The call of the forest Avec Aaron Swan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alexe Anderson
Poufsouffle
Tell me who you are...
Date d'inscription : 31/08/2016
Parchemins : 11
Points d'activité : 0
Avatar : Holland Roden
Image :
Âge : 16 Ans
Année : Sixième
Situation financière :
  • ★★★☆☆

MessageSujet: The call of the forest Avec Aaron Swan   Jeu 29 Sep 2016 - 4:17









The call of the forest

Mais où se trouvaient les licornes ?! Cela faisait maintenant presque une heure que je traînais dans l'obscurité de la forêt interdite, en quête de ses créatures a couper le souffle. Elles étaient ma nouvelle obsession, et ce, depuis qu'une amie m'en avait parlé. Je ne pouvais plus fermer l’œil de la nuit, l'envie d'en voir une de mes propres yeux et peu être même pouvoir y toucher, envahissait mes penser sans que je ne puisse rien y faire. J’étais comme ça lorsqu'il s'agissait des créatures magiques. Je devais en savoir toujours plus et s'en était devenue une maladie. Je sais très bien que cela pourrait finir par me tuer, car il n' y avait rien de prudent a traîner ici, mais s'était plus fort que moi. Dans ses moments-là, ou je m'aventurais pour mes recherches, je semblais incapable de ressentir la peur et seul l'excitation était présent. Plusieurs de mes amis me disaient que je devrais arrêter et me trouver un nouvel hobby, mais j'en étais incapable et bien sur, je ne cherchais pas leur approbation ou qu'ils comprennent. Je voulais juste vivre cette passion à fond...

Cependant, maladroite comme je suis, je ne vis pas cette racine de branche qui sortait du sol. Racine qui me fit tomber au sol. Lorsque j' étais sur le point de me relever, un cliquetis sonore se fit entendre quelque mètres plus loin. Croyant que s'était un oiseau, je ne fis pas attention et mes genoux écorcher était bien plus important à mes yeux que ce bruit. Bruit qui se répéta de nouveau. Mais maintenant, il semblait beaucoup plus près de ma position. Ce n'était pas très rassurant, mais je devais garder mon calme. Cela ne servait strictement a rien de faire mon hystérique et du coup se bruit pouvait venir de n'importe où et de n'importe quoi... C'est à ce moment que du coin de l’œil, j'aperçus quelque chose qui ne pouvait être autre chose que le fruit de mon imagination débordante. Ou pas... Car à ma gauche se trouvais une créature immonde. Une créature que je détestais plus que tout au monde et qui m'écoeurait. J'en serais presque tombé dans les pommes. Tétanisé face à l’horreur, je n'ai même pas pu penser à m 'enfuir et avant même que je puisse faire quoi que ce soit, l'horrible araignée m'avait solidement attrapé de ses longues pattes et grimpait rapidement le long d'un arbre. Terrifier, j’avais fermé mes paupières et refusait de les ouvrir. Tremblante comme une feuille, je percevais à peine la voix roque de cette chose qui me murmurait des atrocités a l'oreille. Je ne pouvais plus bouger alors que cet arachnide m’enroulait dans ses fils.

Je ne savais pas exactement combien de temps cela dura, tout ce que je savais s'était que je m'étais mis a sangloter. Je ne voulais pas mourir manger vivante. J’avais tellement de choses à découvrir encore. J’étais en panique totale, je ne pouvais le nier et je gémissais d’horreur face à l'idée de mourir de cette façon. Mais lorsque je fus libéré de son étreinte, ce n’est pas six yeux globuleux dont je croisais le regard, mais deux yeux chocolat a l'apparence de biche que je connaissais parfaitement. Aaron... Mon sauveur... Je n'avais jamais été aussi heureuse de toute ma vie de le voir qu'a cet instant présent. Je sautai donc dans ses bras, tremblante de la tête au pied, des larmes de joie ruisselant sur mes joues.


''Aaron, tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureuse de te voir !''




Revenir en haut Aller en bas
Aaron Swan
Serdaigle
Tell me who you are...
Date d'inscription : 01/08/2016
Parchemins : 120
Points d'activité : 206
Avatar : Dylan O'brien
Multicomptes : L'Abraxan McRaven !
Âge : 16 ans.
Année : Sixième année.
Cursus : Même s'il n'a pas encore l'âge d'entrer à Haveirson, il est sûr de ses choix et veut suivre un cursus d'Auror.
Métier : Compte devenir Auror. Ou politicien...ou les deux !
Situation financière :
  • ★★★★★


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37- 47 - 57
MessageSujet: Re: The call of the forest Avec Aaron Swan   Jeu 29 Sep 2016 - 21:20









The call of the forest

Aaron vaguait dans le château d’un pas rapide. Il avait normalement rendez-vous avec Alexe, à 17 heures trente, pour étudier les Soins aux Créatures Magiques. Mais non, elle n’était pas dans la Grande Salle. Mais où, où était-elle ?! Une bande de Poufsouffle passa devant lui et il se dit que les étudiants savaient peut-être où se trouvait la rouquine. D’après eux, elle était dans la Forêt Interdite. Encore. La prochaine fois qu’il voudrait la trouver, autant que le jeune homme aille directement dans cette partie de Poudlard…

Le Serdaigle courait à travers la masse d’arbres, criant son nom à tue-tête. Mais personne ne répondit. Soit sa meilleure amie avait décidé de ne pas l’entendre, soit elle s’était ENCORE fourrée dans un pétrin pas possible. Des fois, comme ça, elle le fatiguait plus qu’une potion de sommeil. Après une dizaine de minutes, le Bleu et Bronze commençait vraiment à s’inquiéter. Il marchait d’un pas plus pressé. Quand soudainement, il sentit quelque chose. C’était son instinct, une sorte de sixième sens pour le jeune homme. Ce fameux sens lui hurlait qu’il ne devait pas aller là-bas. Il semblait dire : « Danger ! Danger ! ». Mais Aaron décida que pour une fois, il allait faire taire son instinct et se dirigea vers l’endroit mystérieux.

Paralysé, le Serdaigle était paralysé par la vision que se tenait devant eux. Alexe était en train de se faire emprisonner par une énorme acromentule. L’arachnide était géante et couverte de poil. Elle était hideuse et dégoûtante. Mais même si le jeune homme était cloué sur place par la peur, il ne pouvait pas laisser son amie se faire dévorer pour cette seule raison. Il appela donc son courage, brandit sa baguette en vigne et dit d’une voie calme mais tremblante : Diffindo. Le gros fils blanc que tenait l’araignée céda et la rousse tomba sur le sol du taillis, amortie par les nombreuses couches blanches l’entourant.

L’acromentule était vraiment, mais vraiment très, énervé. De un, parce que le Bleu et Bronze venait de lui voler sa proie et en plus, le Diffindo avait ricoché sur ses mandibules et en avait coupé une. Du sang coulait de sa blessure. Elle poussa un cri strident et se jeta sur le jeune homme.

-Aragna Exumaï !

Mais le garçon avait réagi plus vite. Un éclair jaillit de son bout de bois magique et l’araignée géante disparut dans les profondeurs de la Forêt… Aaron courut vers son amie et lui tapota la joue pour qu’elle se réveille. Et cela marcha.

-Aaron, tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureuse de te voir !

Ses yeux la fusillaient sur le moment, mais ils s’adoucirent vite en voyant le regard de biche de la jeune femme. Il ne savait pas quoi dire et l’aida donc à se lever.

-Tu es complètement folle Alexe, je te l’ai déjà dit ? lui demanda Aaron quand il put enfin parler.

Mais pas le temps pour ses retrouvailles, un autre bruissement se fit entendre. Aaron se retourna, son cœur battait la chamade. C’était une femme. Elle avait de magnifiques cheveux blonds et son regard était dévisageant.

-Bonjour, jeunes gens. Je me demande bien ce que deux jeunes et délicieux enfants viennent se balader ici. Votre directrice ne vous a-t-elle pas dit qu’il était dangereux de venir ici ? Vous pourriez tomber…sur des gens comme moi.

Le Serdaigle ne savait pas sa meilleure amie avait compris quelque chose à cette allusion, parce que lui avait parfaitement évalué l’ampleur de la situation. Avec ses poches monumentales sous ses yeux et son regard affamé, il fallait être aveugle pour ne pas le remarquer. C’était une vampire. Visiblement en chasse. Alexe, qui était meilleure que lui, avait sûrement dut elle aussi le remarquer. Le Bleu et Bronze avait glissé sa baguette dans sa main.

-Je ne suis pas aveugle, très cher.

Bien, il semblait que ce foutu être démoniaque avait vu la manœuvre du garçon, il décida donc de lui braquer sa baguette sur la créature sanguinaire. D’après ce qu’il savait, donc très peu, les vampires étaient sensibles à la magie. Mais il n’en était pas sûr le moins du monde. La vampire les observa avec envie. Aaron sera la main de la jeune femme. Il fallait agir maintenant.

-Lumos Maxima !

Une boule de lumière bleutée apparut au bout de la vigne et aveugla la femme blonde qui hurla. Le Serdaigle commença alors à courir, suivie de près par la rousse…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t21108-aaron-swan-presentation
Page 1 sur 1

MMHP :: Poudlard : extérieurs :: La Forêt Interdite-