Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Malisa Campbell
Sorcier
Tell me who you are...
Date d'inscription : 02/06/2016
Parchemins : 11
Points d'activité : 0
Avatar : Gigi Hadid
Crédits : Blondie
Multicomptes : Orion T. Rosier
Image :
Âge : 21 ans
Métier : Serveuse à l'Avalona, mannequin, chanteuse
Situation financière :
  • ★★★★☆

MessageSujet: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 17:46


Malisa Taylor Campbell
Informations civiles
Nom : Campbell
Prénom(s) : Malisa, Taylor
Date de naissance : 12 août 1975
Age actuel : 21 ans
Origines : Née Moldue
Métier : Chanteuse et mannequin, modèle régulier pour Sorcière Hebdo, the New York Ghost et la Gazette du Sorcier. Serveuse à l’Avalona afin de garder une source sûre de revenus.
Informations Magiques
Bois de baguette : Bois de cornouiller
Cœur de baguette : Crin de licorne
Longueur & Souplesse : 28 cm, fine et souple
Patronus : Forme éthérée
Animal de compagnie : Aucun, car ses trop nombreuses heures de travail cumulées ne le lui permettent pas, mais ses parents possèdent un Akita (un gros doge) qu’elle adore.
Ancienne maison : Serpentard 

Descriptions
Caractère de votre personnage
Soutenir les maladies infantiles incurables ? Se montrer aux galas de charité ? Oh, non, c’est du vent, tout ça. Vous pensiez vraiment que les personnalités en ont quelque chose à faire ? C’est leurs managers qui décident de leur engagement aux causes humanitaires afin de leur forger une réputation – celle-ci milite activement contre la fourrure de chinchillas dans les chapkas ; celui-là, c’est plutôt pour le droit des femmes. En réalité, je suis à peu près certaine qu’elle ne sait même pas à quoi ressemble un chinchilla. Enfin, tout ça pour dire que non, l’humanitaire, ça ne m’intéresse pas. Mais il faut bien faire bonne figure, non ? Alors, je pense être un peu hypocrite, oui. C’est pour le bien de ma réputation ; on m’a même dit que ça inciterait la masse à soutenir les causes qui leur importent. Je ne dirais pas que je suis menteuse, non – enfin, peut-être un peu, quand j’y suis obligée. Qui ne l’a jamais fait ? D’accord, je ne suis pas n’importe qui, oui. Comment ? Oui, je sais que certaines (j’insiste sur le –aines) pensent que je suis imbue de moi-même, suffisante, arrogante. Je dirais qu’elles sont jalouses, ce qui fait qu’elles se trompent et jugent trop rapidement. Je suis belle, et je le sais. Quel mal y a-t-il à ça ? N’ai-je donc pas le droit de me comporter comme une princesse, une poupée, si j’en ai envie ? Voyez-vous, c’est difficile d’en arriver là où je suis. Il faut du travail, de la persévérance, de la motivation. Ce n’est pas donné à tout le monde. Je sais que j’ai un mental d’acier et que je suis meilleure que beaucoup, c’est normal que je réussisse mieux que les autres, non ? Ce serait donc tout à fait plausible qu’ils aient à m’aduler. Ce qu’ils font, d’ailleurs.

Mais n’allez pas croire que la vie de célébrité, c’est facile. Vous ne pouvez plus vous lâcher en soirée, ni même dans la rue – tout le monde va analyser vos moindres faits et gestes et vous tacler sur la plus petite erreur. Adieu, la journée shopping tranquille : il y a au moins une personne qui va venir vous voir sans aucun tact et vous parler de sujets auxquels vous n’accordez aucune importance. Comme l’humanitaire, par exemple. Heureusement, mes amis savent quel genre de conversation m’intéresse. Des amis, des vrais, je n’en ai pas beaucoup. C’est normal ; la plupart d’entre eux oublient que je suis également une humaine – une humaine parfaite, certes, mais quand même ! – et ne pensent qu’à la célébrité en moi. Ils ne veulent pas être mes amis, mais ceux d’une star ! Ceux-là, on se rend vite compte qu’ils sont néfastes, et on les vire. Je n’ai jamais été patiente et je suis très rancunière ; pas de seconde chance avec moi.

Avec mes vrais amis, donc, je suis tout à fait différente ce que je peux être avec le commun des mortels. J’en oublierais presque mon égoïsme au point d’être capable de beaucoup pour eux – dans la mesure du possible. Je serai toujours prête à aider, à rire, à discuter jusqu’au bout de la nuit et à mettre l’ambiance. Je sais que les faux-semblants et moi, on se connaît bien, mais ils sont complètement mis de côté lorsque je suis avec mes amis – ce qui est une bonne chose, une très bonne chose. J’ai conscience d’être parfois un peu lourde : je suis souvent en retard – je suis du genre à prendre des heures dans la salle de bains, à me préparer –, je peux parfois n’être pas complètement modeste, je suis très bavarde, j’adore casser du sucre sur le dos des gens et je suis une véritable professionnelle du commérage. Néanmoins, je pense que tous mes bons côtés font suffisamment pencher la balance pour qu’on me trouve parfaite. Parce que je le suis !

Informations importantes
La difficulté du monde de la mode est de devoir rester dans les critères, et ce n’est pas facile. On nous demande une attention constante de ce que notre estomac ingurgite ; compter les calories, se priver, sauter un repas à chaque excès, ne pas oublier de raffermir son corps avec du sport d’endurance, plusieurs fois par semaine. Être mannequin est mon rêve depuis mon plus jeune âge et j’ai toujours adapté mon régime alimentaire et mon style de vie pour qu’il me permette de le réaliser ; ce n’est pas un trouble alimentaire quelconque, non, mes parents et les médecins se trompent et ne savent pas de quoi ils parlent.

Sinon, j’ai une petite cicatrice que je garde depuis mon enfance, lorsque j’ai été opérée à la suite d’une crise d’appendicite. Lors des défilés, quand je porte des tenues qui laissent apparaître mon bas-ventre, je prends soin de le cacher avec une crème fond-de-teint épaisse. J’ai également un piercing au nombril depuis mes seize ans, que je ne mets pas non plus lors de mes représentations sur le podium.

On me dit souvent que j’ai une jolie voix. Pour moi, quand je m’entends chanter, je me rends compte que c’est juste, mais quand j’écoute un enregistrement, je trouve ma voix horripilante et me demande comment les autres peuvent apprécier mes productions. Néanmoins, lorsque je chante, je profite tellement du moment que j’en oublie mes appréhensions et me donne à fond.

Enfin, j’ai une phobie pénible pour les araignées et un dégoût extrême pour les insectes en général. Il y a eu un élément déclencheur : lorsque j’étais une enfant, je m’amusais souvent sur les balançoires des parcs publics, et un jour, j’ai senti quelque chose m’atterrir sur la tête. Je passai ma main dans mes cheveux pour l’enlever, puis j’ai vu une énorme araignée orangée me descendre sur le visage. Il va de soi que j’ai bondi hors de la nacelle, me secouant dans tous les sens en hurlant à la mort jusqu’à ce que je sois sûre qu’elle n’était plus là. Comment avais-je fait pour ne pas la sentir bouger sur ma tête ? Quoi qu’il en soit, depuis, je ne supporte même plus de les voir en image.

Goûts
J’adore le chien de mes parents, manger de la junk food, mes amis, chanter, aller à l’océan, faire du shopping, défiler, raconter des ragots, monter à cheval, me maquiller, l’été, l’hiver et la nourriture asiatique.

J’aime me promener à Londres, Paris, New York et Los Angeles, faire du ski, boire du thé, les fraises, aller au cinéma, faire du karaoké, les orchidées, bronzer, porter de nouveaux vêtements, glousser au Parker’s coffee d’Avalon, donner des conseils en matière de mode, apprendre aux enfants à marcher comme les mannequins, être une célébrité abordable et enjouée.

Je n’aime pas la métamorphose, les tomates, ceux qui recherchent de l’attention, ceux à qui tout est acquis, les vendeurs qui viennent nous harceler, les stalkers, ceux qui n’accordent pas d’importance à l’amitié, les endroits trop bruyants et la comparaison entre êtres humains.

Je déteste Poudlard et les suprématistes.

J’ai peur des insectes, de grossir, de mourir et des Mangemorts.

Rêves & Ambitions
Il y a quelques années, j’aurais dit que mon rêve était de percer dans le mannequinat et dans la chanson, de me faire un nom dans ces milieux difficiles et ingrats. J’aurais dit qu’il était de devenir suffisamment célèbre pour avoir l’honneur d’influencer les femmes et adolescentes, tant dans le comportement que dans les apparences physiques – la tenue vestimentaire, le style de coiffure, le maintien. Être une référence, être reconnue dans la rue, être le crush des garçons. Maintenant, je m’apprête à accueillir ma 22ème année avec sérénité, et je pense pouvoir dire que j’ai réalisé mon rêve, que j’ai réussi à parvenir à mes ambitions, en tout cas suffisamment pour les voir changer, au fur et à mesure qu’elles se révélaient atteintes. Désormais, mon rêve serait de pouvoir continuer ma carrière jusqu’à ce que je m’en détourne de moi-même, pour ensuite pouvoir conseiller et forger la future génération de top models. On m’a toujours dit « suis tes rêves, fais tout pour y arriver » et c’est ce que j’ai fait, c’est ce qui m’a valu d’y arriver aussi jeune, c’est ce qui m’a permis de réaliser mon rêve professionnel. Mais pour celui-là, seul le temps restera maître de mes ambitions. La perspective ne me plaît pas tant, mais j’imagine devoir m’y conformer.

Bien que je joue souvent la femme forte et libre, j’aimerais trouver quelqu’un pour partager ma vie. Bon, je sais qu’à mon âge, je suis loin de devoir m’inquiéter, mais je préférerais régler cette question avant qu’il ne soit trop tard et que je ne devienne la vieille folle aux douze chats du quartier. Quand je rentre d’un défilé, j’aimerais pouvoir me jeter dans les bras de quelqu’un, qu’il me dise que j’ai assuré et qu’il me traite avec tendresse. J’ai déjà eu quelques relations, à Poudlard, mais celles qui ont eu lieu après ma scolarité n’ont mené à rien de bon. Depuis quelques temps, je me méfie : trop de gens sont attirés irrépressiblement par la célébrité et sont prêts à n’importe quoi pour y parvenir.


Histoire de votre personnage
Ceci sera l'histoire de votre personnage. Origines familiales, enfance, scolarité, soyez le plus précis possible !
Conseil aux nouveaux joueurs : une histoire très travaillée donnera un personnage plus intéressant pour les autres joueurs, mais aussi pour vous ! Réfléchissez-y bien.

Je suis née le 12 août 1975 à Hammersmith, un quartier de Londres. Mon père, Corbin, était manager pour un chanteur qui peinait à se faire connaître. Entre nous, sa musique était beaucoup trop kitsch, même pour les anglais, mais malgré les supplications de mon père pour qu’il rajoute quelques instruments plus à la mode, jamais il n’aurait admis que sa musique était déjà bonne pour les étagères rétro vingt ans auparavant. Ma mère, Penelope, travaillait dans l’hôtellerie ; je ne saurais pas donner un nom à son poste, mais en bref, elle s’occupait de toute la gestion des chambres louées, des petits déjeuners à servir et des roulements des équipes. Ils s’étaient rencontrés plusieurs années avant la naissance de ma sœur aînée Victoria, lors d’une soirée, si je me souviens bien ce qu’ils m’avaient raconté. Je suis née deux ans après Vicky et notre frère, Nate, enfin, Nathan, est né trois ans après moi.

Nous avons grandi à Hammersmith, dans une maison modeste : nous appartenions à la classe moyenne plutôt haute ; sans rouler sur l’or, nous n’avions pas de problème d’argent malgré le coût élevé de la vie londonienne. Grâce aux contacts de mon père dans le milieu artistique, je baignai assez vite dans l’idée que je voulais, moi aussi, en faire partie, et cette graine d’idée continua de pousser en moi, arrosée par mes parents et par les magazines people. Ma mère, ravie d’avoir une fille dans le milieu du show-business alors qu’elle-même n’avait pas les qualités pour y rentrer, commença alors à me traiter comme si j’étais déjà la starlette de la maison, ce qui n’était pas du tout pour me déplaire. Mes frère et sœur s’en amusaient également et me soutenaient lorsque je gagnais – ou perdais, mais c’était plus rare – les concours de beauté pour enfants ou les auditions de chant.

Lorsque l’incident de l’araignée relaté plus haut survint, ma magie, poussée à se révéler par mon extrême frayeur, me fit courir vite, si vite pour rentrer chez moi, au calme et en sécurité. Je crois m’être vaguement rendue compte que le trajet était beaucoup trop court pour être vrai, mais que sur le moment, seul m’importait le fait d’être chez moi.

Trois ans plus tard, je reçus ma lettre pour Poudlard. Nous avons d’abord tous cru à une drôle de blague, puis le professeur McGonagall en personne se déplaça et vint nous voir pour nous raconter ce qu’était l’école et nous expliquer comment nous débrouiller pour acheter les fournitures scolaires demandées, ainsi que nous rendre au quai de la gare. Mon père m’avoua plus tard avoir fouillé les archives généalogiques de ma famille, et il se trouve qu’un de mes arrières-arrières-grands-pères était très probablement un sorcier, et que le gène ou quoi que ce soit d’autre qui donnait des pouvoirs magiques avait sauté trois générations et avait, en plus, épargné Vicky et Nate. Je ne crois pas qu’ils aient jamais été jaloux de moi. A mon avis, ils étaient plus attristés par ma différence et par le fait que tous mes plans étaient chamboulés. Je ne m’en rendis pas compte à cet instant, trop ravie pour penser aux côtés négatifs, mais les agences de mannequin repèrent en effet en général les jeunes femmes vers 15 ou 16 ans. Or, à cet âge-là, je serais encore en train d’étudier à Poudlard au lieu de faire les castings. La triste réalité n’étant pas pour tout de suite, retournons au moment présent. Enfin, passé. Enfin, je me comprends.

Toute ma famille et moi partîmes en direction du Chaudron Baveur, où nous ne nous arrêtâmes pas, faute d’argent sorcier, de propreté et de bonne fréquentation. Lorsque le mur de briques s’inclina pour nous laisser passer, mes yeux se sont écarquillés à mesure que je découvrais un nouveau monde pourtant sous mes yeux – ou presque – dès le début. Je me rappelle, ce jour-là, nous sommes rentrés dans tous les magasins, nous avons essayé tout ce que nous pouvions et avons fait le plein de souvenirs – et de fournitures. Mes parents, Vic et Nate m’accompagnèrent sur le quai 9 ¾ et nous nous dîmes au revoir, jusqu’à Noël.

La séparation, si elle l’avait été pour eux, n’avait pas été particulièrement déchirante pour moi. J’allais faire le plein de nouvelles connaissances à mesure que je découvrais la magie !

Je fus envoyée à Serpentard pour mon ambition dévorante. Les premières années à Poudlard se déroulèrent dans un bien-être le plus total, partagées entre mes nouveaux amours et amitiés et l’entrain à suivre des cours que je n’aurais jamais soupçonnés dans le passé.
La lassitude arriva lors de ma cinquième année. Je me rendis enfin compte que ma future carrière était fortement mise à mal, car j’arriverais trop âgée sur le marché ; je me pris de colère pour cette école qui nous enfermait et commençai à rejeter la magie. Je passai des B.U.S.E catastrophiques – même si j’avais fait exprès d’en rater la majorité, me donner à fond n’aurait pas spécialement fait des miracles ; j’avais été une sorcière moyenne et une piètre élève depuis ma première année, malgré les efforts que j’avais fournis – et pus garder de justesse quelques matières pour lesquelles j’avais plus d’affinités que pour les autres : soin aux créatures magiques, défense contre les forces du mal, potions et sortilèges. Je réussis deux ans plus tard les A.S.P.I.C de ces quatre matières et quittai enfin Poudlard, pleine de regrets et de remords.

L’année suivante, je fus embauchée à l’Avalona comme serveuse afin de m’assurer une source de revenus, puis je m’inscrivis à plusieurs castings, mais je n’ai été retenue que pour des défilés mineurs, loin de ce à quoi j’aspirais. Une idée germa alors, dans la tête de mon père et la mienne. J’envoyai quelques clichés à Sorcière Hebdo et à la Gazette du Sorcier, poussant même jusqu’au New York Ghost outre-Atlantique, me présentant avec une assurance aveugle comme la mannequin en devenir du monde sorcier.

Et ce fut chose faite.

La chanson s’imposa d’elle-même, un peu plus tard – si je ne suis pas encore vraiment reconnue comme artiste interprète, j’aime me produire à l’Avalona lorsque je suis en pause, et ai hâte que ce deuxième pan de ma carrière décolle. Je travaille toujours dans le petit restaurant, même si je dois assez régulièrement prendre quelques jours de congé, et vois en cette position un soutien sûr si ma carrière médiatique connaît une fin abrupte.

Qui êtes-vous hors du jeu ?
Prénom ou pseudo : Constellation du ciel d’hiver ♥
Age : Entre 0 et 150 ans
Célébrité sur votre avatar : Gigi Hadid
Comment avez-vous trouvé le forum ? Je n’ai toujours pas compris si la question demande par quel méandre d’Internet nous sommes venus ou notre opinion sur le forum
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Mission report: December 16th, 1991 : yes, mais c'était il y a quelques temps **

Signature du règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de MMHP et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Malisa Campbell
[/i]


Dernière édition par Malisa Campbell le Sam 11 Juin 2016 - 15:53, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucy Rosebury
Poufsouffle
Tell me who you are...
Date d'inscription : 16/02/2016
Parchemins : 344
Points d'activité : 0
Avatar : Astrid Berges-Frisbey
Crédits : hollfeather
Multicomptes : Elladora Selwyn, Cian E. O'More
Âge : 17 ans
Année : Septième année
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37 - 47 - 57
MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 17:48

PREMS

Re bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t19890-lucy-rosebury#457185
Nathan G. Saunterton
Gryffondor
Tell me who you are...
Date d'inscription : 21/05/2016
Parchemins : 161
Points d'activité : 0
Avatar : CJ Adams
Crédits : Angel Dust
Multicomptes : Isaac Burgess
Image :
Âge : 12 ans
Année : Première année
Situation financière :
  • ★★☆☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 29 - 39 - 49
MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 17:59

Bienvenue parmi nous !!

Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t20662-nathan-grayson-saunterton
Malisa Campbell
Sorcier
Tell me who you are...
Date d'inscription : 02/06/2016
Parchemins : 11
Points d'activité : 0
Avatar : Gigi Hadid
Crédits : Blondie
Multicomptes : Orion T. Rosier
Image :
Âge : 21 ans
Métier : Serveuse à l'Avalona, mannequin, chanteuse
Situation financière :
  • ★★★★☆

MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 18:04

Merciiiii à vous deux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 18:16

Rebienvenue*

Une jeune femme pleine de talents J'espère que tu t'amuseras bien avec ce nouveau personnage


Dernière édition par Stanislas Karkaroff le Jeu 2 Juin 2016 - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Malisa Campbell
Sorcier
Tell me who you are...
Date d'inscription : 02/06/2016
Parchemins : 11
Points d'activité : 0
Avatar : Gigi Hadid
Crédits : Blondie
Multicomptes : Orion T. Rosier
Image :
Âge : 21 ans
Métier : Serveuse à l'Avalona, mannequin, chanteuse
Situation financière :
  • ★★★★☆

MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 18:18

Merci Stan

C'est un "Re", par contre, vous lisez rien hein
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 19:03

ORIOOOOOON !
Re-bienvenue avec ce personnage canon.
Revenir en haut Aller en bas
Neville Londubat
Gryffondor
Tell me who you are...
Date d'inscription : 23/03/2015
Parchemins : 463
Points d'activité : 21
Avatar : Matthew Lewis
Multicomptes : Gareth Davis - Ona O'Sullivan
Image :
Âge : 17 ans
Année : 7e année
Situation financière :
  • ★★★☆☆

MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 19:05

Rebienvenue Orion.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17769-neville-londubat
Malisa Campbell
Sorcier
Tell me who you are...
Date d'inscription : 02/06/2016
Parchemins : 11
Points d'activité : 0
Avatar : Gigi Hadid
Crédits : Blondie
Multicomptes : Orion T. Rosier
Image :
Âge : 21 ans
Métier : Serveuse à l'Avalona, mannequin, chanteuse
Situation financière :
  • ★★★★☆

MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 19:15

Merciii
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 19:31


(re) Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 19:40

Bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Malisa Campbell
Sorcier
Tell me who you are...
Date d'inscription : 02/06/2016
Parchemins : 11
Points d'activité : 0
Avatar : Gigi Hadid
Crédits : Blondie
Multicomptes : Orion T. Rosier
Image :
Âge : 21 ans
Métier : Serveuse à l'Avalona, mannequin, chanteuse
Situation financière :
  • ★★★★☆

MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 20:02

Merci les filles
Revenir en haut Aller en bas
Dean Watkins
Confrérie Abraxans
Tell me who you are...
Date d'inscription : 04/06/2015
Parchemins : 764
Points d'activité : 139
Avatar : Ryan Gosling
Crédits : Ama
Multicomptes : Phineas A. Beurk
Image :
Âge : 21 ans
Année : 2ème année à Haveirson
Cursus : Spécialiste en métamorphose
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 30 - 40 - 50
MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 20:04

Rebienvenue Orion ::
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t18314-dean-watkins
Malisa Campbell
Sorcier
Tell me who you are...
Date d'inscription : 02/06/2016
Parchemins : 11
Points d'activité : 0
Avatar : Gigi Hadid
Crédits : Blondie
Multicomptes : Orion T. Rosier
Image :
Âge : 21 ans
Métier : Serveuse à l'Avalona, mannequin, chanteuse
Situation financière :
  • ★★★★☆

MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 20:17

Merci Dean
Revenir en haut Aller en bas
Poussey Mahao
Serdaigle
Tell me who you are...
Rang Journaliste

Date d'inscription : 21/11/2015
Parchemins : 617
Points d'activité : 0
Avatar : Samira Wiley
Crédits : Bazzart.
Multicomptes : Novenka & Joshua
Image :
Âge : 17 ans.
Année : 7ème année.
Situation financière :
  • ★★★☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 35 - 45 - 55
MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Jeu 2 Juin 2016 - 21:12

Rebienvenue Orion !

Omg, elle est canon.



Princesse Poussey.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Malisa Campbell — We are all of us stars, and we deserve to twinkle.   Aujourd'hui à 7:14

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

MMHP :: Bienvenue :: La Cérémonie de Répartition :: Répartition des adultes et professeurs :: Fiches validées - Adultes et professeurs-