Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Eleonora McPhee
Poufsouffle
Tell me who you are...
Date d'inscription : 24/02/2016
Parchemins : 415
Points d'activité : 39
Avatar : Joséphine Japy
Crédits : Pinterest
Multicomptes : Reginald Rosebury
Image : Préfète de l honorable Maison d Helga Poufsouffle
Âge : 16 ans
Année : 6ème
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37 - 47 - 57
MessageSujet: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Mer 13 Avr 2016 - 16:31

HRP:
 

Eleonora adorait ces moments de calme dans les couloirs du château. Elle n'avait jamais osé se balader la nuit, après le couvre-feu, avant d’obtenir son poste de préfète. Mais aujourd’hui, elle le regrettait amèrement. Le soir, les couloirs se vidaient de leurs élèves et tout devenait calme. Même les tableaux retournaient dans leurs cadres et se couchaient. Parfois, un chat passait, d’un pas léger, se rendant dans un lieu mystérieux, pour vaquer à des occupations, que seul lui saurait comprendre. On pouvait aussi croiser les elfes, qui rangeaient et nettoyaient les salles de classe et les différents espaces du château. Les lumières s’éteignaient le long des murs et les corridors n’étaient éclairés, que par les lueurs des astres ou les baguettes. L’ambiance était encore plus magique, que d’habitude, pour la née-moldue.


Elo était fière d’avoir le droit et le devoir de surveiller les lieux, quand les autres étaient couchés. Elle n’avait pas besoin de beaucoup de sommeil et les longues patrouilles ne lui posaient pas de gros soucis.
Au début de l’année, quand le Sacrifié rodait dans l’école, elle était beaucoup moins sûre d’aimer cela. Elle était même heureuse, quand un professeur partageait ses rondes, malgré qu’elle soit souvent gênée, en leurs compagnies. Ils n’avaient pas les mêmes intérêts et problèmes que les élèves et pour une bavarde comme Elo, il était difficile de supporter les longues patrouilles silencieuses. Lupin lui manquait. Elle était certaine qu’avec lui, les soirées auraient été passionnantes. Elle avait adoré ce professeur. Malheureusement, elle avait entendu les rumeurs concernant le fait qu’il était un loup-garou. Cela ne changeait pas grand chose à ce qu’elle pensait de lui, mais elle était triste de savoir qu’il était malade.
Aujourd’hui, elle aurait sûrement apprécié de passer une nuit avec Martinelli, surtout pour faire la maligne auprès des autres filles de Poufsouffle. Il était quand même particulièrement mignon.

Cependant, ce soir, c’est Angel qu’elle devait retrouver, pour passer une bonne partie de la nuit à errer dans les couloirs. Les temps étaient plus calmes et avec les aurors, qui surveillaient le château, il y avait moins de monde qui surveillaient les nuits et la zone de patrouille, couvrait la majorité du château.
Les deux préfètes avaient convenu de se retrouver dans le hall, un peu avant 21 heures et le couvre-feu.
Elo avait donc passé sa soirée à réviser ses cours de potion, à la bibliothèque et avait passé son sac à Molly, pour qu’elle le ramène dans son dortoir. Elle avait gardé de quoi tenir la soirée, dans les poches de sa cape. C’est à dire quatre carottes et une pomme. Roquefort était sur son épaule, elle tenait sa baguette à la main et son badge brillait, accroché sur son pull.
En attendant sa camarade, elle disait aux quelques retardataires, de se dépêcher de rejoindre leurs salles communes.

Enfin, Angel arriva. Elo l’accueillit avec un grand sourire. Les deux préfètes avaient beau être dans des Maisons opposées, elles s’aimaient bien. La Poufsouffle se réjouissait de passer la soirée en sa compagnie. Elle lui fit une bise, pour l’accueillir.
Salut Angel. Prête pour une longue nuit, dans les couloirs ? J’ai négocié un thé chaud, vers 23 heures, avec les elfes. Tu as ta baguette ?
Elle montra la sienne fièrement et commença à marcher vers les escaliers.
On commence en montant vers les tours ? Avec un peu de chance, on verra les hiboux voler autour du château, depuis là haut.


Dernière édition par Eleonora McPhee le Lun 16 Mai 2016 - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t19956-eleonora-mcphee
Angel Johnson
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 09/04/2015
Parchemins : 526
Points d'activité : 66
Multicomptes : Jessica Summers
Année : 6 ème
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Mar 19 Avr 2016 - 13:47


Il était évident qu’être Préfet, avait ces avantages. Dans ces avantages on pouvait compter la salle de bain, immense, réservé au préfet, mais aussi les rondes. Si certains préfets détestaient cette partie du rôle de Préfet, Angel adorait cela. Elle avait l’opportunité de se balader dans l’immense domaine du Château. Et les couloirs vides et sombres du soir, étaient bien plus différents des même couloirs remplis d’élèves la journée.

Tout le monde savait maintenant à quel point la jeune Serpentard, prenait son rôle à cœur. Elle avait failli une fois, et tout ça pour un mec, mais elle s’était senti tellement mal depuis, qu’elle s’était jurée de ne plus refaire la même erreur.

Bref pour en revenir à la ronde, elle était de garde ce soir. Et elle était associée à Eléonore, la jolie préfète des Poufsouffles. Les deux jeunes filles s’entendaient bien. Elles était sur la même longueur d’ondes, souvent du même avis lors des réunions des Préfets, et puis c’était deux jolies bavardes, alors entre les rumeurs sur les histoires de cœurs et leurs avis, la ronde allait passer très vite !

Elles s’étaient donné rendez-vous dans le Hall d’entrée, juste avant 21 heures. Ainsi elles commenceraient du bas pour monter, étage par étage. Il était presque 21 heures donc lorsque la jolie brunette quitta la salle commune des Serpentards, pour monter dans le hall.

Lorsqu’elle arriva au point de rendez vous, Elo était déjà, fidèle au poste, en train de réprimander les derniers retardaires. En l’a voyant arrivée, la Jaune et Noir lui adressa un  grand sourire qu’elle lui rendit.

- Toujours prête ! tu le sais bien. Excellente initiative pour le thé chaud ! Tu crois qu'on peut aussi négocier une part de tarte avec ? j'ai pas diner ce soir

Elle sortit sa baguette, et la lui montra lorsqu’Elo lui avait demandé si elle l’avait. Elles se mirent ensuite en marche, commençant ainsi la ronde. Elo lui proposa de monter vers la volière pour voir les hiboux volés… ouais elle ne devait certainement pas savoir pour sa phobie.

- Hum, Ouais mais non, t’iras voir les hiboux toute seule, a moins que tu veuilles me voir faire un crise cardiaque…

Dit-elle en souriant


- Mais sinon oui on monte vers les Tours ! Alors qu’est-ce que tu me racontes de beau hein ? Ca faisait longtemps qu’on n’avait pas partagé une ronde ensemble !

Elles se dirigèrent donc vers les escaliers menant vers Tours  
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17874-angel-johnson
Eleonora McPhee
Poufsouffle
Tell me who you are...
Date d'inscription : 24/02/2016
Parchemins : 415
Points d'activité : 39
Avatar : Joséphine Japy
Crédits : Pinterest
Multicomptes : Reginald Rosebury
Image : Préfète de l honorable Maison d Helga Poufsouffle
Âge : 16 ans
Année : 6ème
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37 - 47 - 57
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Jeu 21 Avr 2016 - 22:25

Alors que les deux préfètes commençaient à monter les escaliers, Elo se tourna vers Angel. Elle avait été surprise par la remarque de sa collègue et elle la regarda en fronçant les sourcils.
Je ne savais pas que tu n’aimais pas les hiboux. Pour moi, tous les sorciers sont habitués à leur présence. Pas comme les moldus. Nous ne les fréquentons jamais. Ils sont parfois dans les greniers ou les clochers des églises, mais personne n’en a chez soi. Ce sont mêmes des espèces protégées, je crois. A la place, ce sont des gens qui se chargent du transport du courrier. Mais généralement, on s’appelle au téléphone.
Tu aurais dû voir la tête de mes parents, quand j’ai eu ma lettre d’inscription à Poudlard… Je crois que ma mère a failli terminer à l’hôpital !

Elle rit à ce souvenir et tenta d’imiter tant bien que mal ses parents. Le résultat n’était pas fameux, mais eut le mérite d’amuser Angel.
La première fois que je suis montée à la volière, tu aurais bien rigolé aussi. Heureusement que Molly était là, parce que j’ai failli étrangler une chouette pour attacher le message. Et je n’arrêtais pas de dire qu’il s’agissait d’un hibou, en plus.
Elle acheva son discours, d’une façon plus laconique, d’une simple phrase.
Aujourd’hui, ça va, je me débrouille…
Elle se redressa et sourit avec fierté et posa une main amicale sur la taille de la Serpentard.

Dans les couloirs du 2ème étage, qu’elles venaient d’atteindre, Elo eut envie de proposer un nouveau sujet de discussion à l’autre préfète. Les angoisses de celle-ci lui avaient donné une idée. Des ridules se formaient aux coins de ses yeux et des fossettes se creusaient autour de ses lèvres fines.
Tu regardes des films d’horreurs ? Avec des amis, quand je rentre pendant les vacances, nous louons des cassettes au vidéo-club et nous faisons des après-midi complètes.
Il y a toujours des filles, qui se baladent dans des endroits sombres, comme nous deux.

Elle regarda les ombres, formées par les colonnes et les armures dans les couloirs, à la recherche de silhouettes cachées. Le souvenir de ses vieux films de série-Z, lui revenait et elle frissonna de plaisir. Il faisait presque nuit, ici et sa baguette éclairait trop faiblement les corridors.
J’adorerais vivre un jour un de ces scénarios. C’est généralement dans des moments comme celui-ci, qu’un dangereux criminel se cache dans un recoin de la maison. On sait, que les filles ne doivent pas aller dans la pièce noire, au fond de laquelle elles ont entendu du bruit. Mais elles y vont quand même. Ce sont des héroïnes ou des idiotes.
Bien sûr, ce n’était pas forcément malin, de rire des évènements de l’année. Mais parfois, il fallait dédramatiser les choses, pour combattre ses angoisses et continuer d’avancer.
Elo commença à ralentir son rythme, redressa sa baguette et avança du pas le plus léger, que la danseuse pouvait accomplir.
En route, Angel, tu vas voir, il va bien nous arriver quelque chose.
Elle murmurait maintenant, espérant entendre des sons incongrus dans le château. Ses propres phrases l’avaient conditionnée et elle se persuadait toute seule, qu’un danger guettait.

D’un index posé sur les lèvres, Elo fit signe à Angel de se taire. Elle pensait avoir entendu comme un grincement de porte, un peu plus loin.
Tu sais comment se terminent mes films ? L’une des deux filles se fait éventrer et l’autre termine avec le beau héros.
Tu as une chance sur deux de terminer avec un mec comme Orion. Alors, on y va ?

Jouer à se faire peur, OK, mais au fond d’elle, la Poufsouffle pensait bien, que ce n’était pas crédible. Au château, on risquait surtout de croiser des chats, des élèves en maraude et dans le pire des cas, Rusard ou Rogue.
Elle lui fit un clin d'oeil et accéléra le pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t19956-eleonora-mcphee
Angel Johnson
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 09/04/2015
Parchemins : 526
Points d'activité : 66
Multicomptes : Jessica Summers
Année : 6 ème
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Ven 22 Avr 2016 - 11:44

Elo ne comprenait pas qu’Angel n’aime pas les hiboux. En fait, ce n’était pas vraiment ça. Du coup la brunette lui expliqua :

- Hum je n’ai pas dit que je n’aime pas les hiboux. Je les aime bien…. Tant qu’ils sont très loin de moi.

Elle lui fit un petit sourire accompagné d’un clin d’œil avant de reprendre son sérieux.

- Non j’ai la phobie des volatiles en fait. Ne me demandes pas d’où ça vient et pourquoi. Mais dès que j’entends le bruissement des ailes à côté de moi ou que je vois un oiseau voler dans ma direction, même si c’est un tout petit moineau… je panique et reste tétanisée ou au contraire, je m’agites comme une dingue dans tous les sens. Du coup, pour moi, aller à la volière relève d’une mission presque impossible…

Rien que le fait d’en parler, la fit frissonner. D’ailleurs, elle réussissait souvent à trouver une âme charitable pour aller envoyer et chercher son courrier, mais le peu de fois où elle avait franchi l’entrée de la volière, elle avait presque fini tétanisée à l’infirmerie….

- Je comprends parfaitement ta mère, la mienne qui est moldue aussi a eu la même réaction, la première fois.

Elo se mit à imiter ces parents ce qui fit rire la Serpentard évidemment !

- Entre nous Elo, si tu envisageais une carrière d’imitatrice ! laisses tomber hein ?! Conseil d’amie

Puis la Pouffy lui raconta sa première fois à la volière, expliquant qu’elle avait failli tuer une chouette. Cette anecdote lui rappela sa première entrée à la volière.

- Oh ça va encore, tu ne sais pas ce qui m’est arrivée à moi ! Je venais d’arriver à Poudlard, et je voulais envoyer un hibou à mes parents pour leur expliquer que j’avais été répartie chez les Serpentards et que tout allait bien. Du coup je prépare ma lettre et me dirige fièrement jusqu’à la volière, refusait l’aide du préfet des serpentards, de l’époque. Mais le truc, c’est que je ne savais pas que les hiboux étaient dedans ! moi je pensais que c’était un endroit où tu déposais ton courrier et qu’ensuite quelqu’un, genre Rusard, les donnait aux hiboux tu vois. Donc j’arrive tranquillement je monte jusqu’à la volière. J’entre et là ….. une centaines de hiboux qui volent dans tous les sens …. Et bin je te jure que moi-même je ne sais pas comment j’ai fait, mais en deux secondes chrono, j’étais en bas. Je ne sais même pas comment j’ai descendu les escaliers aussi vite ! j’ai dû battre un record ce jour-là !

Elle secoua la tête en se remémorant ce souvenir-là ! Tout en parlant, elles avaient donc atteint le deuxième étage. Elles jetaient des regards un peu partout, s’assurant qu’aucun élève n’avait pris le risque de quitter sa salle commune. Histoire de rester dans les choses qui font peur, la préfète des Poufsouffle enchaina sur les films d’horreur ! Un sujet très intéressant pour la brunette

- Bien sûr que oui c’est carrément mon genre ! Bon après je t’avoue que je panique toute seule dans mon lit au moindre bruit, une fois que la nuit est tombée mais j’adore !

Elo lui expliqua qu’en général dans les films d’horreur, il y a toujours des filles comme elle, dans un endroit sombre et mal éclairé, exactement comme le couloir où elles étaient actuellement… D’ailleurs le décor du couloir était digne d’une de ces scènes de panique. Cela donna une petite idée de plaisanterie à Angel.

Elle laissa Elo continuer son discours, attendant qu’elle s’imagine bien dans un de ces films. La Pouffy lui dit alors qu’elle adorerait vivre un de ces scénarios. Ce qui donna encore plus le sourire à la jolie Angel. Elo lui dit qu’elle sentait que quelque chose allait leur arriver. Effectivement… La Jaune et Noir, complètement à fond dans son truc, parla ensuite du sort des deux filles : l’une se fait tuer, et l’autre finissait avec un héros du genre Orion, un beau gosse de Gryffondor.

Angel se décala un peu en arrière histoire de se mettre légèrement en retrait, elle éteint sa baguette et la posa sur le rebord d’un fenètre pour qu’il y ait encore moins de lumière, et prit une voix, différente de la sienne, rempli de suspense

- Hum et tu sais pourquoi une des deux meurt et l’autre s’en sort ? Et bien parce que c’est cette dernière qui est la psychopathe de l’histoire, et ça, son amie ne l’apprend qu’au moment de mourir…. D’ailleurs à ce sujet …

Elle murmura encore plus bas, baissant sa voix encore

- Je dois te dire un truc Elo …

Et là sans crier garde, elle sauta sur le dos de son amie et se mit à crier

- BOUHHHHH ! Tu n’aurais jamais dû quitter le hall d’entrée !!!!!!

Puis se mit à éclater de rire, en voyant la tête de son amie. Soudain, elle entendit un bruit derrière elle. Cette fois ce n’était pas une blague !

- Elo je ne déconne pas j’ai entendu quelque chose ….

Le beau sourire qu’elle avait s’effaça d’un coup … Elle essaya d’attraper la baguette qu’elle avait posé sur le rebord de la fenêtre…. Mais plus de baguette

- Elle est où ma baguette ?!!

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17874-angel-johnson
Eleonora McPhee
Poufsouffle
Tell me who you are...
Date d'inscription : 24/02/2016
Parchemins : 415
Points d'activité : 39
Avatar : Joséphine Japy
Crédits : Pinterest
Multicomptes : Reginald Rosebury
Image : Préfète de l honorable Maison d Helga Poufsouffle
Âge : 16 ans
Année : 6ème
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37 - 47 - 57
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Mer 27 Avr 2016 - 16:17

Les mésaventures d'Angel avaient bien amusé Elo. La phobie des volatiles... Elle avait du mal à le comprendre, elle qui avait toujours vu les volées de mouettes et de goélands au-dessus des filets de son père, quand il revenait d'une pêche ou elle qui avait été attaquée, par des sternes arctiques, lorsqu'elle passait trop près des nids, sur les plages des Orcades. C'était impressionnant, mais il était facile d'éviter les dangers.
Mais les peurs sont incontrôlables et inexplicables, après tout. Elo posa donc une main compréhensive sur l'épaule de sa collègue.
Franchement Angie, ça doit être réellement handicapant, ici. Si tu as besoin d'un coup de main, n'hésite pas à me demander, en tout cas.
Elle lui fit un sourire avant de continuer à marcher.

[…]
AAAAAAHHH !!! Non mais ça va pas de me faire une frousse pareille? Tu es dingue ou quoi?
Le cri et le geste brusque de son acolyte du moment l'avaient fait bondir. Elle baissa cependant le ton rapidement.
Tu comptes faire rappliquer tous les profs de Poudlard, dans la minute ? Tu imagines la honte ?

C’est à ce moment, qu’elle entendit du bruit dans son dos. Elle était pourtant persuadée que ça venait de devant, à l’instant. Bon Dieu, ils étaient combien ?
Le ton d’Angel avait changé également. Elle était inquiète. Ce n’était pas bon du tout. Et bien sûr, il fallait qu’un nouvel événement complique encore les choses. La Serpentard ne trouvait plus sa baguette.
Il fallait réagir rapidement. Et tout d’abord, les filles devaient savoir à quoi s’attendre et retrouver l’arme d’Angel. Il n’était plus nécessaire d’être discrètes. De toutes façons, elles étaient dans leur bon droit ici. Selon les réactions, elles sauraient s’il s’agissait d’un professeur, d’un élève en maraude ou d’un danger.
Attends, je vais t'aider. Lumos maxima.
La faible lueur, qui se répandait de la baguette d’Elo se mua en une lumière vive, semblable à celle du phare de la pointe de Noup Head. L’ensemble du couloir s’illumina et elle repéra facilement, la baguette, quelques pas plus loin. Elle l’a désigna de la main gauche et lui murmura :
Par là… ta baguette…
Puis elle se plaça dos à dos avec Angel, attendant de voir qui allait arriver. Il semblait, qu’il y avait au moins deux personnes, de part et d’autre du couloir. En face d’elle, elle entendit une porte claquer, mais personne n’était visible. Il ou elle avait dû retourner se cacher dans une des salles de classe du 2ème étage.
Autour des préfètes, les tableaux importunés par la vive lumière projetée par la baguette d’Elo, se cachaient les yeux et commençaient à se plaindre.  Il y avait trop de bruit autour d’elles pour qu’elles puissent entendre quoi que ce soit. Elle leur intima de se taire d’un geste, sans grand effet, malheureusement.
Elle baissa donc la puissance de la lumière de sa baguette et se déplaça lentement vers celui qui s’était caché. Ses pas souples lui permettraient de plonger ou de courir, selon les circonstances.
Elle était préfète dans cette école, en cinquième année et n’avait sûrement rien à craindre. Elle essayait en tout cas de s’en convaincre. Fallait-il appeler à l’aide ? Prévenir un professeur ? Ou gérer le problème seules ? Elle hésitait, mais sa fierté l’emportait encore sur toute autre considération.
Elo se concentrait sur les sons provenant des pas d’Angel, qui partait dans l’autre sens, l’adrénaline aiguisant ses sensations et ses réflexes. Elle était prête à réagir immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t19956-eleonora-mcphee
Abby R. Sharen
Gryffondor
Tell me who you are...
Date d'inscription : 16/03/2016
Parchemins : 63
Points d'activité : 14
Avatar : Elle fanning
Crédits : Bazzart
Multicomptes : /
Image :
Âge : 15
Année : 5éme
Métier : Etudiante
Situation financière :
  • ★★☆☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 40-50-60
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Lun 2 Mai 2016 - 23:10

Abby était une fois de plus en vadrouille dans les couloirs, elle savait qu'un jour sa témérité lui couterait chère, mais elle en pouvait s'empêcher de vadrouiller et bien sure elle n'était jamais seule. Cette fois elle avait convaincu une jeune première année de venir avec elle.

La jeune Sharen rêvait d'avoir une cape d'invisibilité Ron Weasley avec sa langue bien pendue lui en avait déjà parlée, elle savait user de ses charmes et ne s'en privait pas.


"Viens par là je suis déjà venue"



La première année était une petite fille du nom de Elza, elle tremblait de tout ses membres alors que d'un pas assuré Abby s'avançait dans les couloirs. Une lumière commença à apparaître au bout du couloir, Abbay attrapa la premiére année murmura un mot de passe et entra dans la salle de bain des préfets. Elle entrebâilla légèrement la porte er aperçu Mcgonagall qui rejoignait sa chambre. Ca c'était une bonne nouvelle il ne restait plus qu'à esquiver les préfets insomniaque, les autres professeurs devaient également être parti se coucher.

Elle sortit prudemment de la salle de bain des préfets et continua son chemin, elle savait où elle allait la salle commune de serpentard c'était la seule qu'elle n'avait pas encore visitée et elle savait depuis où était la salle commune et comment y rentrer. Elle avait même subtiliser une robe verte qu'elle portait, mais elle doutait qu'on la prenne pour une serpentard. Malgré qu'elle n'était qu'en 4éme année la moitié de Poudlard la connaissait et avec ses nombreuses vadrouilles chaque préfets devait avoir son visage gravée dans leur mémoire.


AAAAAAHHH !!! Non mais ça va pas de me faire une frousse pareille? Tu es dingue ou quoi?


Abby s'immobilisa ce n'était pas une voie adulte de plus comme elle avait dit tu, ils ou elles étaient au moins 2.

"Bon c'est pas grave retourne à la maison" Elza n'eu pas besoin de se le faire répéter deux fois. Elle fila de toute la vitesse de ses jambes vers la maison des lions.


Fait encore plus de bruit Pensa Abby. Pour permettre à sa jeune complice de s'enfuit elle claqua une porte et entra dans la salle suivante. Elle s'accroupit sous le bureau mais elle savait que c'était fini la lumière d'une baguette s'approchait petit à petit de sa cachette, elle n'entrerait pas chez les serpents ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Angel Johnson
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 09/04/2015
Parchemins : 526
Points d'activité : 66
Multicomptes : Jessica Summers
Année : 6 ème
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Mer 4 Mai 2016 - 12:02

Elo, compréhensive comme à son habitude, informa son amie qu’elle pouvait comptait sur elle si elle avait besoin. Ca n’était pas tombé dans l’oreille d’une sourde pour le coup ! Bien sûr qu’elle aurait besoin d’elle. A chaque fois, la jolie brunette cherchait des personnes pour aller déposer ou récupérer son courrier donc si Elo pouvait lui rendre ce service de temps en temps, ce n’était évidemment pas de refus. Angel acquiessa donc de la tête et elles continuèrent leur ronde tranquillement, parlant des films d’horreur. L’envie de taquiner la jolie pouffy, Angel décida de lui faire une petite farce. Et en plein dans le mille, ça avait marché ! Elle avait réussi à lui faire peur. D’ailleurs elle se fit rapidement réprimander par Elo, mais c’était tellement tordant qu’elle était fière de son coup.

- Tu voulais de l’adrénaline non et bin voila…

Mais un bruit, cette fois vraiment authentique, la fit stopper nette. Fini la rigolade, elles n’étaient pas seules dans ce couloir. Cherchant de la main sa baguette la préfète des Verts se rendit compte qu’elle n’était plus là où elle semblait l’avoir posé tout à l’heure. Prise de panique, elle informa son acolyte qu’elle avait perdu sa baguette. Elo sorti alors sa propre baguette et éclaira un peu plus ce sombre couloir pour l’aider à mieux moi. Et ça avait marché, sa baguette était par terre un peu loin.

Dans toute cette agitation, elle avait du tombé un peu plus loin. Bon première problème réglé ! Angel se hâta d’aller récupérer sa baguette Puis elle se tourna vers un coté du couloir, tandis qu’Eléonore, se chargea de l’autre coté. Toutes les deux avaient leurs baguettes pointées vers les deux extrémités du coup, prêtes à attaquer à tout moment ! Un nouveau bruit se fit entendre, une porte qui venait de claquer. Angel repérer rapidement la porte en question

- La personne …. Ou la.. chose… qu’on cherche est là, dedans !

Dit-elle en chuchotant à son amie. Les tableaux, dérangés par la lumière des baguettes, se plaignaient. Assise sur un gros roche près d’un étang, une sorcière à forte corpulence, disait haut et fort, tout en se peignant ses longs cheveux blonds

- … aucune éducation ces jeunes sorciers … de mon temps …

- Oh ça va, taisez-vous ! changez de tableaux ou de couloir si vous n’êtes pas contente


- Oh ! Quel manque de respect petite ingrate de sorcière!

Dit-elle avant de disparaitre de son tableau. Angel leva les yeux au ciel avant de se reconcentrer sur la porte. Eleo s’approchait de la porte tandis qu’Angel guettait à droite et à gauche pour s’assurer qu’il n’y avait personne d’autre
Après avoir vérifié qu’il n’y avait personne dans le couloir, Angel revint vers Eleo

- Il n’y a plus personne dans le couloir, donc la ou les personnes sont forcément derrière la porte… Faut qu’on entre …

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17874-angel-johnson
Eleonora McPhee
Poufsouffle
Tell me who you are...
Date d'inscription : 24/02/2016
Parchemins : 415
Points d'activité : 39
Avatar : Joséphine Japy
Crédits : Pinterest
Multicomptes : Reginald Rosebury
Image : Préfète de l honorable Maison d Helga Poufsouffle
Âge : 16 ans
Année : 6ème
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37 - 47 - 57
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Ven 6 Mai 2016 - 17:45

Il ne fallut que quelques instants pour qu’ Angel appelât Elo auprès d’elle. Elle avait repéré d’où provenait le claquement de porte. La Serpentard scrutait les ombres du couloir, tandis que la Poufsouffle revenait sur la pointe des pieds vers son amie. Dans sa poitrine, son coeur accélérait son rythme, suivant les ordres de l’adrénaline, qui perfusait ses vaisseaux. Toujours plus vite, toujours plus fort, elle sentait le martèlement du muscle cardiaque dans sa cage thoracique. Ses inspirations se faisaient plus courtes et saccadées et elle avait l’impression de repérer avec plus d’aquité ce qui se passait autour d‘elle. Elle affermit sa prise, sur sa baguette et murmura quelques informations à Angel, qui se trouvait maintenant à ses côtés. Les préfètes devaient établir un plan d’action. Il fallait trouver la bonne manière de neutraliser la personne, qui se trouvait là.
Quand j’ouvrirai la porte, on lance toutes les deux un sortilège d‘entrave. Quelle que soit la personne présente, cela ne fera pas de dégât. A moins, qu’on essaye de le pétrifier... Qu’en penses-tu ?

Après la réponse d’Angel, elle s’approcha de la poignée et se prépara à ouvrir en grand le battant, quand elle se figea.
Et s’il s’agissait d’un professeur ? Après tout, on ne sait même pas qui c’est ! On devrait au moins vérifier, non ?

Elle recula et se plaqua contre le mur, à deux pas de la porte. Elle agissait, d’après ses souvenirs de films et de séries policières moldus. Ça devait aussi fonctionner chez les sorciers, ces méthodes. Prenant son courage à deux mains, elle toqua à la porte puis s ‘exprima d’une voix claire et forte.
Nous sommes des préfets en patrouille. Qui se trouve dans la pièce ? Sortez sans votre baguette !
Un professeur répondrait obligatoirement et un élève aurait, elle l’espérait, l’intelligence de se montrer rapidement.

Pas de réponse, évidemment... Il ne s’agissait donc pas d’un professeur. Elle frappa une nouvelle fois, contre le panneau de bois, de la porte.
Veuillez sortir immédiatement, nous allons faire usage de la force !
Y croyait-elle vraiment ? Elle ne se trouvait pas du tout crédible. Pourquoi, par tous les lutins de Cornouailles, ne participait-elle pas plus souvent au club de duel ? Et cette voix fluette de jeune fille n’était vraiment pas intimidante. Elle envia presque Hagrid, un instant.

Alors qu’elle se prépara à ouvrir la porte, cette fois, quelque chose frôla sa jambe et passa devant elle. Elle faillit hurler une nouvelle fois, quand elle reconnut les yeux luisant de cette chatte qu’elle avait si souvent maudite. Miss Teigne était à côté d’elles.
Au moins, en cas de problème, des renforts viendraient rapidement. Elo pensait même déjà entendre les pas traînants du concierge. Il ne manquait plus que lui, pour que la fête soit complète. Mais Rusard semblait être encore à un autre étage.
Elle jeta un dernier regard vers Angel.
On y va ?
Celle-ci lui répondit d’un sourire crispé et d’un signe de tête.

Eleonora ouvrit donc la porte brutalement et se glissant dans l’encadrement, accroupie pour laisser de la place à la Serpentard, elle lança son sort.
Petrificus totalus !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t19956-eleonora-mcphee
Abby R. Sharen
Gryffondor
Tell me who you are...
Date d'inscription : 16/03/2016
Parchemins : 63
Points d'activité : 14
Avatar : Elle fanning
Crédits : Bazzart
Multicomptes : /
Image :
Âge : 15
Année : 5éme
Métier : Etudiante
Situation financière :
  • ★★☆☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 40-50-60
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Jeu 12 Mai 2016 - 21:06

Deux voix de filles probablement des préfète en ronde pensa Abby, il ne lui restait plus qu'un seul moyen de s'en tirer, elle était au mois toute les deux en 5éme année, donc même si elle pouvait les affronter en duel, déjà contre une elle aurait du mal mais deux c'était mission impossible. Abby dégrafa sa robe de sorcière se retrouvant temporairement en sous -vêtements. Elle était un peu à l'étroit sous le bureau mais ca devrait aller quand même.


Nous sommes des préfets en patrouille. Qui se trouve dans la pièce ? Sortez sans votre baguette !


Mais bien sur je vais t'obéir Raya Abby, ses paroles aurait peut être marchées sur une première année mais pas sur elle. Elle avait presque finit et avec de la chance les deux préfètes aurait la peur de leur vie.


Au fond elle Abby se sentait légèrement coupable de se servir de ce moyen, Harmony elle n'aurait pas hésité une seconde, mais même si elle était jumelle seule la ressemblance physique était frappante, et encore depuis plusieurs années, Abby faisait son possible pour ressemble le moins possible à sa vipère de sœur et Harmony faisait pareil de son côté.


Petrificus totalus !


Le sort traversa la salle et finit contre le mur de l'autre côté. Ridicule et ca se dit préfet. Avant de lancer le sort elle aurait du regarder si il y avait quelqu'un. Abby se retint de répliquer depuis sa cachette. La préfète aurait était seule elle aurait regagnée sa maison sans problème mais à deux, stupéfixer la première révélerais de un sa position mais pourrait aussi lui couter cher! De toute Facon elle était prête elle colla sa paupière ajouta un peu de sang et sortit de sa cachette. la salle encore noire lui permit de faire semblant de sortir de nulle part.


Une peau pale, des cheveux en bataille, du sang, des cicatrices, une robe de sorcière déchirée, on ressemblait difficilement mieux à un inférius!



Revenir en haut Aller en bas
Angel Johnson
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 09/04/2015
Parchemins : 526
Points d'activité : 66
Multicomptes : Jessica Summers
Année : 6 ème
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Ven 13 Mai 2016 - 13:50

Elo l’avait rejointe donc et les deux préfètes se trouvaient maintenant devant la porte. Angel était quasiment sûr que l’intrus se trouvait juste là, derrière cette porte. Elo prit la parole et demande ce qu’elles devaient faire une fois la porte ouverte. Elle proposa un sort d’entrave avant de parler de pétrifier.

- On va le pétrifier …

Murmura-t-elle. Son cœur battait à rompre. Elle avait eu une montée d’adrénaline, elle aussi. Elle était juste pressée d’ouvrir c’était porte et entrer peu importe l’identité de la personne qui se trouvait dedans. Serrant sa baguette dans sa main, qui devenait moite, elle retenait sa respiration voyant la main d’Elo s’approcher de la poignée de la porte … Mais soudain, la préfète des Poufsouffles se figea, avant de faire machine arrière … Hein ? Quoi ??? Elle regarda son acolyte, reculer et se plaquer contre le mur. Elle lui dit qu’il faudrait vérifier au cas où ça serait un professeur.

- Tu peux me dire pourquoi un professeur se cacherait de nous derrière une porte ? Si c’était un professeur il serait simplement venu nous saluer.

Elo toqua ensuite à la porte avant de dire qui elle était. Mais évidemment aucune réponse.

- Je te l’ai dit, ce n’est pas un professeur ! la personne qui est à l’intérieur ne sortira pas, il faut qu’on entre et qu’on le pétrifie pour être sur, ensuite on verra quoi faire celui qui est là.

Enfin Elo sembla passer à l’action, enfin presque, car Miss Teigne, l’horrible chatte de Rusard, avait choisi ce moment-là, pour venir fouiner par ici ! Elo se remit devant la porte et demanda si elles pouvaient y aller.

- On y va

Avait-elle dit avec un signe de la tête. Eleonora entra donc brutalement après avoir ouvert d’un coup sec la porte, suivi de près par Angel, baguette tendu vers le fond de la pièce. Le sort d’Elo traversa la salle pour finir contre le mur. En même temps on n’y voyait rien ici !

- Lumos Maxima !

Dit-Angel, alors qu’une lumière très puissante, telle que celle d’un phare, illumina toute la pièce. Angel chercha des yeux l’auteur des bruits de tout à l’heure quand elle tomba sur une jeune fille, débout, la peau pale et taché de sang, des cheveux en bataille, une robe déchirée… Elle avait tout d’un mort vivant…

- Qu’est-ce que c’est que ça ….

Laissa-t-elle échappé. En regardant bien elle vit que le blason des Gryffondors sur la robe de sorcière déchiré… Elle dit alors à Elo

- Tu crois que c’est une élève blessée ??

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17874-angel-johnson
Eleonora McPhee
Poufsouffle
Tell me who you are...
Date d'inscription : 24/02/2016
Parchemins : 415
Points d'activité : 39
Avatar : Joséphine Japy
Crédits : Pinterest
Multicomptes : Reginald Rosebury
Image : Préfète de l honorable Maison d Helga Poufsouffle
Âge : 16 ans
Année : 6ème
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37 - 47 - 57
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Lun 16 Mai 2016 - 17:40

Le sort explosa contre le mur en une gerbe d’étincelles, dévoilant une ombre dans la pièce. Malheureusement pour Elo, le Lumos d’Angel lui montra immédiatement qu’il s’agissait d’un simple porte-manteau. Par contre, il dévoila une autre chose, bien plus inquiétante.
Elle ne semblait pas très grande ou menaçante et se trouvait à quelques pas de la porte. Par contre, son apparence était pour le moins horrible et lui rappelait « Le Retour des Morts-vivants », un film qu’elle avait vu, il y a quelques années, avec ses cousins.

Elle se souvint de quelques informations, glanées lors d’une discussion avec des amis Poufsouffle, un soir au coin de la cheminée. Elle avait passée une mauvaise nuit, après avoir entendu parler des Inferis. Elle ne savait pas si s’en était un, mais la créature, qui se tenait devant elle, avait tout de ces monstres.
Le sang reflua de son visage et sa main trembla un moment, avant qu’elle n’affermisse à nouveau sa prise. Elle entendit Miss Teigne feuler et vit ses poils se hérisser. Pas bon ça. Elle n’avait pas souvent vu la chatte de Rusard dans cet état. D’habitude, elle gardait son calme auprès des élèves. Elle se demandait si Rusard serait véritablement utile auprès des préfètes. C’était un cracmol, après tout.

Lancer un sort ? Claquer la porte et la barricader ? Appeler à l’aide ? La Poufsouffle pensait surtout à sauver sa peau. Ce truc dans la salle était définitivement anormal.
Qui était le cinglé qui l’avait amené dans l’école ? Il y avait bien trop de questions en suspens, mais surtout trop de dangers immédiats, pour penser à la suite. D’abord, se débarrasser de cette chose. Elle avait été nommée préfète par les professeurs et était garante de la sécurité du château, cette nuit. Il n'y avait pas de secours rapide à espérer. C'étaient Angel et ELo, les secours, ce soir. La résolution revint avec sa fierté retrouvée.

Elle remonta sa baguette et prit le temps de viser le monstre. Elle voyait l’uniforme de Poudlard sur son dos et ne souhaitait pas aggraver le cas de ce qui devait être une élève. Elle semblait déjà assez mal en point.

Incarcerem !

Les cordes magiques partirent de la baguette et frappèrent directement les jambes du « zombie ». Elle s’effondra sous le choc et Elo avança vers elle, en prenant la première chaise qu’elle trouva. Elle la plaqua sur le dos du monstre et s’appuya dessus, pour la bloquer et éviter de se faire attraper ou mordre. Son voisin, Nils, lui avait fait cela une fois, il y a quelques années et elle avait détesté être coincée. Elle espérait maintenant qu’elle serait assez lourde et que ce truc ne serait pas assez fort pour s’en sortir.

Elle pointa sa baguette vers la tête de son adversaire et se préparait à lancer un nouveau sort d’attaque.
Le pied de la chaise appuyait sur les vêtements de la créature et tirait fortement sur le bras. C’est alors qu’Eleonora crut entendre des mots intelligibles sortir de la bouche du monstre. Enfin plutôt un cri de douleur et des insultes.
Elle eut un doute, tout d’un coup. S’agissait-il vraiment d’une sorte de zombie ou d’un simple élève ? Elle n’osait quand même pas trop relâcher la pression. Il valait mieux être trop prudente que pas assez. Dans ses films d’horreurs, les héros se faisaient bouffer bêtement. Mais elles ne le seraient pas, ni Angel, ni Elo.

Tu m'aides à la surveiller, Angel ?
Et avec un langage un peu plus fleuri, elle ajouta:
Merde, mais c'est quoi, cette saloperie ?


Dernière édition par Eleonora McPhee le Lun 16 Mai 2016 - 20:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t19956-eleonora-mcphee
Narrateur
Tell me who you are...
Date d'inscription : 03/01/2007
Parchemins : 718
Points d'activité : 311
Âge : Tous les âges
Année : Toutes
Cursus : Aucun en particulier
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Lun 16 Mai 2016 - 17:40

Le membre 'Eleonora McPhee' a effectué l'action suivante : Duel


'Combat' : 63
Revenir en haut Aller en bas
Abby R. Sharen
Gryffondor
Tell me who you are...
Date d'inscription : 16/03/2016
Parchemins : 63
Points d'activité : 14
Avatar : Elle fanning
Crédits : Bazzart
Multicomptes : /
Image :
Âge : 15
Année : 5éme
Métier : Etudiante
Situation financière :
  • ★★☆☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 40-50-60
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Ven 20 Mai 2016 - 1:37

Les deux préfètes na partirent pas en hurlant comme l'avait espéré Abby au contraire celle qui appartenait à poufsouffle lui ligota les jambes et s'assit sur elle.


Merde
Pensa Abby

En plus la chaise tirait sur ses vêtements et menacer de lui casser le bras à chaque mouvement. Abby se mordit la lèvre jusqu'au sang pour éviter de crier, peine perdue maintenant elle avait mal au bras et à la bouche.

"Aaaaaaaaaaaaaah d.é....age ..e ..a ..préf...de mes..eux" réussi à balbutier la gryffondor.

Soit les deux filles n'avaient jamais vu un inférius de leur vie soit elles étaient inconsciente. Sinon elle aurait au moins essayé d'utiliser le feu. Une technique pareil contre un vrai n'aurait jamais marché, les inféris se fichait bien d'avoir un bras cassé, un vrai ce serait dégagé et aurait tenté d'étrangler ou de mordre la préfète. Si seulement elle arrivait à se dégager un peu elle pourrait peut être attraper la baguette pointait sur sa tête.

Dans un effort elle réussi à dégager son bras droit en même temps le gauche celui coincé émit un horrible craquement et complétement inerte.


"aaaaaaaaaaaaaaaaaaouuuuuuuuuuuuuh"



Il n'était pas cassé probablement juste déboité. Avec son bras valide elle déchira la manche retenue et réussi à se dégager finalement de la chaise son bras gauche pendant elle utilisa le droit pour se relever.


"Mais t'es folle imagine que j'étais vraiment une élève blessée comme la dit ton amie? Tu aurais pu me tuer! Et maintenant je suis vraiment blessée!"
ajouta t'elle en pointant un bras sur son bras.

Madame Pomfresh devait surement dormir à cette heure-ci elle devait remettre son bras en place toute seule. Mais elle aurait besoin d'aide. Récupérant sa baguette elle prononca:

"recurvite"

le faux sang et le font de teint blanc disparu révélant son vrai visage. Elle découpa alors sa veste déchirer révélant une chemise de nuit rose.


"Tu veux bien m'aider à remettre mon bras en place maintenant?"

Revenir en haut Aller en bas
Angel Johnson
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 09/04/2015
Parchemins : 526
Points d'activité : 66
Multicomptes : Jessica Summers
Année : 6 ème
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Mar 7 Juin 2016 - 10:56

Les deux préfètes étaient en pleine ronde de nuit, quand elles avaient entendu un bruit et de fil en aiguille, elles s’étaient retrouvées dans cette salle de classe vide face à une espèce de zombie, mort vivant. Au lieu de prendre leurs jambes à leurs cous, elles avaient décidé de riposter. Elo avait tenté de pétrifier la chose qui était devant eux, sans succès. Et dans le but d’avoir une meilleure visibilité, Angel avait opté pour un lumos maxima.

Maintenant qu’elle regardait la créature, plus en détail, elle se souvint d’un chapitre qu’elle avait lu. Ce qu’elle avait en face d’elle était exactement la description d’une Inferis.

- Elo, je crois que ….

Mais elle n’eut pas le temps de finir sa phrase que son acolyte brandit sa baguette et lança un Incarcerem qui bloqua les jambes de leur adversaire et la fit tomber à terre. Et là, Elo fonça sur la créature et l’attaqua à main nue. Enfin, elle la plaqua au sol et s’appuya dessus.

Les yeux écarquillés, Angel assista à la scène, se disant qu’elle était complétement insouciante, si c’était vraiment une créature magique, elle se ferait tuer sur place ! C’est la voix d’Elo qui la fit sortir de sa pensée, lorsqu’elle lui demanda de l’aider. Et au même moment la créature se mit à crier avant d’essayer de dire quelque chose. Attendez une seconde : si c’était une créature maléfique, ce n’était certainement pas Elo et son poids plume qui va l’arrêter si ?!!! Et si elles faisaient complètement fausse route ?!! En regardant de plus près, la Serpentard remarqua qu’elle avait l’uniforme de Poudlard, c’était peut-être qu’une simple élève et dans ce cas, Elo devait lui faire vraiment mal là…

Et c’était ça, en fait c’était une jeune fille, une gryffondor d’après le blason qu’elle portait sur sa robe. Elle réussit à se dégager de là au moment où on entendit un craquement au niveau de son épaule. Aie. La jeune fille s’énerva contre Elo tout en reprenant son apparence normale.

- Bon on se calme les filles, attends laisse-moi voir.

Dit-elle en s’approchant de la jeune Rouge et Or. Elle posa délicatement sa main sur le bras du blessé et se rendit compte qu’effectivement elle avait l’épaule complétement déboité. Ok, elle n’avait jamais remis une épaule à sa place, mais bon fallait faire quelque chose dans tous les cas. Elle avait déjà vu faire à la télé.

- Bon allonges toi sur le dos …

Elle se mit à genoux aux cotés de la jeune blessée et dégagea du mieux qu’elle put, le bras déboité, a environ 90° de son corps allongé. Elle prit ensuite la main de la jeune fille et plaça son autre main sur son poignet.

- Attention, ça va faire un peu mal …

Elle prit une grande inspiration, priant Merlin pour que ça marche, et tira d’un coup sec et ferme sur le bras. Elle bougea ensuite légèrement le bras pour voir que ça semblait être remis. Elle refit la même manip plus doucement cette fois. Normalement elle devrait avoir moins mal…

- Ça va ?

Demanda-t-elle ? La préfète des Verts attrapa ensuite un bout de la robe déchirée qui était par terre et s’en servit pour immobiliser le bras en faisant une sorte d’écharpe.

- Surtout, tu ne dois pas bouger ton bras… et il faudra quand même que tu ailles voir Mme Pomfresh demain …

Elle se releva et croisa les bras.

- Passons aux choses sérieuses maintenant, je peux savoir ce que tu faisais ici après le couvre-feu ?

Demanda-t-elle d’un air sévère. Après tout, elle n’avait rien à faire là.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17874-angel-johnson
Eleonora McPhee
Poufsouffle
Tell me who you are...
Date d'inscription : 24/02/2016
Parchemins : 415
Points d'activité : 39
Avatar : Joséphine Japy
Crédits : Pinterest
Multicomptes : Reginald Rosebury
Image : Préfète de l honorable Maison d Helga Poufsouffle
Âge : 16 ans
Année : 6ème
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37 - 47 - 57
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Jeu 16 Juin 2016 - 23:30

Quand le monstre se mit à parler, Eleonora eut un doute. Puis il y eut se mouvement et ce craquement dégueulasse. Elle avait souvent assisté à des blessures au Quidditch, mais rien qui ressemblât à cela. Il se libéra et commença à parler normalement. Et le pire dans tout ça, c'est qu'Elo reconnut la voix de la petite soeur de Will. Elle faillit tomber de la chaise, mais elle était trop énervée pour faire cela. Pour qui se prenait cette gamine ? Elle n'avait rien à faire dans les couloirs à cette heure et absolument aucune raison de s'en prendre à deux préfètes. Elo aurait vraiment pu la blesser, mais cette adolescente toute-puissante avait préféré se casser le bras par elle même. Par Merlin, pourquoi n'avait-elle pas parlé ? Heureusement qu'Angel avait été présente. Elle pourrait prouver sa bonne foi. Elle n'avait jamais désiré blesser une élève.

Tu ne serais pas complètement cinglée ?!? Tu sais que tu pouvais simplement te montrer ? On t'aurait tranquillement ramené à ta Salle Commune et le problème aurait été réglé. Mais non, il fallait que tu nous joues cette série Z...

Angel calma le jeu. C'était une excellente idée, car Elo trouvait judicieux de tirer un peu plus sur le bras, pour peut être le détacher complètement. Ça apprendrait probablement à Abby beaucoup de choses, sur le respect des règles. Mais elle était trop Poufsouffle pour que cette proposition atteigne ses lèvres. Elle l’oublia presque aussitôt, d'ailleurs.

Elle fut trop abasourdie, pour aider son amie préfète, quand cette dernière remit l'épaule d'Abby en place. Les gestes d'Angel semblaient réfléchis et efficaces à la fois. Où avait-elle appris comment soigner une luxation ? Cette fille était vraiment mortelle... Cool, canon et mortelle !
La Gryffondor tirait une autre tête, elle semblait vraiment souffrir. Mais il fallait bien admettre qu'elle s'était mise dans un sale état. Elo se demandait, s'il valait mieux l'emporter directement à l'infirmerie ou faire monter Mme Pomfresh. Elle aurait bien aimé éviter de déplacer la blessée. Mais elle connaissait la mauvaise humeur de l'infirmière également. Est-ce que Megan était dans l'école en ce moment ? Parce qu'elle serait la solution idéale.
Et dans quel coin du château est-ce qu’elle dormait, au fait ? Même s’il était encore tôt, elle pouvait être n’importe  où, en ce moment…
Tu restes avec cette folle furieuse, Angel ? Je vais voir si je trouve quelqu’un pour la soigner.
Elo lança un regard appuyé, qui en disait long à sa collègue : *J’ai besoin d’air. Juste quelques minutes. Tu gères ?*
Jetant un regard noir à la jeune hors-la-loi, elle reposa la question d'Angel.
Profites-en pour lui dire ce que tu faisais dehors après le couvre-feu.

Alors qu’elle allait franchir la porte, elle repensa à ses vieux films d’horreurs et eut un long frisson. Elle se tourna vers Angel.
Tu te rappelles notre conversation de tout à l’heure ? C’est à chaque fois, quand l’héroïne croit qu’il ne peut plus rien lui arriver, que le tueur débarque. Mince, je n’ai plus du tout envie de partir seule vers l’infirmerie. On y va toutes les trois.
Elle posa ses yeux sur Abby et lui proposa une solution en soupirant longuement.
Il faut qu’on te transporte ? Un petit Mobilicorpus ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t19956-eleonora-mcphee
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Je savais, que plus tard on en rirait [Feat Angel, Elo and Abby]   Aujourd'hui à 14:57

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

MMHP :: Poudlard : le château :: Rez de chaussée :: Les couloirs-