Alexandre Wojcinska - Courrier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Adalina Wojcinska
Sorcier
Tell me who you are...
Date d'inscription : 08/07/2016
Parchemins : 41
Points d'activité : 0
Avatar : Natalie Portman
Crédits : Yumita
Multicomptes : Hazelnut & Perséphone
Situation financière :
  • ★★★☆☆

MessageSujet: Re: Alexandre Wojcinska - Courrier   Dim 30 Oct 2016 - 21:06


11 septembre

Alexandre.
J'ai hésité, longuement. Entre la joie de lire ta lettre et la culpabilité de t'avoir forcé à faire face à la réalité de mon existence. Entre dire ce que tu pourrais vouloir entendre de moi, et dire ce que je pense le mieux. Mais je crois que tu ne veux rien entendre de moi, au fond. Je crois que peu importe ce que je dirai, ce ne sera qu'une plaie de plus. Et pardonne moi de t'écrire pourtant, malgré tout ça. A défaut de pouvoir me pardonner autre chose.

Je pense que cette information ne fera qu'amplifier ta colère, mais j'ai cherché à vous récupérer, de nombreuses fois. J'ai erré sur les trottoirs en espérant vous voir sortir, j'ai supplié, imploré. Je ne savais faire que ça. Et il est inutile de t'expliquer qu'aucune de mes tentatives n'a su atteindre ton oncle, tu le connais aussi bien que moi.

Je n'ai pas toujours su où vous étiez, pas à l'instant T. Mais je n'ai jamais été loin. Je sais que c'est horrible, et je ne chercher pas à t'attendrir en te disant que j'ai toujours gardé un lien avec vous, même usé jusqu'à l'extrême. J'ai fouillé la maison, j'ai trouvé sa trace. Quand j'ai pu refaire usage de la magie, j'ai pu vous trouver. Je connais mon frère. Je sais que malgré la haine qu'il éprouve à notre encontre, il ne peut pas permettre au sang sorcier de se « gâcher ». Même si tu portes le nom de ton père, tu as des ascendants Glinska et il ne peut pas laisser cela hors de son contrôle. Je crois qu'Aleksander a toujours été comme ça.

Je ne suis pas mangemorte. J'ai énormément de torts, je ne chercherai pas à le nier, il est inutile d'ajouter un défaut à la longue liste de ceux qui me caractérisent. Mais si j'ai cherché à fuir les miens, si je ne vous ai jamais parlé de vos grands parents maternels et de celui qui t'a donné son nom bien malgré lui, c'est parce que je n'ai jamais adhéré à leurs idéaux. Parce que je n'ai jamais compris. Je ne comprends pas grand-chose. Mais épouser un moldu quand on est née dans le milieu où j'ai grandi, ou tu vis actuellement, ce n'est pas quelque chose de terriblement populaire parmi les nôtres. Et jamais je ne m'en serais pris à des en

J'étais avec ceux qui œuvraient dans l'autre camp. Un moyen d'être plus forte, de faire quelque chose qui ne soit pas néfaste. Et je voulais m'assurer que tu n'étais pas en danger, surtout. Je sais que tu n'as pas besoin de moi. Tu n'as jamais eu la mère que tu méritais, alors pourquoi maintenant ? Il semble que cette fois, même ma lâcheté et ma faiblesse n'aient pas suffit à me tenir éloignée. Il semble qu'après être restée faible, à implorer ton père, à implorer ton oncle, je ne sais plus être silencieuse. Je sais que tu ne me fais pas confiance. Je ne pourrais pas te le reprocher et je ne tenterai pas de te convaincre que j'ai changé. Je n'ai pas changé. Ce n'est pas ce que j'ai fait, ou ce que que fais aujourd'hui qui pourra défaire ce qui est. Ni ce que tu as subi, plus que ton frère et ta sœur, ni ce que je suis.

Je ne me suis pas réveillé un matin en décidant que j'allais te revoir. J'ai simplement eu un soir l'information que ton école était la cible de Voldemort. J'ai réalisé que tu allais peut être mourir. Et égoïstement, j'ai eu besoin de savoir. Je refuse qu'encore une fois, un voisin, un collègue, un camarade m'informe de ce qui t'atteint. Je vais travailler à Poudlard. A la bibliothèque. Si tu souhaites ne pas m'y voir, je pourrai te faire parvenir un planning pour que tu puisses passer en la seule présence de mon stagiaire. Je me plierai à tes règles. Mais s'il se passe quelque chose, je serai là. Si un jour tu as besoin, je serai là.

Gubba dub dub doo rah kah.

Adalina
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Alexandre Wojcinska - Courrier   Lun 31 Oct 2016 - 22:55

Déposé dans la soirée sur le lit d’Alexandre, une missive. Agrémentée d’une sacoche cousue main, en laine, avec le symbole de Poufsouffle.


Missive du 31 octobre 1997 a écrit:
Alex,

Il m’arrive de belles choses ces derniers jours ! Et je voulais te partager un peu de cette joie – en espérant que tu ne souffres pas de l’horrible Dragoncelle.

Amitiés,
Hestia.
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

MMHP :: Poudlard : le château :: Septième étage :: La volière :: Les boîtes aux lettres-