L'ennui vous crée des ennuis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: L'ennui vous crée des ennuis    Dim 29 Mai 2016 - 20:51

Quand on y pense, les concepts abstraits régissent la vie. Des idées, des ressentis, qui définissent un état ou un comportement adopté. Des trucs complètement subjectifs, mais en même temps, tout le monde s'y retrouve. Prenez Mara, par exemple ; assise dans la tour des Aigles, à contempler le parc. La parfaite représentation de l'Ennui. Elle ne pensait à rien, son esprit était clairement vide. Comme un grand écran blanc, avec un bruit d'ultrason en fond. Le néant cotonneux où l'esprit vagabonde, à la limite de son infinité. La fin, ou le commencement. La blonde soupira, et balaya la pièce d'un coup d’œil. C'était limite si elle avait pas entendu l'écho de sa propre pensée. On s'emmerde, ici.

Armée de sa créativité et de quelques bricoles, elle décidait de partir en guerre. Contre l'Ennui hein, si vous avez suivit du début. Non parce que niveau baston, le monde sorcier était pas trop mal en ce moment. Pas besoin qu'elle se rajoute dans la mêlée. Mara descendait les escaliers aussi vite que possible. Enfin, aussi vite qu'ils le lui permettaient, parce qu'ils en faisaient qu'à leur tête. Comme d'hab. Au détour d'un étage, elle aperçut une tête qui lui semblait familière. Mais ouais, c'était Tiller ! Avec un léger sourire, elle se dirigea vers lui.

« - Eh Tiller ! Tu fais quoi, là ? Moi j'm'ennuie. La jeune fille regarda aux alentours, puis baissa la voix. Mais plus pour longtemps, avec tout ce que j'ai dans mon sac à dos. Tu me suis ? On va mettre de l'ambiance dans le château. Avec un peu de chance, on fera cavaler Rusard. »

Mais son cadet de maison ne partageait pas sa motivation. Enfin, c'est ce que l'Irlandaise avait comprit en observant sa réaction. A vrai dire, il en avait pas eu. A la limite, une petite moue dédaigneuse. Sceptique, donc. Mais elle avait pas dit son dernier mot ; loin de là. C'était le moment de se montrer convaincante. Mara se délesta de son sac, le déposa à ses pieds, et l'ouvrit. Le flanc en tissu béant montrait des Feuxfous Fuseboum. A coté, une petite bourse sombre, contenant de la poudre d'obscurité instantanée du Pérou. Les armes idéales pour un crime sans coupables. Fière de son arsenal, elle reprit :

« - Alors, tu viens ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: L'ennui vous crée des ennuis    Mar 31 Mai 2016 - 22:45


C'est seulement quand Mara déposa son sac sur le sol et qu'elle dévoila ses trésors que les yeux de Morange se plissèrent d'hésitation. Après tout. Pourquoi pas ? - Il releva ses iris claires sur  sa camarade serdaigle , la dévisagea longuement , un sourire en coin. C'est bizarre il l'avait toujours vu comme ça Kvelgen , une fille un peu rebelle , toujours avec de bonnes idées, indépendante. Et là , clairement, c'était une bonne idée. Mo se caressa lentement le menton d'une main , hochant la tête et finit par sourire.
- Allez. Va pour foutre un peu la merde. Il se pencha pour examiner un peu plus le contenu du sac. Tu comptes faire ça , ou ? Et puis...On est que deux , proposons à d'autres élèves non ?
Le jeune garçon se questionna sur la manière dont Mara avait bien pu se dégoter tout ça. Sans doute des connaissances... Mais avant de se lancer dans un gros plan foireux , Morange voulait savoir le max de choses. Question de savoir , quoi...

- Tout ça là , fit il en se relevant, Tu l'as eu ou ? Je suppose que ça se trouve pas aussi facilement... Tu dois avoir quelques connaissances pour avoir pris tout ça ?
La perspective de se défouler un peu et de montrer aux autres qu'il était bien plus que ce qu'ils pouvaient penser lui retira un sourire. Mettre le bazar , mettre de l'action, c'était ce qui manquait le plus en ce moment à Poudlard. Le serdaigle se sentait tellement étouffé en ce moment , il avait besoin de frapper dans quelque chose , ou d'hurler un bon coup.
En croisant les bras  , il souffla un bon coup.
- Ca va , tu m'as fais changé d'avis. Tu te méfies pas un peu des aurors par contre ? Demanda t-il en fronçant les sourcils. Les aurors qui ne cessaient de sillonner le château en ce moment... C'était presque épuisant de les voir à chaque fois qu'il passait dans le parc ou en allant en cours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: L'ennui vous crée des ennuis    Mer 29 Juin 2016 - 21:19

Voilà Tiller qui revenait à la raison. Pendant quelques micro secondes, elle avait cru qu’il était repassé du côté lumière. Avec sa tête d’ange, il pouvait se faire passer pour un intello coincé sans mal. Manquait plus qu’il porte des lunettes ou des chemises à carreaux ringardes. Serdaigle lui allait bien ; il piégeait d’autant plus les gens par ce qu’ils croyaient qu’il était. Bande d’imbéciles naïfs. Leur maison avait trop longtemps était étiquetée comme celle des sages. Sage n’est pas péjoratif, vous dites ? Pour les autres élèves, c’était synonyme de poule mouillée, de coincé ou encore de transparent. Et ils comptaient leur prouver le contraire, maintenant.

« - On pourrait faire ça dans les escaliers. Ça emmerderait pas mal de monde, puisque tout le château est obligé d’les prendre… Elle esquissa un sourire à sa propre idée. Discrètement, Mara referma son sac. Ce serait con qu’ils se fassent pincer avant même d’avoir rigolé. Tout ça je l’ai eu par… quelqu’un de sûr. Pourquoi, tu veux passer une commande ? »

La blonde allait certainement pas révéler que c’était sa propre sœur, qui lui avait filé ce joli matos. Pas folle la nana. Imaginez que les profs envoient une lettre bien salée à Siobhan pour expliquer ses bêtises. Après quoi, ce serait elle-même qui en ferait les frais. Évidemment, elle était consciente qu’ils se feraient sans doute attraper pour leur petit jeu improvisé. Mais c’était ça qui était excitant ; appeler le danger, lui donner une chance de nous saisir. Bientôt, elle allait se tirer pour l’université, ce serait pas la même chanson. A Poudlard, elle pouvait encore se permettre d’être une gamine décérébrée. Autant marquer le coup !

Les deux Bleus étaient arrivés près des marches mouvantes. C’était ici, leur terrain de jeu. Tant de possibilité, et si peu de moyens. Enfin, la Kvelgen avait tout de même de quoi faire passer le temps. Elle aurait juste voulu en avoir plus, pour plus de bordel. Y avait jamais assez de bordel. L’air songeur, elle réfléchissait à une tactique pour faire un maximum de boucan. En même temps, elle voulait pas écouler son stock de fusées ; ce serait dommage. Déposant son sac contre une rambarde de pierre contre laquelle elle s’appuya, elle exposa son plan à son acolyte :

« - Ouais, d’autres peuvent venir si ils veulent. Tant qu’ils nous balancent pas… Voilà l’idée ; on fait partir une fusée vers le haut, une autre vers le bas. Ensuite, on profite du spectacle. La poudre d’obscurité, c’est notre porte de sortie ; dès que Rusard ou un prof’ se pointe, on disparaît façon fantôme. Vu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Perséphone Rosenwood
Confrérie Abraxans
Tell me who you are...
Rang Modératrice

Date d'inscription : 03/04/2016
Parchemins : 164
Points d'activité : 62
Avatar : Naomi Scott
Multicomptes : Hazel & Sanchalina
Image :
Âge : 19
Année : Septième année
Situation financière :
  • ★★★★★


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37 - 47 - 57
MessageSujet: Re: L'ennui vous crée des ennuis    Jeu 30 Juin 2016 - 13:45

Adossée contre l'un des piliers du hall, je contemple d'un regard absent le ballet des escaliers. Noyée dans un profond ennui, je ne cherche même pas à refaire surface. Silencieuse, faisant abstraction de l'agitation autour de moi, des élèves qui gravitent mais qui ne m'intéressent pas, je ne bouge pas un cil. Il n'y a que les escaliers, hypnotiseurs, qui m'intéressent. Dans le flou artistique qu'est devenu le hall à mes yeux, rien n'importe vraiment.

Je pourrais sans doute trouver quelque chose pour m'occuper l'esprit, pour m'occuper le corps. Faire un détour par la cuisine pour satisfaire mon estomac avant même qu'il n'ait le temps de se tordre en demandes avides. Je pourrais, oui. Mais par Merlin, je suis bien ici. Et cette absence est si douce... Je souris doucement et soupire longuement, pleinement.

Mon regard suit les marches sans se lasser, jusqu'à rencontrer deux silhouettes familières. Et la bulle éclate, tout redevient net. Trop net. Et au milieu du paysage bourdonnant, se tiennent deux de mes camarades au blason bleu et bronze. Mara et Morange. Je n'ai jamais compris comment deux personnes si différentes pouvaient s'allier, mais je suppose que les meilleures équipes sont formées de caractères complémentaires.

Et alors que je ne m'intéresse d'ordinaire que peu à leurs occupations, je me sens attirée par leur duo. Peut être y vois-je le moyen de m'échapper un peu d'un quotidien qui se fait monotone ? Toujours est-il que je monte les marches quatre à quatre pour les rejoindre et qu'une fois à leur niveau, je les toise longuement.

« Eh bien mademoiselle Kvelgen, encore à donner des idées à Tiller ? Tu crois peut être qu'il n'en a pas assez tout seul ? »

Je lève un sourcil interrogateur puis hausse les épaules. Doucement, un sourire se dessine sur mes lèvres et je fais un clin d'oeil à ma camarade. Bien sûr, je ne suis pas de ces adeptes des farces et attrapes, et je trouve déplorable que ceux qui les utilisent ne se servent pas de leur goût pour la chose pour les fabriquer eux même et progresser en enchantements par la même occasion. Bien sûr, je ne suis pas de ces filles branchées, et n'ai pas la moindre occasion de l'être un jour. Mais par Merlin, si leurs lubies peuvent atténuer un peu mon ennui, alors je peux bien rester là et leur prêter main forte. Simplement pour m'assurer qu'il ne leur arrive rien, et qu'ils ne vont pas trop loin. La conscience derrière l'illumination qui les habite, en somme.

« Besoin d'aide ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: L'ennui vous crée des ennuis    Jeu 11 Aoû 2016 - 0:30


Spoiler:
 

C'est dingue ce que certaines situations pouvaient apporter comme sensations. L'adrénaline, l'excitation - l'impatience. Les serdaigles n'étaient pas tous des anges, loin de là. Certains élèves de Poudlard avaient tendance à l'oublier et c'était le bon moment pour leur prouver le contraire. Une commande ? C'est bien possible t'sais. Je dirais pas que ça me déplaît , approuva t-il avec un grand sourire. A vrai dire, il avait toujours cette pointe d'anxiété au fond de lui qui refusait d'admettre qu'il mourrait d'envie de se déchaîner un peu. Il en avait tellement besoin... La poudre d'obscurité, c'est une putain d'idée. Leur seule issue en cas de gros problème qui pourrait débarquer à n'importe quel instant. Il hocha frénétiquement la tête, sans perdre son sourire. Tu me donneras le nom , je l'espère ajouta -il. Sur ces mots, il s'interrompit quand une voix féminine retentit au bas des marches. Une jeune fille, de leur maison en plus, s'approchait d'eux. Il reconnut Perséphone , qu'il avait eu l'occasion de croiser à plusieurs reprises. Ces premiers mots, qui n'avaient rien d'agressifs, lui retirèrent un soupir contenu. La jeune fille ne semblait pas vraiment enthousiaste ; elle devait déjà avoir vu clair dans leur petit jeu. Morange se contenta en premier lieu de lui jeter un regard noir mais discret. Apparemment , on ne faisait que le juger par rapport à ce qu'il s'était passé avec Andrew quelques semaines plus tôt - il était  bien différent de ce qu'on pouvait le penser. Sans attendre , il contourna sa camarade et se mit à descendre les marches. T'en fais pas pour les idées, je gère. On essaye de s'occuper comme on peut , répliqua t-il avec un petit rire. Puis il s'arrêta, pour être sûr d'avoir bien entendu.

Se retournant , il fronça imperceptiblement les sourcils et inclina la tête. Si le comportement de Perséphone l'étonnait mais lui paraissait normal, ce qu'elle venait de lui dire paraissait vraiment inattendu. Nous aider ? Tu pourrais ? Vraiment ? Marquant un silence, il se surprit à rire. Un peu. T'essayerais pas de nous dénoncer n'est ce pas ? Il se tourna vers Mara pour voir ce qu'elle en pensait. Il se rapprocha d'elle en remontant les marches et après un regard vers Persé - quelque peu méfiant, il soupire. Alors, on fait quoi ? Murmura t-il à sa première camarade de serdaigle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: L'ennui vous crée des ennuis    Mar 30 Aoû 2016 - 16:11

A peine avait-elle donné ses consignes au soldat Tiller qu’une collègue de maison s’invita à la partie. Perséphone Rosenwood, elle l’avait reconnue sans mal. D’habitude, Mara se méfie des gens en général, surtout de ceux qu’elle connaît pas plus que ça. Là c’était pas pareil ; Persé avait déjà gagné le droit de l’approcher. Les deux Aigles s’étaient imposées aux Vipères il y avait quelques semaines, calmes mais guerrières. Tout ça pour défendre un Morange et un Andrew aux abois. Le sens de la justice, ça devait être ça finalement. Siobhan serait probablement fière d’elle si elle lui racontait. Enfin, à quoi bon ? C’était juste normal d’avoir pris leur défense, rien d’extraordinaire. En tout cas, si ça vous parait pas normal, c’est que vous êtes un sacré con. Ou un bon gros sociopathe.

Par réflexe de survie, la blonde avait refermé son sac à malices. On n’était jamais trop prudent, simplement trop naïf. C’était pas parce que la brune s’était tenue du même côté qu’eux qu’elle pouvait jouer. Si ça se trouve, elle se ferait une joie d’aller tout balancer aux préfets. Dans ce cas-là, valait mieux se mettre sur la défensive. La jaugeant du regard, Mara sentit sa méfiance se fissurer quand Persé leur proposa son aide. Comme quoi, ses soupçons étaient infondés et malvenus. Mais. Mais fallait assurer ses arrières quand même. Morange était pas convaincu non plus, et il avait raison. Certes ils étaient joueurs, mais malins. Le visage fermé, elle plongea son regard froid dans les yeux sombres de leur collègue.

« - T’es la bienvenue si tu veux nous aider. Par contre… J’imagine que tu sais ce qui arrive aux menteurs et aux balances, Persé. »

Ses mots à peine murmurés sonnaient clairement comme une menace. Mais rien de direct, non ; ça relevait davantage du préventif. Mara serait déçue si Rosenwood retournait sa veste, et lui refaire sa gueule d’amour serait déplaisant. Que voulez-vous, c’étaient les risques du métier. Faire preuve de pitié était totalement exclu. Y avait des situations où on pouvait pas se le permettre, c’est tout. Après cette petite mise au point, la Norvégienne dévoila à nouveau son butin. Elle jeta un regard à la brune, pour voir sa réaction. Bon, elle avait pas détalé en direction de la salle des prof’, c’était plutôt bon signe. Elle sortit deux engins, et en donna un à son acolyte de bordel, Morange.

« - Allez, on place ça sur les marches. Un ordre sans appel. Elle releva la tête, et s’adressa à la demoiselle. Bon, si tu veux nous aider, va falloir que t’allume les fusées pendant qu’on les tient. Regarde dans ma poche, j’ai un zippo. »

C’était un genre de test dans la tête de la Kvelgen. Si Rosenwood agissait tranquillement, pour leur compte, elle serait digne de confiance. Jusqu’à preuve du contraire, bien sûr. Mais en allumant les mèches des feux d’artifices magiques, elle se rendrait complice de leur petit méfait. Et ça, c’était pas rien quand on pensait aux conséquences diverses ; retrait de points, heures de colle… Soit elle était avec eux, soit elle était contre eux. C’était aussi simple que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: L'ennui vous crée des ennuis    Aujourd'hui à 15:03

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

MMHP :: Poudlard : le château :: Troisième étage-