anipassion.com
 

 Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 15:33



Jude Whitmore


Etat Civil
Nom : Whitmore
Prénom(s) : Jude A.
Date de naissance : 4 février 1969 (28 ans)
Origine : Moldue
Animal de compagnie : Une chatte noir et blanc nommée Juniper. Oui, à cause de la chanson de Donovan.

Descriptions
Physique
Je suis plus grand que petit, mais je suis aussi définitivement plus maigre que gros. J'ai jamais eu un gros appétit. Je m'habille au quotidien de ce qui me tombe sous la main et je ne porte pas une attention bien particulière à mon apparence. Mes cheveux sont bruns foncés, légèrement bouclés et souvent, ils sont insufflés d'une vie propre. Je ne me rase pas souvent, préférant garder une petite barbe qui me donne un air plus viril. Mes traits ne sont pas spécialement harmonieux, mais l'ensemble donne un résultat pas trop mal. J'ai souvent des cernes sous les yeux parce que je dors pas assez.

Caractère
Je suis quelqu’un d’assez timide. Je suis parfois difficile à approcher parce que je ris nerveusement à toutes les questions qu’on me pose et mon attitude générale donne l’impression que j’aimerais être ailleurs, surtout quand je suis sous les feux des projecteurs. En petit groupe, normalement, ça se passe mieux. Je suis aussi quelqu’un de profondément gentil et attentionné. J’aime faire plaisir aux gens, prendre soin des personnes que j’aime et remonter le moral de quiconque semble l’avoir perdu. Ce n’est pas pour autant que mon moral à moi est toujours bon. Je suis d’un naturel très anxieux, je me ronge les ongles et les petites peaux autour d’une manière assez compulsive, et je fume beaucoup trop. J’ai toujours peur qu’il arrive quelque chose, j’ai ce sentiment persistant que quelque chose de terrible est sur le point d’arriver. Je suis quelqu’un de très affectueux envers les personnes qui sont proches de moi, même si je préfère limiter les contacts physiques avec les inconnus. Je me mets difficilement en colère, préférant la fuite à la confrontation, et je ne suis pas spécialement courageux. Je suis très préoccupé par ce que les autres vont penser de moi et c’est la raison pour laquelle j’ai autant de difficulté à tolérer les critiques à mon encontre et à l'égard de mes écrits. J’ai au final un caractère assez dépendant, plutôt introverti et j'ai besoin de prouver ma valeur aux gens.

Goûts
J’aime le café, fumer à l’aube par temps frais, le bruit de ma machine à écrire à l’ancienne, lire, rêvasser, les discussions à coeur ouvert, porter des bas de laine… et j’adore les chats. Mon cocktail préféré est le gin and tonic, ma couleur préférée est le glauque (non, pas le sinistre, mais le vert glauque, vous regarderez, c’est très joli) et mes mots préférés sont « éphémère » et « libellule ». J’aime pas avoir des vêtements trempés par la pluie, les gens qui font des sourires forcés, passer à la télé, faire des séances d’autographes ou chercher quelque chose.
Rêves et ambitions
Évidemment, mon ambition principale actuellement, ce serait de parvenir à écrire un bouquin qui rétablirait ma réputation auprès de mes pairs. J'aimerais être un écrivain qu'on respecte et qu'on invite à donner des conférences. Pour le reste, je vis au jour le jour. J'espère simplement faire des rencontres intéressantes, que mes pas me mènent à des endroits qui valent la peine d'être vus et que mes intérêts me conduisent vers un partage enrichissant et épanouissant.

Informations complémentaires
Ancienne maison : Mon ancienne adresse à Londres, vous voulez dire?
Baguette : 27 centimètres, croûte de pain, coeur de mie, souple, tiède.

Histoire
Je suis né en 1969. 2 février 1969 pour être précis. Ce qui, si on fait le calcul, remonte ma conception au mois de mai 68. J’ai souvent rêvassé sur la possibilité que mes parents, émus par le mouvement social qui déferlait sur l’occident à l’époque, fussent allés à Paris pour défendre leurs idéaux, brandir des drapeaux sur les barricades à la manière de la Liberté de Delacroix, colorer les murs de graffitis à la gloire de De Gaulle, fumer de l’herbe, crier des slogans dans la rue, faire l’amour pas la guerre et me concevoir au passage. L’idée d’avoir des parents unis par leurs convictions, unis par quoi que ce soit en fait, me plaisait. Non. Mes parents étaient restés à Londres. Mes parents étaient désunis.

Ma mère m’a souvent raconté combien mon père était un salaud. Le fait est qu’elle était elle-même… disons pas facile à vivre. Il m’a fallu une vingtaine d’années mais j’ai fini par comprendre pourquoi mon père était parti. Avant de le comprendre, je vivais seul avec ma mère dans un petit appartement dans la capitale, dans une bulle qu’elle avait matérialisée autour de nous et dont la paroi était si épaisse que j’arrivais à peine à voir au dehors. Ma mère a cet incroyable talent pour se victimiser. Pour nous donner l’impression que si on ne prend pas soin d’elle, quelque chose de très grave va lui arriver. Pendant toute mon enfance et mon adolescence, j’étais l’homme de la maison et je me croyais responsable de son bien-être. Quand elle a eu son cancer, ça a été encore pire. Elle s’en est remise, mais j’ai tout fait pour elle. Changé les draps en pleine nuit parce qu’elle s’est échappée dedans ou qu’elle les a trempés de sueurs froides. Tenu ses cheveux parce qu’elle vomit sa chimiothérapie. Je lui ai fait ses repas, je lui ai fait prendre sa douche. Après, elle avait encore deux fois plus de raisons de se prendre pour une victime. Gosh, son cancer, c’est devenu sa justification pour tout. « Oh, Jude, tu pourrais m’accompagner là-bas ? Le docteur dit que si j’y vais toute seule j’aurai trop de stress. Et le stress, c’est pas bon pour les rechutes de cancer ». Je vous jure, le pire c’est que je la croyais. Ma mère, c’est la personne la plus égocentrique que je connaisse. Je sais qu’elle m’aime, mais… Elle m’aime mal. Elle m’aime simplement pour s’aimer à travers moi. Elle m’en a toujours voulu d’être né et d’avoir gâché ses plans d’avenir, elle qui voulait devenir écrivaine, aller à la fac… et qui est restée coincée dans son patelin, obligée d’épouser le gars qui l’avait mise en cloque et de renoncer à ses rêves de jeune fille. Désolé maman.

Du coup, je suis devenu écrivain. Oui, je sais ce que vous pensez. L’idée c’est qu’à un moment j’avais tellement l’impression de ne faire qu’un avec ma mère que je ne savais plus si ses rêves étaient les miens ou si les miens étaient les siens. Les choses se sont embrouillées et j’ai incorporé des trucs, sûrement. Ce que je sais, c’est que j’adore écrire. J’ai toujours bien réussi à l’école, mais la littérature a toujours été ma matière préférée. J’ai fait des études supérieures dans ce cursus et aujourd’hui, je vis des lettres.

Le jour où j’ai publié Sept jours de nuit, mon premier roman, c’est là que ma mère et moi ça a clashé. C’est là que j’ai vu que peu importe ce que je faisais pour elle ou à cause d’elle, elle ne changerait jamais et m’en voudrait toujours. Gosh, elle m’en voulait même encore plus de réussir là où elle avait échoué.

Sept jours de nuit, c’est les 5 dés que tu lances et qui tombent tous sur 6. Un pur coup de chance. Un roman de fiction, un thriller à l’eau de rose pour les jeunes adultes et les femmes esseulées. J’ai un don pour comprendre la psyché féminine et jouer de leurs désirs inassouvis, de leurs rêvasseries des jours de pluie, de leurs fantasmes tus. Elles, elles ont aimé. Et elles ont acheté. Les critiques, eux, m’ont complètement démoli. Des raccourcis faciles, ils ont dit. Du réchauffé. Une histoire et des personnages vides, inintéressants. Un chroniqueur a même écrit que j’étais misogyne parce que la façon trop simpliste dont j’avais écrit mon bouquin insinuait que les femmes étaient incapables de comprendre la littérature et qu’il fallait leur parler comme à des gamines. Vous imaginez ?

J’ai fait une sacrée fortune avec la vente de ce livre. Il a été tellement populaire qu’il a trôné au sommet du palmarès des best-sellers du New York Times pendant 14 semaines. Il a été réédité à plusieurs reprises et traduit en 28 langages. Dieu ou peu importe la personne qui nous regarde d’en haut a un bon sens de l’humour. Je paie maintenant mon loyer avec l’argent qui m’a coûté ma crédibilité en tant qu’auteur et le respect de mes pairs. Inutile de vous dire que j’ai bu quand même un certain pourcentage de cet argent.

Le pire, c’est que j’ai écrit deux suites à mon roman. Sept nuits à vivre et Sept coups de minuit.

… J’y peux rien. Je suis un écrivain raté. Tout ce que j’écris est mauvais. Et pourtant, j’essaie !

Ma maison d’édition, elle, trouve que je fais un très bon boulot. Évidemment. Elle s’en met plein les poches avec mon succès commercial. C’est pour ça qu’elle m’a commandé une nouvelle trilogie qu’elle pourra vendre au même public cible. Avec le dévoilement du monde des sorciers, l’occasion est trop belle pour ne pas la saisir. Écrire un roman de fiction décrivant l’amour impossible entre une sans magie et ce sorcier ténébreux irrésistiblement attiré par cette collégienne moyennement belle. Une histoire futuriste qui se déroulerait en 2050 après l’explosion d’une bombe nucléaire, un monde où tout les rescapés, sorciers ou sans magie, sont obligés de s'entraider pour survivre. Sauf que cette fois, j’aimerais être capable d’écrire suffisamment bien pour que mes pairs cessent de me détruire dans les journaux. C’est pourquoi j’ai eu l’idée de l’immersion. Si j’arrive à bien comprendre, bien saisir ce qu’est le monde de la magie, peut-être arriverai-je à traduire suffisamment fidèlement l’essence de ce qui le constitue ?

La découverte du monde des sorciers m'a complètement fasciné. À la fois curieux, excité et terrifié, j'ai suivi de près les actualités depuis juillet dernier et quand j'ai entendu parler du mouvement pour la Concorde, l'IpC, j'ai tout de suite voulu m'impliquer. C'est pas seulement pour satisfaire ma maison d'édition que je veux écrire ce livre. C'est aussi parce que la découverte de ce monde tellement fascinant me subjugue et il est hors de question que je rate l'occasion de rencontrer ces gens et d'apprendre à les connaître.

C'est donc en collaboration avec des membres de l'IpC que j'ai été capable de m'installer à Avalon. Des sorciers qui en font partie également et qui pensent, comme moi, qu'un roman vendu à grande échelle à toutes les mères au foyer et les adolescentes sans magie, un roman avec des personnages sorciers attachants et humains, ça pourra populariser les sorciers et faire en sorte que l'harmonie supplante la haine.

Je me flatte de faire partie de ce mouvement et, quelque part, d'avoir l'opportunité de poser une pierre sur le mur de l'Histoire. Si mon travail peut aider à ramener la paix entre les peuples... Existe-t-il un projet plus honorable?


Hors-Jeu
Un prénom ? Lexie!
Votre âge : 25 ans
Qui est sur votre avatar ? BEN HOT WHISHAW
Comment avez-vous trouvé le forum ? En cliquant sur mes favoris
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs ? Yep, je l'ai même rédigé en partie :3
Règlement : Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.

Je m'engage à suivre le règlement de MMHP et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement : Jude Whitmore :3


Dernière édition par Jude Whitmore le Ven 19 Fév 2016 - 1:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 15:38

A QUE BIENVENUE ♥
Revenir en haut Aller en bas
MMHP Mafia
PNJ
Tell me who you are...
Rang Modératrice

Date d'inscription : 20/12/2015
Parchemins : 199
Points d'activité : 0
Situation financière :
  • ★★★☆☆

MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 15:39



Compte MDJ Mafia - Géré par Dwynwen ap Richard (Melody).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 15:40

Quel beau gosse.
Revenir en haut Aller en bas
Gareth Davis
Serdaigle
Tell me who you are...
Date d'inscription : 26/04/2015
Parchemins : 1044
Points d'activité : 33
Avatar : Liam Aiken
Multicomptes : Neville Londubat - Ona O'Sullivan
Image :
Âge : 13 ans
Année : 2ème année
Situation financière :
  • ★★★☆☆

MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 15:41

Re-Bienvenue Nalia.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17993-gareth-davis-termine
Lucy Rosebury
Poufsouffle
Tell me who you are...
Date d'inscription : 16/02/2016
Parchemins : 344
Points d'activité : 0
Avatar : Astrid Berges-Frisbey
Crédits : hollfeather
Multicomptes : Elladora Selwyn, Cian E. O'More
Âge : 17 ans
Année : Septième année
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37 - 47 - 57
MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 15:43

Re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t19890-lucy-rosebury#457185
Harmony K. Sharen
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 08/06/2015
Parchemins : 617
Points d'activité : 183
Avatar : Dakota Fanning
Crédits : Lil Day (Bazzart)
Multicomptes : Rupert Wenlock-Larkin
Image :
Âge : 15 ans - 5 mars 1982
Année : 5 ème
Métier : Préfète de Serpentard - Travaille l'été à l'Animalerie magique
Situation financière :
  • ★★☆☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 36 - 46 - 56
MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 15:48

Oh oui Lana. Oui. Je dis OUI.


Bonne rédaction de la fichette, j'espère que le staff sera gentil.

A bientôt IRP !



Hiboux
If I told you that a flower
BLOOMED IN A DARK ROOM
would you trust it ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t18344-harmony-k-sharen
Andrew L. Coyti
Gryffondor
Tell me who you are...
Date d'inscription : 10/01/2016
Parchemins : 277
Points d'activité : 0
Avatar : Felix bujo
Crédits : Adras'
Multicomptes : Ambrose Malia
Image :
Âge : 16 ans
Année : 6ème
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 50 - 50 - 50
MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 16:33

Bref rebienvenue par ici malgré ma candeur xD......
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t19675-andrew-l-coyti-termine
Charlie K. Grant
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 25/10/2015
Parchemins : 525
Points d'activité : 160
Avatar : Sky Ferreira
Crédits : Hopie, déesse suprême ♥
Multicomptes : Oly la pas jolie
Image :
Âge : 17 ans
Année : 7ème année
Situation financière :
  • ★★★★☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37 - 47 - 57
MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 16:40

Ho mon Dieu Lana ! Ce choix de vava !
Bonne rédaction de fichette.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t19189-charlie-k-grant-9644-fiche-term
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 21:03

Merci merci :DD J'espère que je vais bien m'amuser avec mon nouveau petit chou
Revenir en haut Aller en bas
Dean Watkins
Confrérie Abraxans
Tell me who you are...
Date d'inscription : 04/06/2015
Parchemins : 764
Points d'activité : 139
Avatar : Ryan Gosling
Crédits : Ama
Multicomptes : Phineas A. Beurk
Image :
Âge : 21 ans
Année : 2ème année à Haveirson
Cursus : Spécialiste en métamorphose
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 30 - 40 - 50
MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 21:38

Re-bienvenue Lana


Quel choix de vava
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t18314-dean-watkins
Isaac Perks
Professeur
Tell me who you are...
Date d'inscription : 12/01/2016
Parchemins : 87
Points d'activité : 0
Avatar : Noah Wyle
Multicomptes : Hazel Flynn
Image :
Âge : 37 ans
Année : .
Situation financière :
  • ★★★★☆

MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 21:40

J'aime beaucoup l'idée du perso et le début de l'histoire *_* Hâte de le voir en jeu !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Jeu 18 Fév 2016 - 22:23

OMG !

Re-bienvenue (c'est ÉTRANGE à dire ça !) ! Bonne chance pour la suite de la fiche et Wishaw est un excellent choix d'avatar !

J'adore.
Revenir en haut Aller en bas
Harmony K. Sharen
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 08/06/2015
Parchemins : 617
Points d'activité : 183
Avatar : Dakota Fanning
Crédits : Lil Day (Bazzart)
Multicomptes : Rupert Wenlock-Larkin
Image :
Âge : 15 ans - 5 mars 1982
Année : 5 ème
Métier : Préfète de Serpentard - Travaille l'été à l'Animalerie magique
Situation financière :
  • ★★☆☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 36 - 46 - 56
MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Ven 19 Fév 2016 - 0:43

Rassurez-moi, j'suis pas la seule à être allée chercher "vert glauque", à la lecture ?

J'aime énormément l'idée de ce personnage et j'ai vraiment hâte de le croiser



Hiboux
If I told you that a flower
BLOOMED IN A DARK ROOM
would you trust it ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t18344-harmony-k-sharen
Clemens Neubach
Sorcier
Tell me who you are...
Rang Modératrice

Date d'inscription : 24/02/2007
Parchemins : 2518
Points d'activité : 206
Avatar : Aaron Taylor-Johnson
Crédits : White-Rabbit, Rowan
Multicomptes : Pippa Funnell
Âge : 21 ans
Métier : Serveur au Parker's Coffee
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 34 - 44 - 54
MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Sam 20 Fév 2016 - 10:24

:DD






"Je ne règne peut-être pas, mais je veille sur eux comme sur un territoire"

Fiche | Journal de Bord | Relations



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Jude Whitmore - Travel far enough, you meet yourself.   Aujourd'hui à 1:13

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

MMHP :: Bienvenue :: La Cérémonie de Répartition :: Répartition des adultes et professeurs :: Fiches validées - Adultes et professeurs-