Hope is Darkness [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Hope is Darkness [Libre]   Mar 4 Oct 2016 - 20:14



❝ Hope is Darkness ❞


Marie Winnesser & Vous ?

La nostalgie est une fuite devant ce que nous possédons.


L’air d’Octobre était aussi frais que pouvait être la joie dans le cœur des étudiants d’être revenus dans l’enceinte du château. Cependant, bien que certaines personnes aient été affectées de la mort du vieux fou, il n’en était pas de même pour la descendante des Winnesser. Les épreuves physiques et mentales qu’elle avait secrètement subies cet été l’avaient endurcie. Physiquement et mentalement. Elle avait commencé, bien que cela ne lui ressemble guère, à s’intéresser de plus en plus aux combats. Si elle n’avait pas été exposée aux regards des autres, la vert et argent serait certainement allé s’acheter un sac de frappe, à la façon moldue – elle avait tant besoin d’extérioriser sa haine- mais justement, elle était une sang-pur. Et les sang-pur, les aristocrates ne se pliaient pas à des activités qui ne sont dignes de leurs rangs.

La brune, qui en ce samedi, avait décidée de sortir de sa salle commune, s’était dirigée sans réelle pensée vers la Grande Salle. Elle avait eu envie d’errer, certes, avec un intérêt mal placé dans le château, mais une fois de plus, ce n’était pas la meilleure idée pour son image. Une âme vide ne pouvait refléter un esprit sain, vif, ambitieux.

La deuxième année n’avait emmenée que ses pensées pour l’accompagner près de l’âtre de la cheminée, et les regards noirs lancés par ses compères avec une décadence rare, n’avaient fait que s’accentuer depuis que Marie avait fait sa seconde rentrée. L’histoire à propos d’Aldabella et elle au Manoir n’avait pas tardé à s’approprier les esprits. À vrai dire, une môme pure séquestrée secourue par une traître à son sang n’était pas histoire de tous les jours.

Le regard perdu dans les vapes, Marie refit une chose qui lui semblait réconfortante : récapituler les dernières choses qui lui étaient arrivées. Si on ne comptait pas le désastreux été, la disparition d’Alycia depuis juin n’avait pas laissé la petite sans marques. Elle n’arrivait tout simplement pas à s’en détacher. C’était stupide. Inconscient. Alycia l’avait manipulé, brutalisé, rabaissé, changé. Mais elle l’avait aussi aimé, protégé, conseillé, écouté… Elle ne pouvait pas l’oublier. Ce n’était pas de l’amour, c’était son instinct. Son côté bestial qui refusait d’abandonner. Parce qu’après tout, c’est une des choses qui avait le plus plu à la Mcwood, son côté sauvage.

Animal.

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Megan O'neill
Confrérie Abraxans
Tell me who you are...
Rang Administratrice

Date d'inscription : 18/12/2005
Parchemins : 6961
Points d'activité : 212
Avatar : Emilie de Ravin
Multicomptes : Leo Buchanan - Malkiél Taylor
Image :
Âge : 19 ans.
Année : Deuxieme année à Haverison -
Cursus : Médicomagie.
Situation financière :
  • ★★★★★


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 29 - 39 - 49
MessageSujet: Re: Hope is Darkness [Libre]   Sam 22 Oct 2016 - 12:30



"Personne ne finit dans l'oubli,
Si quelqu'un l'attend encore ici.
Un ami manque toujours,
On pense toujours à son retour."

Damien Sargue - Un jour


C’était la semaine de mon stage. Revenir à Poudlard était loin d’être aussi plaisant qu’avant, je gardais en mémoire les horreurs de juin et les lieux étaient tous chargés de souvenirs. J’avais encore fait un cauchemar et j’étais fatiguée, lasse de tout ça. J’allais finir par me résoudre à prendre de la potion de sommeil sans rêve, même si ça ne résoudra pas le problème de fond, ça me permettra de dormir un peu et de me reposer. Nous sommes samedi, et en général, c’est plutôt calme les samedis à l’infirmerie. Je me suis résolu à me lever, enfin bien grand mot ! Disons que je suis passé de mon lit à mon fauteuil. Après un détour par la salle de bain ou je me suis apprêtée, je quitte la chambre mis à ma disposition.

J’ai revêtu un pull blanc, un jean delavé et j’ai recouvert mes jambes d’un plaid rouge et or. Rester immobile dans un fauteuil c’est être plus facilement frileux que ceux qui ont la possibilité de bouger comme ils veulent. Sur mon chemin, quelques élèves s’écartent pour me laisser passer, et je supporte mal leur regard de pitié. Je ne préfère pas les calculer et je guide mon fauteuil vers la grande salle. En arrivant, je constate qu’il y a quelques élèves présents ainsi que quelques professeurs. Je dévisage un moment Severus, et je préfère l’ignorer. Je regarde autour, et je m’aperçois que les quelques serpentards présents semblent particulièrement concentré sur une jeune fille à l’écart. Elle est prêt de la cheminée, et elle n’a pas l’air en pleine forme.

Je suis une Gryffondor, et si j’ai été longtemps proche de mon frère jumeau à serpentard, ainsi que de plusieurs sang-purs lorsque j’étais jeune élève, tout à bien changer. Et cette jeune fille, mise à l’écart, ça me rappelle ma propre histoire. Je regarde autour, mais aucun autre élève ne va lui tendre la main. La réputation des verts n’est plus à faire. Je soupire. Si personne ne répond présent pour la jeune fille alors tant pis … Je le ferai…
Je fais rouler mon fauteuil sur la droite, et je tourne dans la dernière allée, là ou il y a la grande cheminée, derrière la table des serpents. Je laisse mon fauteuil glisser jusqu’aux côtés de l’enfant et je lui souris.

« -Bonjour, » dis-je d’une voix douce, « me ferais-tu l’honneur de te joindre à moi pour le petit-déjeuner ? » lui demandais-je en ne faisant plus attention ni aux tables des quatre maisons, ni à celles des professeurs. « Je m’appelle Megan O’Neill, je suis stagiaire à l’infirmerie » me présentais-je sur le même ton doux et ouvert.

O’Neill, le nom de la famille Sang-Pur la plus connu d’Irlande. La famille sang-pur la plus grande recensée à vrai dire et également la plus ‘rebelle’ puisque les O’Neill sont à présent connus pour avoir précipité l’indépendance d’Irlande en soutenant la mini-révolution et en mettant certains de ses membres dans le gouvernement indépendant. Je ne suis pas très proche de ma famille irlandaise, je suis du genre à ne me soucier que de ma propre famille qui se compose de moi et mes fils, mais ça, c’est une autre histoire. Je suppose que mon nom doit la faire réagir, mais je ne m’inquiètes pas. Les O’Neill ont une très bonne réputation de famille progressiste. Je lui souris pour l’encourager, et lui propose de s’asseoir à la table des serpentards pour se sustenter.



Je suis Invité !
Absence prévue: du 20 Octobre au 23 Octobre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Hope is Darkness [Libre]   Mer 26 Oct 2016 - 15:52



❝ Hope is Darkness ❞


Megan O'Neill & Marie Winnesser

La nostalgie est une fuite devant ce que nous possédons


Une voix tira Marie de sa torpeur. Une adulte, à la chevelure aussi blonde que le blé et aux yeux d’un bleu éclatant s’était adressée à la jeune verte et argent. Contrairement aux autres élèves qui, hormis ceux qui étaient proches de la deuxième année, la fuyaient, la femme n’avait pas l’air d’hésiter à engager la discussion avec elle. Elle ne savait rien d’elle. Vrai. Elle n’avait pas envie aujourd’hui d’être comme tous les autres jours : froide, hautaine, décadente. Cette personne lui accordait un peu de bonté et la brune lui aspirait avec joie.

Elle apprit donc que son nom était Megan…O’Neill. Bien qu’elle ne fût pas que peu surprise, la deuxième année ne laissa aucune émotion transparaître. Son éducation et ses racines resteraient sans aucun doute encrés en elle. Et cette étudiante en face d’elle, était également issue d’une des plus grandes familles de sang-pur d’Europe, si on ne comptait pas la vingtaine issue d’Angleterre.
Oh, bien-sûr, Winnesser n’était pas un nom dont on ne pouvait pas être fier. Famille écossaise pure depuis des générations, elle était également reconnue pour sa richesse mais plus encore pour son affiliation avec la magie noire. Que Marie avait appris à contrôler depuis son enfance.

-Enchantée, Megan O’Neill.Avec plaisir, si ma compagnie, qui, je te préviens n’est pas des meilleures ne te dérange pas.

Après s’être retournée sur son banc pour faire face à la sorcière plus âgée, Marie continua légèrement :

-Marie Winnesser, deuxième année à Serpentard.

Acquiesçant face à la proposition de Megan quant à aller se nourrir à la table de sa maison, Marie la suivit et se plaça en bout de table, là ou personne n’était susceptible de les déranger. La sang-pur n’aimait pas les gens, et il en était de même pour une majorité d’entre eux.
Oh, il y avait quelques exceptions telles qu’Hestia, Lilianor, sa cousine Hope, Runix… Son oncle. Que ce soit elle ou sa famille, elles avaient fait trop de douleur. Marie continuait quelques fois d’ailleurs. Cela ne servait à rien de lui en couloir, c’était simplement sa nature.

©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Megan O'neill
Confrérie Abraxans
Tell me who you are...
Rang Administratrice

Date d'inscription : 18/12/2005
Parchemins : 6961
Points d'activité : 212
Avatar : Emilie de Ravin
Multicomptes : Leo Buchanan - Malkiél Taylor
Image :
Âge : 19 ans.
Année : Deuxieme année à Haverison -
Cursus : Médicomagie.
Situation financière :
  • ★★★★★


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 29 - 39 - 49
MessageSujet: Re: Hope is Darkness [Libre]   Mer 26 Oct 2016 - 23:44



Personne ne finit dans l'oubli,
Si quelqu'un l'attend encore ici.
Un ami manque toujours,
On pense toujours à son retour.

Damien Sargue – Un jour

J’adressais un sourire doux à la jeune fille qui semblait accablé par les regards de ses camarades. Si jeune et déjà soumis au poids du nom. C’était un fardeau bien lourd, même si elle était probablement habituer. Winnesser était un de ces noms qui n’était pas connu pour le bien que la famille avait procuré à la société, pourtant, j’avais appris à me méfier des apparences et j’étais certaine d’une chose. Le nom ne faisait pas la personne encore moins lorsqu’on était aussi jeune, bien au contraire. La jeune Winnesser avait besoin qu’on lui tende la main, et je croyais dur comme fer que si quelqu’un le faisais, cela pourrait changer le destin qu’on offrait à l’héritière.

« -J’ai l’air d’être de meilleure compagnie peut-être ? » lui fis-je remarqué en lui faisant un sourire amical.

J’étais dans un fauteuil roulant et j’étais blasée d’être ici, dans les lieux d’un drame que je préférais oublier. L’enfant voulait paraître forte, probablement plus forte qu’elle ne l’était réellement. En un sens, je m’identifiais à elle, à ce regard terne, affligée par ce qui lui tomber dessus alors qu’elle n’avait rien demandé. Nous nous étions installé en bout de table, rien de plus normal je n’étais pas à l’aise à l’idée de devoir me transférer en public entre mon fauteuil et le banc. En bout de table, je pouvais manger sans quitter mon fauteuil et ça, c’était beaucoup mieux pour moi.

« -Je ne pensais plus manger à cette table à vrai dire, c’est étrange… » commentais-je pensive.

Ce n’était pas un secret que j’étais une gryffondor pur et dure, pourtant, lorsque j’étais à Poudlard, j’avais souvent partagée mes repas avec les serpentards. Une habitude qui s’était envolée lorsque j’avais eu quatorze ans et que j’avais tourné le dos à ce qu’on attendait de moi.

« -ça n’a pas l’air simple pour toi ces temps-ci, je me trompe? » fis-je en désignant d’un signe du menton le reste de la tablée des serpentards.



Je suis Invité !
Absence prévue: du 20 Octobre au 23 Octobre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Hope is Darkness [Libre]   Aujourd'hui à 23:01

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

MMHP :: Poudlard : le château :: Rez de chaussée :: La Grande Salle-