je n'avais pu exprimer qu'une indifférence polie.

Et pourtant Morgane savait à quel point, j'aimais ce jeune homme. Il avait été l'un des rares à avoir dépassé mes barrières infranchissables à Poudlard. Notre amitié était unique et sans ambiguïté. Il m'avait secondé dans tous mes actes sans jamais me juger et j'avais fait de même. C'était un homme bon et je n'ai même pas pu lui rendre un dernier hommage, aucune larme n'avait réussi à rouler sur mes joues.

Cette potion avait été une solution de facilité et à présent, je regrettais ma décision. J'avais été faible et je voulais juste oublier les émotions contradictoires que Ben m'inspirait. Je ne savais même pas si il existait un antidote à ce breuvage. Peut-être que son effet était irréversible ?

Je n'avais pas pu soutenir ses parents qui mettaient en terre leur fils unique. J'avais juste réussi à serrer chacun d'entre eux dans mes bras et leur dire à quel point, il avait compté dans ma vie. Je commençais à me dire que je portais la poisse à mes proches et que je devrais arrêter de m'attacher à autrui. Étais-je le Sinistros ?

Mia et Anton avait organisé une soirée pour la campagne de Novenka et je ne pouvais pas y aller. Comment aurais-je pu avoir la tête à faire la fête ? Et de toute façon, je n'avais pas l'intention de voter à cette élection. Je ne voulais pas de président qui nous imposerait des soirées et des activités. Je chérissais ma liberté et mon goût pour la solitude. Et une nouvelle compétition comme celle que j'avais vécue à Poudlard me faisait horreur.

Le jour de son assassinat, j'avais contacté Isha à la manière moldue pour lui demander si nous pouvions passer cette soirée ensemble. J'avais besoin de m'éloigner du monde magique et d'oublier la cruauté des mangemorts. Il avait accepté et nous avons passé la soirée à faire la cuisine et à regarder des dessins-animés de Walt Disney.

Finalement, je suis restée dormir chez lui car étrangement, je me sentais protégée du mal et de la fatalité dans son appartement même si j'avais eu la prudence de lancer tous les sorts de protection que je connaissais.

Il avait eu la décence de ne me poser aucune question et de faire la conversation pour nous deux. Le lendemain, je m'étais réveillée épuisée. Ma nuit avait été hantée par des cauchemars où les visages des deux disparus s'étaient mélangés pour me torturer et me reprocher leur mort injuste.

Je suis rentrée à Haveirson après que nous ayons partagé un petit déjeuner et je me suis réfugiée dans une salle de classe vide pour essayer de coucher mes pensées sur mon journal. Et même mon écrit était édulcoré. Je savais que j'avais perdu mon humanité...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17729-amaranthe-aislinn-termine
Amaranthe Aislinn
Confrérie Abraxans
Tell me who you are...
Rang Modératrice

Date d'inscription : 17/03/2015
Parchemins : 1400
Points d'activité : 1
Avatar : Karen Gillan
Crédits : Moi
Multicomptes : Mary Elizabeth et Cassandra Sahvanna
Image :
Âge : 21
Métier : Journaliste d'investigation à Salem
Situation financière :
  • ★★★★☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 31 - 41 - 51
MessageSujet: Re: Amaranthe - carnet de bord   Lun 14 Nov 2016 - 23:42

Le 20 octobre 1997,

Avec Christopher, nous étions arrivés la veille pour rencontrer l'un de ses informateurs à Ioujno-Sakhalinsk sur l’île de Sakhaline. "L'Alexandrite" nous apprit qu'une vente aux enchères allait avoir lieu le 22 octobre à Bykov.  

Elle ignorait le lieu précis et l'heure exacte, elle savait juste que l'entrée se faisait sur invitation. Ces parchemins étaient offerts à de riches collectionneurs et à des commerçants aux réseaux commerciaux développés.

Ce soir, le célèbre sorcier Ermolai Glinka organisait un bal masqué. Il était amateur de jeunesse et de beauté. Chris y était convié en tant que rédacteur en chef de son journal et j'étais, bien entendu, sa cavalière.

Je m’apprêtais avec beaucoup de soin pour cette soirée. Je portais une robe de soirée verte émeraude laissant deviner ma féminité et l'invitant à en découvrir plus. Je cachais une fiole de potion d'oubli et ma cape d'invisibilité dans mon réticule brodé de pierres précieuses. Je coiffais ma longue chevelure rousse en un chignon flou. Mes oreilles étaient parés de longues boucles d'oreilles et mes lèvres étaient peintes en rouge rubis.
Mon visage était caché derrière un loup doré.

A l'heure dite, je rejoignis mon cavalier et nous nous rendîmes dans le château de ce vieil aristocrate. Je connaissais ma mission et je ferais tout ce qu'il fallait pour la réussir.


Le 21 octobre 1997,

La soirée fut mouvementée. Il avait de nombreux gardes du corps. Heureusement, le maître des lieux aimait les rouquines et je n'eus qu'à me faire désirer pour qu'il ait envie de me courtiser. Nous avions partagé plusieurs valses avant qu'il m'invite dans ses appartements pour me montrer ses trésors les plus précieux.

Je connaissais le plan par cœur et j'offris un sourire rassurant à Chris avant de le suivre dans le dédale des escaliers. Il intima à ses protecteurs de ne pas nous suivre. Arrivée dans son sanctuaire, je lui demandais une coupe de champagne millésimé et quand il me tendit la coupe, je fis preuve d'une maladresse contrôlée en renversant mon verre sur sa robe de sorcier. Il considérait le sexe faible comme fragile et victime de leurs émotions alors il me lança un petit regard bienveillant.

Alors qu'il s'éloignait pour réparer les dégâts qu'avaient commis une jeune fille intimidée par son charisme et sa fortune, j'en profitais pour verser la fiole jusqu'à la dernière goutte dans sa coupe qu'il avait posé négligemment sur une table en bois précieux.

A son retour, il me servit un nouveau verre. Un sourire charmeur se dessina sur mes lèvres gourmandes puis je pris celle qu'il avait abandonné. Je m'approchais de lui d'une démarche aguicheuse. J'étais si proche que je pouvais sentir son souffle sur mon visage. Je lui tendis après avoir pris celle qu'il m'avait servi avec une galanterie intéressée. Nous trinquâmes aux plaisirs que cette nuit allait nous apporter avant de déguster une longue gorgée de ce breuvage euphorisant.

Mon regard noisette ne quittait pas le sien. Au bout de quelques instants, son regard devint vitreux. Je lui demandais cette invitation et il me l'offrit de bonne grâce. Après je lui racontais l'histoire que nous avions répété avec mon complice. Je le mis au lit. Il aurait une bonne migraine au réveil et se rappellerait d'Eibhleann qui lui avait fait passé une nuit délicieuse mais étrangement, il ne se souviendrait plus ni de son visage ni de son patronyme.

Alors qu'il sombrait dans un sommeil réparateur, je sortis ma cape pour me couvrir et disparaître aux yeux des communs des mortels. Nous avions décidé de nous rejoindre dans les jardins à minuit avec mon très cher collègue où nous attendait une calèche pour nous ramener à notre hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17729-amaranthe-aislinn-termine
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Amaranthe - carnet de bord   Aujourd'hui à 23:02

Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

MMHP :: Professeurs et Adultes-