Blixen – the wild card (finito paquito)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dorothy Blixen
Professeur
Tell me who you are...
Date d'inscription : 10/10/2016
Parchemins : 2
Points d'activité : 0
Avatar : Gemma Arterton
Crédits : Shiya
Multicomptes : Dwynwen ap Richard (PNJ) (présence réduite jusqu’au 6/11)
Image :
Âge : 30.
Cursus : Quidditch.
Métier : Professeur à Haveirson.
Situation financière :
  • ★★★★☆

MessageSujet: Blixen – the wild card (finito paquito)   Lun 10 Oct 2016 - 13:37


Dorothy Blixen
Informations civiles
Nom : BLIXEN.
Prénom(s) : Dorothy.
Date de naissance : 30 Novembre 1966.
Age actuel : 30 ans.
Origines : Inconnues, probablement sang-mêlé.
Métier : Joueuse de Quidditch professionnelle retirée, professeur de Quidditch à Haveirson.
Informations Magiques
Bois de baguette : Bois de Sapin.
Coeur de baguette : Ventricule de Dragon.
Longueur & Souplesse : 33 centimètres, très rigide.
Patronus : Otarie.
Animal de compagnie : Aucun.
Ancienne maison : Puckwoodgenie (Ilvermorny).

Descriptions
Caractère de votre personnage
Dorothy est bourrée de défauts. Sans doute plus que de qualités, en fait. Elle s’est construit une réputation de bagarreuse, aussi hargneuse qu’un pitbull. Dorothy ne lâche rien, elle a la gagne : cela pourrait passer pour une qualité, si elle n’était pas aussi mauvaise perdante. Elle se vexe, elle est frustrée, elle s’énerve. Dorothy a le sang-chaud et mieux vaut ne pas trop la chercher. Son ex-coéquipier de Quidditch s’en souvient encore. Elle a longtemps eu un problème avec la discipline, et a longtemps refusé de se plier aux règles que l’on lui imposait, ne sélectionnant qu’avec minutie les personnes qu’elle jugeait dignes de sa confiance et son respect. Dorothy est peu patiente, elle déteste qu’on tourne autour du pot, ou qu’on la prenne pour une idiote.
Dorothy est silencieuse et solitaire. C’est peut-être une qualité : elle n’impose jamais sa présence, et laisse les gens l’approcher, à leurs risques et périls. Elle n’est pas méchante non plus, et lorsqu’on lui confie une tâche, lorsqu’on lui fait confiance, elle donnera tout ce qu’elle a pour la mener à bien. C’est quelqu’un de passionné et de perspicace, pour autant qu’elle ne se laisse pas envahir par son tempérament de feu. Elle écoutera si vous voulez lui parler, bien qu’elle ne dise pas grand chose en retour. C’est aussi quelqu’un qui défendra les siens, ses proches et êtres chers corps et âme, quitte à s’en brûler les ailes. Elle a du mal à trouver sa place dans un contexte social, mais lorsqu’elle décide de considérer un groupe comme SON groupe, ils peuvent lui faire confiance et se fier à sa loyauté sans bornes.
Informations importantes
Dorothy est claustrophobe depuis son enfance. Malgré son côté solitaire, rester enfermée dans une même pièce trop longtemps l’angoisse, et elle peut avoir des accès de panique lorsque cette pièce est trop étroite à son goût.
Elle a une cicatrice lui barrant le bout du sourcil droit, et l’arête de son nez est légèrement décalée, vestiges de Cognards dans l’arcade sourcillère et le nez lors de sa carrière de joueuse professionnelle.
Son balai fétiche est une Comète 260, à la pointe de la technologie des balais de Quidditch lors de ses jours professionnels, désormais quelque peu désuet.
Goûts
Dorothy aime les grands espaces et la solitude. Elle aime être seule en tête à tête avec elle-même. Pas misanthrope pour autant, elle ne comprend simplement pas les autres, ne se comprend même pas elle-même parfois. Elle vit, mange, respire Quidditch depuis ses neuf ans, et frapper dans les Cognards de toutes ses forces l'apaise. Elle aime se dépenser, elle aime gagner et le sentiment d'accomplissement qui accompagne une victoire. Elle déteste les gens trop tactiles, qui envahissent son très large espace personnel, elle déteste les gens qui essaient de forcer et s'immiscer dans sa tête et sa vie privée. Elle déteste qu'on la prenne pour une idiote, ou qu'on lui mette la pression pour qu'elle se comporte 'en jeune femme honorable'. Elle déteste les robes, les fringues à fanfreluches, préférant une bonne vieille chemise et un pantalon, ou de simples pulls trop grands. Elle n'est pas particulièrement féminine et n'aime pas qu'on attende d'elle qu'elle le soit. Elle aime le café chaud et, malgré son amour des grands espaces, se blottir dans un fauteuil auprès d'une cheminée flambante. Elle déteste qu'on s'en prenne aux rares gens qu'elle apprécie, et ne crachera jamais sur une bonne bagarre à l'ancienne. Elle déteste les duels de sorciers, car est une bien médiocre jeteuse de sorts, mais n'hésite pas à sortir les poings. Elle aime râler aussi, même si vous l'entendrez peu.
Rêves & Ambitions
Il fut un temps où Dorothy rêvait de marcher dans les pas du célèbre joueur de Quidditch américain Markus Brankovitch III, en devenant Attrapeuse dans l’équipe des Fitchburg Finches. La vie en a décidé autrement, et elle a depuis longtemps abandonné cet objectif.
Dorothy n’a pas d’ambition particulière si ce n’est trouver sa place à Haveirson, redoutant quelque peu la rencontre avec les étudiants. Cependant, elle rêve toujours de retrouver ses parents biologiques et enfin savoir d’où elle vient.

Histoire de votre personnage
Ceci sera l'histoire de votre personnage. Origines familiales, enfance, scolarité, soyez le plus précis possible !
Conseil aux nouveaux joueurs : une histoire très travaillée donnera un personnage plus intéressant pour les autres joueurs, mais aussi pour vous ! Réfléchissez-y bien.

Dorothy Blixen naît un 30 Novembre 1966 dans la banlieue de Detroit, aux Etats-Unis, mais malheureusement, c'est tout ce que l'on saura sur sa naissance. Elle est déposée quelques jours plus tard dans un orphelinat moldu pour y grandir, sans avoir la moindre information sur ses parents, disparus dans la nature après l'abandon de leur progéniture.
Ce n'est pas tant une souffrance que cela génèrera chez Dorothy mais plutôt un manque de limites. De barrières. Depuis trente ans, elle ne sait pas qui elle est ni d'où elle vient. Tout n'a pas toujours été triste ou morne, mais il a toujours manqué à Dorothy une pièce du puzzle pour complètement se comprendre et s'accepter elle-même.

Dorothy Blixen est une gamine turbulente, hyperactive. Pas méchante, mais souffrant d'une crise identitaire perpétuelle, tentant de trouver ses limites à elle, et les limites du monde. Elle ne trouvera jamais vraiment sa place auprès de ses camarades de l'orphelinat, ni dans aucune des familles d'accueil ayant tenté de s'occuper d'elle.
En 1975, Dorothy a neuf ans, et alors qu'elle bataille seule dans son coin, elle s'empare d'un balai. Complètement ordinaire. Un bête balai fait pour se débarrasser de la poussière comme tous les Non-Majs en possèdent. Dans un délire enfantin, Dorothy cherche à jouer les Méchantes Sorcières de l'Ouest - une belle ironie, quand on s'appelle Dorothy. Sauf que ses pieds ne restèrent pas plantés au sol, et c'est collée au plafond comme un ballon de baudruche que la retrouvera une des gérantes de l'orphelinat.

Curieusement, cette dame ne sembla pas étonnée le moins du monde. C'est elle, une certaine Olive Baker, qui expliquera alors à Dorothy... ce qu'elle est. Olive Baker a cinquante-cinq ans, et est une Cracmol, dédiant sa vie à s'occuper des enfants en mal d'amour, et à guider les petits Sorciers venant à atterrir dans son établissement par hasard. Dorothy découvre avec Olive Baker les secrets du monde magique, et surtout le Quidditch. Fascinée par ce sport haut en couleurs et complètement inédit pour elle, Dorothy écumera les livres prêtés par sa tutrice pour se nourrir des moindres détails. Elle se trouve son idole, en la personne de Maximus Brankovitch III, alors Attrapeur pour l'équipe des Fitchburg Finches du Massachussetts. Olive Baker enverra Dorothy à Ilvermorny lorsque sa lettre d'admission arriva, l'ayant préparée pendant deux années à ce jour si spécial, et elle reste à ce jour l'une des rares personnes en qui Dorothy aura une confiance éternelle.

Dorothy rêve de Oiseau-Tonnerre. Elle a tout lu sur Ilvermorny aussi, et elle rêve de suivre les pas de son idole, en étant répartie dans la même maison. Oiseau-Tonnerre, la maison des aventuriers. Alors quand elle arrive à Ilvermorny, mais que seul le totem de la maison Puckwoodgenie s'illumine pour elle, elle refuse. Oh, elle n'a pas le choix, c'est certain. Mais Dorothy développe alors une aversion totale pour sa maison et ses camarades pendant de longs mois, redevenant la gosse turbulente de l'orphelinat de Detroit. Elle ne comprend pas. Elle ne comprend pas comment quelqu'un d'aussi solitaire qu'elle a bien pu être envoyée dans la maison des Guérisseurs. Elle n'a jamais guéri personne, elle. Même pas elle-même.
Elle s'éclate dans les cours de vol sur balai, mais elle est une bien piètre étudiante dans les autres matières. Rien d'autre ne l'intéresse, elle veut juste voler. Devenir une Attrapeuse comme Maximus Brankovitch III. En deuxième année, elle rate les sélections pour l'équipe de Quidditch de Puckwoodgenie, volontairement. Malgré les recommandations de son professeur de vol sur balai et le capitaine de l'équipe, elle refuse d'être associée un peu plus avec ces "ploucs" de sa maison. Dorothy est une petite sorcière solitaire et un peu bougonne, et surtout très problématique.
C'est en troisième année que ça arrive. Elle assiste malgré elle à un entraînement de l'équipe de Puckwoodgenie, alors coincée en retenue pour ramasser les limaces qui dévorent le gazon du terrain de Quidditch. C'est quand un Souaffle est lancé droit sur elle que, par réflexe, elle l'envoie balader d'un coup du bâton qui lui servait à ramasser les limaces. Le Souaffle finit dans l'anneau central, et Dorothy ressent l'adrénaline. Les membres de l'équipe sont impressionnés. Et pour la première fois depuis trois ans, elle se sent enfin faire partie de quelque chose.

Dorothy intègrera l'équipe de Puckwoodgenie en tant que batteuse remplaçante d'abord, puis titulaire. Sincèrement, c'est le poste d'Attrapeuse qui la fait toujours rêver, mais elle se contente de rester à sa place, tant qu'elle en a une. Ses notes remontent, sans être exceptionnelles. C'est une sorcière médiocre, mais une excellente Batteuse. Elle termine ses études à Ilvermorny sans trop de problèmes, malgré avoir longtemps été la bête noire des professeurs.
En sortant de l'école en 1984, elle sait ce qu'elle veut. Son objectif est de marcher dans les pas de son idole, à commencer par intégrer les Fitchburg Finches, en tant qu'Attrapeuse remplaçante. Maximus Brankovitch III y est titulaire alors, et Dorothy ne rêve de rien d'autre que d'apprendre du maître lui-même. Sauf que rien ne se passe comme prévu. Elle ne décroche ni le poste d'Attrapeuse remplaçante... ni même un poste dans les Fitchburg Finches. Il y a meilleurs qu'elle. Dorothy se voit offrir un poste de Batteuse remplaçante dans une équipe du Texas, les Sweetwater All-Stars. C'est la mort dans l'âme, blessée et vexée, qu'elle fait ses bagages pour le Texas.

Il lui faudra de longues années pour se faire sa place. Mais le fort caractère de l'équipe locale lui pose des limites. Elle se sent cadrée et dirigée, un peu comme à Ilvermorny. Elle n'a pas vraiment d'amis, mais elle a des camarades. Et elle s'améliore de jour en jour, plaçant son énergie entière dans les entraînements et les matches. Elle se fait une réputation de hargneuse, une gagnante, qui prend très mal les défaites, mais ses camarades d'équipe l'acceptent comme elle est, et en rient plus qu'autre chose. Dorothy s'est trouvé une place dans une équipe de gens qui lui ressemblent. Ils sont bornés, francs, bagarreurs, mais pas rancuniers pour un sou et très solidaires.

Après neuf ans dans l'équipe des Sweetwater All-Stars, c'est la consécration. En 1993, après un match face aux français des Quafflepunchers de Quiberon qui dura 5 jours, une ultime frappe de Cognard de Dorothy leur arrache la victoire, et les Sweetwater All-Stars deviennent les nouvelles coqueluches du Quidditch américain.
Dorothy est sélectionée dans la foulée pour intégrer l'équipe nationale des Etats-Unis pour la Coupe du Monde de Quidditch de 1994. Le capitaine de l'équipe n'est autre que Maximus Brankovitch III, et Dorothy jubile. Mais ce fut de courte durée. Brankovitch annonce peu de temps après sa retraite, laissant sa place à une sélection qu'il a lui même dirigée, Dorothy incluse. Et c'est elle qui hérite du poste de capitaine, grâce à son fort caractère et sa rage de vaincre notoires. On aurait pu croire que c'était là la fin heureuse du conte de fées, telle Cendrillon sur un balai volant. Pas vraiment.
L'annonce du départ de Brankovitch suscite des rivalités acérées au sein même de l'équipe. On regarde Dorothy de travers pour avoir obtenu le poste de capitaine, parce qu'elle est jeune, parce qu'elle vient d'être sélectionnée pour la première fois, parce que c'est une femme, ou parce qu'elle est orpheline, ou pour toute autre raison. Elle s'attire les foudres de ses co-équipiers dans le vouloir.
Elle reçoit un courrier la veille du début de la compétition, en 1994, lui annonçant le décès de Olive Baker. Dans la lettre, un médaillon, qu'Olive avait gardé depuis l'arrivée de Dorothy dans l'orphelinat, appartenant à la mère de Dorothy. C'est bouleversée qu'elle s'isole un soir, veille de match. C'est aussi le moment que trouva un de ses co-équipiers, le virulent Bill McCarthy, pour la prendre à parti, tentant de la blesser dans un duel de sorciers inégal, alors que Dorothy n'a pas sa baguette sous la main. Dans la rage et le chagrin, elle réplique. Ils se battent. McCarthy finira à l'hôpital sorcier dans un état critique.
Cet incident signe la fin immédiate de la carrière professionelle de Dorothy Blixen. Le poste de capitaine est donné à l'un des Poursuiveurs, Gianni Fedele, et McCarthy est lui aussi hors-jeu. Lui et Dorothy sont remplacés par leurs remplaçants, Greg Ruczinski et Troy Duvall.

Dorothy fuit. Elle quitte les Etats-Unis pour se cacher à Londres, où elle loue une chambre de bonne sous les combles dans une maison du Chemin de Traverse, et elle n'en sort pas. Il lui faudra deux ans avant de mettre le nez dehors, pour simplement aller s'enterrer dans un pub local où elle s'enivre presque chaque soir. En soit, c'est déjà une amélioration. Elle ne remonte pas sur un balai pendant tout ce temps, et ne peut même pas en voir un sans sentir la colère monter. Comment quelque chose qui lui était aussi cher a bien pu devenir source de colère et de rejet ?
Un soir d'hiver, en décembre 1996, on vient la voir. Une certaine Rolanda Bibine vient à elle un soir, plutôt chanceuse de tomber à un moment où Dorothy n'est pas encore complètement saoûle. Et elle vient lui parler de Quidditch. Son histoire a fait des vagues dans le monde du Quidditch international, arrivant jusqu'aux oreilles de cette drôle de dame aux yeux de faucon, ayant enseigné le vol du balai aux petits sorciers britanniques pendant des années. Elle lui parle des jeunes pleins de talents qui se retrouvent sans mentor à leur sortie de Poudlard. Elle lui parle d'Haveirson. Elle quitte Dorothy sur ces paroles et ne revient pas.

L'idée est plantée. Elle mettra de longs mois à germer. Et puis un jour, Dorothy se dit que finalement, le ciel est plutôt beau, vu d'ici. Qu'elle aimerait bien y faire un tour, comme au bon vieux temps. Qu'elle refuse de laisser la haine gagner.
Elle passe un entretien à la rentrée, après avoir entendu de drôles de choses, des histoires d'étudiants coincés dans le manoir. Mais peu importe. Elle a trente ans et décide alors de reprendre le contrôle sur sa vie, pas toujours bien cadrée. Et pose ses bagages à Haveirson...

Candidature au poste de professeur
Matière enseignée : Quidditch (Haveirson).
RP de test
Afin de nous assurer de la qualité de notre corps enseignant, nous vous demandons de nous montrer vos capacités dans un RP de test. Cela peut-être un entretien d'embauche, ou un exemple de cours.
1992. Dorothy est Batteuse titulaire dans l'équipe des Sweetwater All-Stars. Les nouvelles recrues arrivent en Septembre après leur sortie d'Ilvermorny et Dorothy est chargée de leur premier entraînement.

Le soleil cogne. Faudra s'y faire. Le terrain d'entraînement des Sweetwater All-Stars est en plein cagnard jusqu'à dix-huit heures, peu importe la saison. On s'y fait, Dorothy s'y est fait. Sa peau a pris un teint hâlé et elle transpire moins, résiste mieux. On se fait à la poussière, aussi. L'un des inconvénients de s'entraîner à la limite du Nouveau-Mexique. Dorothy a les cheveux longs, bruns, lâchés derrière son dos et lui tombant jusqu'aux fesses, tirés en arrière par un bandeau de toile. C'est pas elle qui vole, aujourd'hui, elle n'a pas donc pris le temps de se les attacher. D'habitude, ca finit en une espèce de chignon bordélique qui part dans tous les sens. Son regard est souligné d'un trait de khôl noir, et elle est vêtue de la tenue d'entraînement de son équipe, brun et sable, aux légers accents dorés. C'est l'une de leurs techniques bien particulières : ils se fondent dans le décor à domicile, et chacun connaît si bien les alentours qu'ils sont quasiment imbattables sur leur propre terrain.

Dorothy se tient droite, son Comète 260 dans sa main gantée de cuir brun. Elle scrute les nouvelles recrues, d'un regard perçant et neutre. Ils sont tous alignés et semblent plutôt intimidé. Bien. « On est pas là pour se marrer, les gars. Allez, montrez moi ce que vous savez bricoler sur un balai, » lance-t-elle en les invitant à faire des tours de terrain. « Plus vite que ça, crétin, » ajoute-t-elle à un gosse d'à peine dix-sept ans, fraîchement diplômé, qui traîne du pied. Elle est réputée pour ses méthodes un peu rudes. Elle aboie fort, mais jamais elle ne lèvera la main sur un gosse, de toutes façons.

Ils s'envolent tous, un peu maladroitement à son goût. C'est elle la pro, et eux débarquent à peine dans le monde du Quidditch pour gagner leur vie. Dorothy arpente le terrain, debout au milieu, le balai à la main. « Plus vite ! Vous vous prenez pour quoi, des limaces cornues ?! Je veux voir de la vitesse, les gars, on se bouge ! » hurle-t-elle aux recrues, pour que sa voix porte au maximum. Les gosses, un peu effrayés, montrent un peu plus de motivation. Elle est satisfaite. « Okay, revenez. Grouillez-vous, on a pas que ça à faire, » fait-elle d'une voix puissante mais posée.

Elle désigne du menton un large coffre cubique à ses pieds. Ils savent bien ce qu'il y a, là dedans. Et les mômes sont sensés être formés à un peu tous les postes. « On commence. Mettez vous par groupes de trois. Deux personnes par groupes sur les balais. Je veux deux mètres de hauteur. Plus vite. Bien. » Elle tourne et vire pour cadrer les positions des uns et des autres d'un coup de manche de Comète, puis ouvre le coffre pour s'emparer... d'une balle de golf. Pas de Cognard, pas de Souaffle, dans le coffre. Des centaines, et des centaines de banales balles de golf moldues. Et puis, au fond, des battes, un peu usées, utilisées pour les entraînements. Elle s'en empare, et en jette cinq, une par binôme, à l'un des élèves flottant sur son balai. Test de réflexes, par la même occasion. Pas trop mal.

Dorothy grimpe alors sur son Comète et décolle pour surplomber les recrues, une batte à la main et une balle de golf dans l'autre, sécurisant sa position avec ses pieds. « Celui ou celle qui reste à terre lance la balle au Batteur... » commence-t-elle en lançant la balle droit au-dessus de sa tête. La petite balle blanche disparaît dans le ciel. Et puis elle fait face à un des élèves sur balai mais sans batte, et le regarde dans les yeux, batte à la main. « ...le Batteur frappe... » ajoute-t-elle, alors que la balle de golf retombe enfin, pour frapper de toutes ses forces dans la minuscule sphère, qui fuse avec un bruit sec. « ...et l'Attrapeur... attrape. » Elle fait alors signe à l'élève désigné de se retourner, alors que la balle de golf fait un rebond sur le poteau de but central, pour revenir comme une fusée directement vers lui... et c'est lorsque la balle frôle le front du gosse que Dorothy l'attrape d'une main in extremis. « T'as paniqué, gamin. Concentre toi mieux que ça. Allez, à vous, » fait-elle en lançant la balle de golf à l'une des recrues à terre.

Elle atterrit tranquillement à terre et descend de son balai d'une main, pour observer ensuite les recrues. Elle corrige leurs positions en passant, sans trop rien dire. C'est plutôt efficace, et les gestes précis et secs de Dorothy les effraient un peu, mais impressionent aussi. Ils sont maladroits comme des chiots, mais y'a du potentiel.
Faudrait quand même pas qu'ils finissent déshydratés sous le soleil de plomb du Texas...

Qui êtes-vous hors du jeu ?
Prénom ou pseudo :  
Age :  
Célébrité sur votre avatar : Gemma Arterton.
Comment avez-vous trouvé le forum ? JE SUIS BACK IN THE GAME   le RP ça me manquait trop, je suis une sale droguée.
Avez-vous lu le topic dédié aux nouveaux joueurs (ici) ? Non

Signature du règlement
Pour connaître les règles du forum, pour les respecter et ainsi pour vous garantir une bonne expérience de jeu avec nous, nous vous demandons de lire le règlement en suivant ce lien et d'inscrire ici votre engagement à le suivre.
Je m'engage à suivre le règlement de MMHP et à accepter les conséquences qui résulteront du non-respect de ce dernier, s'il y a lieu. J'inscrirai ici mon pseudo pour prouver cet engagement :
Dorothy Blixen


Dernière édition par Dorothy Blixen le Mar 11 Oct 2016 - 16:59, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t21572-blixen-the-wild-card-finito-paq
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Blixen – the wild card (finito paquito)   Lun 10 Oct 2016 - 14:11

BIENVENUE

J'espère que tu vas te plaire ici, n'hésite pas à envoyer un mp au staff si t'as la moindre question, mais on ne te répondra pas.
Revenir en haut Aller en bas
Novenka S. Cieslak
Confrérie Sinistros
Tell me who you are...
Rang Journaliste

Date d'inscription : 19/12/2015
Parchemins : 802
Points d'activité : 8
Avatar : Emilia Clarke
Crédits : Will & JX ♥ (Gif)
Multicomptes : Léonor Wooden
Image :
Âge : 24 ans.
Année : 2ème année à Haveirson.
Cursus : Fabrication de Baguettes Magiques, mais elle n'est plus très sûre de ses choix.
Métier : Aspire à devenir boulangère - pâtissière magique.
Situation financière :
  • ★★☆☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 34 - 44 - 54
MessageSujet: Re: Blixen – the wild card (finito paquito)   Lun 10 Oct 2016 - 14:40

Bienvenue parmi nous. ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t19495-f-novenka-sloane-cieslak-emilia
Dorothy Blixen
Professeur
Tell me who you are...
Date d'inscription : 10/10/2016
Parchemins : 2
Points d'activité : 0
Avatar : Gemma Arterton
Crédits : Shiya
Multicomptes : Dwynwen ap Richard (PNJ) (présence réduite jusqu’au 6/11)
Image :
Âge : 30.
Cursus : Quidditch.
Métier : Professeur à Haveirson.
Situation financière :
  • ★★★★☆

MessageSujet: Re: Blixen – the wild card (finito paquito)   Lun 10 Oct 2016 - 14:55

Daphne N. Greengrass a écrit:
BIENVENUE

J'espère que tu vas te plaire ici, n'hésite pas à envoyer un mp au staff si t'as la moindre question, mais on ne te répondra pas.

Oh la keunasse

Bwehehe merci Nova <3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t21572-blixen-the-wild-card-finito-paq
Lilianor A. Zyskowski
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 04/03/2016
Parchemins : 653
Points d'activité : 172
Avatar : Virginia Gardner
Crédits : Hope Westminbrook, première du nom et reine de la Scandinavie
Multicomptes : Zahara J. Elmandjra / Marina Y. Tsvetnova
Image :
Âge : Née le 28 Novembre, 1980 - 16 ans
Année : 6iem
Métier : Élève de Poudlard
Situation financière :
  • ★★☆☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 35 - 45 - 55
MessageSujet: Re: Blixen – the wild card (finito paquito)   Lun 10 Oct 2016 - 18:00

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t20120p15-fiche-terminee-h
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Blixen – the wild card (finito paquito)   Mer 12 Oct 2016 - 9:13

Bwehehehe. Tavu comment on te traite.
Re-bienvenue meuf !
Revenir en haut Aller en bas
Le Choixpeau Magique
PNJ
Tell me who you are...
Date d'inscription : 25/11/2005
Parchemins : 1230
Points d'activité : 52
MessageSujet: Re: Blixen – the wild card (finito paquito)   Jeu 13 Oct 2016 - 3:35

Bienvenue à Haveirson !
Et bienvenue sur MMHP !

Tu peux désormais accéder aux RPs et commencer à jouer, mais aussi poster ta fiche de liens et ta liste de RP, ou proposer des scénarii liés à ton personnage. N'oublie pas de signaler ton avatar dans le bottin et de recenser ton personnage. Si tu souhaites obtenir un peu d'aide pour t'intégrer sur le forum ou mieux comprendre les rouages du RP, passe faire une demande de parrainage !

Si tu as des questions, n'hésite pas à contacter un membre du staff ou à passer sur la chatbox!

Bon jeu, cher professeur !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Blixen – the wild card (finito paquito)   Aujourd'hui à 14:57

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

MMHP :: Bienvenue :: La Cérémonie de Répartition :: Répartition des adultes et professeurs :: Fiches validées - Adultes et professeurs-