Cours de Sortilèges 6 eme et 7 eme années

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Julina Fergot
Sorcier
Tell me who you are...
Date d'inscription : 27/02/2016
Parchemins : 39
Points d'activité : 36
Avatar : Alexandra Stewart
Âge : 74 ans
Année : Professeur de Sortilèges a Poudlard
Métier : Professeur de Sortilèges a Poudlard
Situation financière :
  • ★★★★☆

MessageSujet: Cours de Sortilèges 6 eme et 7 eme années   Mer 9 Nov 2016 - 21:37

Le regard a la fenêtre Julina profitait de la vue de sa nouvelle salle de cours. Le 6eme étage offrait un panorama qui, loin d'égaler celui de la tour d'astronomie, permettait de contempler la propriété dans sa majeur partie.

Tirée de son esprit par le bruit des élèves qui arrivaient, la nouvelle professeur retourna s'asseoir, repositionnant correctement un plateau de cookies au bord de son bureau afin d'en faciliter la saisie par les élèves. Un geste au quel elle tenait et censé permettre un premier contact apaisé, pilier d'une bonne transmission des savoirs.

Saluant un par un les élèves a leurs entrée, Julina se rendit compte qu'elle n'avait pas encore pensé a changer la décoration de la pièce, craignant soudainement que cela puisse perturber certains élèves dont le souvenir Filius Flitwick pouvait être encore fort dans leurs esprit. A sa défense elle avait décidé d'organiser ce cours de 6 eme et 7 eme année au plus vite afin de limiter au maximum le retard sur le programme et les préparer au mieux a l’examen d'Aspic.

Après plusieurs minutes d'allées et venus dans la salle qui était désormais pratiquement pleine, Julina se leva et prit la parole devant la salle :

Bonjour a tous, je suis Julina Fergot votre nouvelle professeur de Sortilèges et Enchantements pour cette année.

J'espère que chacun d'entre vous a réussit a reprendre ses marques compte tenue des récents évènements qui ont touchés Poudlard et sachez que ma porte vous sera toujours ouverte si vous ressentez le besoin de parler.

Elle marqua une petite pause puis reprit

Avant d'entamer le cours a proprement parler j'aimerais savoir où monsieur Filius Flitwick s'est arrêté l'année dernière dans vos années respectives.

Se rasseyant elle ajouta ces quelques mots

Si vous avez également des questions me concernant je vous écoute, puis nous feront un tour de classe ou chacun d'entre vous se présentera brièvement et fera part de ses attentes dans un cours de Sortilège.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges 6 eme et 7 eme années   Ven 11 Nov 2016 - 20:54

Sans un mot, elle s'était empressée de glisser l'ouvrage de botanique dans sa sacoche avant de quitter la bibliothèque en toute hâte. Il était primordial d'arriver au plus tôt à cet enseignement, non pas pour une question de place – il y aurait bien assez de chaises, évidemment – mais pour se permettre de détailler au mieux leur nouveau professeur. Cet individu dont on évoquait le nom entre  deux repas, depuis quelques jours.

Tout en réajustant la sangle de cuir sur son épaule, la septième année accéléra le pas dans le couloir, avant de rejoindre l'escalier facétieux tant connu de tous. Oh, certes, elle y perdit quelques précieuses minutes sur son échéance, mais cela ne contamina en rien son contentement éclatant du jour par d'insidieuses amertumes.

Au contraire, tout allait pour mieux. Si on considérait avec optimisme et douceur ses fiançailles annoncées avec Aleksei Karkaroff. Contestées, néanmoins, par Daphne et Astoria. Les guerrières Greengrass enhardies par la liberté – et, même sans l'affirmer, Hestia comprenait ce refus.

Seulement, maintenant qu'on daignait s'intéresser à son existence, elle ne pouvait que s'efforcer de briller davantage. D'être celle que l'on attendait avec impatience pour accompagner l'existence d'un deuxième-né.

Un instant, son esprit se laissa emporter par ces fiévreuses considérations ; jusqu'à entendre la voix d'un camarade de sa promotion. Elle était arrivée au-devant de la salle de Sortilège. Ni un, ni deux, ses pas la guidèrent à l'intérieur de l'endroit. Non sans une salutation souriante à l'adresse de leur enseignante. « Bonjour, madame. »

Et, enjouée, l'infante Carrow s'empressa de s'installer au second rang avec les premiers arrivants.

Les questions posées ? Elle douta. Mieux valait qu'un autre élève, plus charismatique et intellectuel qu'elle, y réponde.
Revenir en haut Aller en bas
Jasper L. Greengrass
Gryffondor
Tell me who you are...
Date d'inscription : 24/04/2016
Parchemins : 174
Points d'activité : 201
Avatar : Keith Powers
Crédits : Moiiii
Image :
Âge : 17 ans
Année : Sixième année
Situation financière :
  • ★★★★★


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37-47-57
MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges 6 eme et 7 eme années   Sam 12 Nov 2016 - 11:30


Jasper n'était pas le genre d'élève à arriver en avance et encore moins en retard. La ponctualité était pour lui la notion d'être présent précisément à l'heure indiquée sans largesse. Ainsi donc, il entra d'un pas serein dans la classe, alors que les élèves de sixième et septième année s'y engouffraient dans une file ininterrompue où se liaient bavardages, cris et rires. L'excitation que chaque élève ressentait était palpable. La venue de Miss Julina Fergeot en tant que Professeure de Sortilèges afin de remplacer un professeur Flitwick grisonnant avait été le centre d'attention de tout Poudlard ces derniers jours. Et les sixième et septième année acceptés dans la matière après leurs BUSE écopaient de la première heure de service de l'ex-membre du Ministère. Tous les regards étaient donc tournés vers la nouvelle enseignante, qui arborait un sourire bienveillant et proposait un gâteau à ses élèves après les avoir salué.

Jasper n'avait jamais noué de liens dépassant celui de la plus simple nécessité avec des professeurs. Certes, il lui était arrivé de partager un thé avec quelques professeurs pour discuter de façon plus approfondie de la matière qu'ils enseignaient ou de la politique du Ministère mais ce n'était rien de plus que des relations cordiales, un respect mutuel que se portent deux esprits brillants. Pas de fioritures, pas de politesse exagérée, le Gryffondor rentra donc dans la salle avec le sourire de l'élève à l'aise, intelligent, concentré.

« Bonjour. »

Il se saisit d'un des cookies que lui présentait Miss Fergeot avec un sourire, hochant la tête pour la remercier et s'assit au près de sa cousine, celle qui avait depuis toujours sa préférence dans la famille : Hestia. Il ne répondit pas en premier lieu aux questions de la nouvelle professeure. Il savait, évidemment. Jasper, à dire vrai, excellait depuis toujours en Sortilèges, il avait des facilités dans une grande majorité des matières proposées à Poudlard et ne doutait pas un instant que peu importe les exercices que Julina lui demanderait d'accomplir, il serait dans les premiers, si ce n'est le premier à les réussir. Il était destiné à devenir Auror, reconnu, un de ces grands sorciers qui marque l'Histoire de la magie. C'était un élève brillant, beau, charismatique mais qui prenait la parole selon ses envies. Il pouvait fort bien ne rien dire pendant une heure puis demander la parole à chaque question posée l'heure suivante, selon son humeur. Pour l'instant, il laissait le soin à un élève plus extraverti de nouer un premier contact avec la professeure. Il attendait donc, assis sur sa chaise, droit mais ses jambes détendues, un sourire à l'adresse de sa cousine Poufsouffle. Si personne ne daignait lever la main, cependant, il répondrait car la classe devait avancer, et rien ne l'énervait plus que de stagner. Puis il ne doutait pas un instant qu'un ou deux retardataires viendraient perturber le cours et s'attirer l'attention de la nouvelle professeure. Inutile de se précipiter donc...     
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t20530-jasper-greengrass-ma-seule-libe
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges 6 eme et 7 eme années   Dim 13 Nov 2016 - 11:46

Comme tous les matins, le Lion à la crinière dorée se réveillait en musique. Ses écouteurs moldus plantés dans ses oreilles, il était dans sa bulle de bonne humeur. Du moins, il la créait, réunissant ainsi le maximum de bonnes conditions pour la journée à venir. Steven ne croyait pas au hasard ; on provoquait son propre destin. Et lui, il avait décidé d’accompagner le lent lever de soleil de pop music. Finalement, cette énergie puisée dans son baladeur, il la transmettait malgré lui autour. Elle rayonnait comme une espèce d’aura invisible. Le Roi Rouge échangea des bonjours toniques, à base de rires et de poignées de main complexes. Descendu dans la salle commune, au milieu de ses aimables sujets, il cherchait un regard en particulier. Un regard absent, tout comme sa propriétaire. D’un haussement d’épaule, il quitta la pièce ; ils se retrouveraient en temps voulu.

Avec sa cour goguenarde, il s’installa à la table des Lions d’or, chargée de plats. A Poudlard, chaque repas était mis à l’honneur ; les elfes de maison faisaient un travail remarquable. Un de ces quatre, il devrait passer aux cuisines pour les féliciter. Cette reconnaissance de la part d’un humain, ils la méritaient chaque jour qu’ils suaient sang et eau pour combler leurs estomacs gloutons. Après cette pensée pour ces travailleurs obligés et forcenés, le Grant se servit abondamment. Œufs brouillés, bacon, fruits frais esquissaient une palette de couleurs et de textures dans son assiette. L’œuvre d’art ne persista pas bien longtemps, dévorée avec la voracité d’un ogre. La prestance et l’appétit d’un grand lion au pelage doré. Avec malice, il alla embêter sa sœur, encore endormie, grognant sur cet idiot qui voulait pas la laisser tranquille. Il déposa un baiser sonore sur sa tête blonde, lui souhaitant une bonne journée. De peu, il esquiva un gobelet qui roula sur le sol de la Grande Salle.

Bon, c’était l’heure de bouger en cours. A quelque mètres de son cortège royal, il l’aperçut de dos. Pressant le pas, Stevie se retrouva vite à la hauteur d’Aldabella. Avec douceur, il lui prit son bras, souriant de toutes ses dents parfaitement blanches. Quel beau gosse.

« - Bonjour toi. Bien dormi ? J’t’ai pas vue ce matin, dans la salle commune. Il fit une pause pendant laquelle leurs yeux s’échangèrent quelque chose d’imperceptiblement plus tendre. On va en Sortilèges ensemble ? De toute façon, j’te laisse pas le choix ! » s’exclama-t-il d’un rire amical.

Tranquillement ils gravirent les marches, suivis d’autres élèves de leur maison. Ils ouvraient la marche, discutant à demi-mots. Loin d’être idiot, le Roi Rouge sentait les murmures des commérages dans son dos. Les loyaux sujets se questionnaient ; allait-il enfin choisir une Reine pour pavaner à ses côtés ? Ou bien serait-il un roi sciemment solitaire, goûtant le pouvoir égoïstement, jusqu’à la fin de l’année ? Pour l’instant, toutes ces questions restaient suspendues, inertes, sans réponse. Arrivés dans la salle de cours, Stevie s’élança pour saisir deux cookies. Un pour lui, un pour sa favorite. Délicat sous-entendu sur la faible condition physique de la Lionne ; il ne lui imposait pas, il lui proposait. Assis, il sortit ses affaires puis leva la main pour répondre à la prof.

« - Steven Grant, préfet des Gryffondor. Toutes les occasions étaient bonnes pour rappeler son statut. Si j’me souviens bien, on était restés sur le sort d’Anapneo, m’dame. »

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges 6 eme et 7 eme années   Lun 14 Nov 2016 - 5:34



   
   Peuple de Poudlard
   Cours de Sortilège #1

I
l n’était pas deux heures lorsqu’elle s’était endormie. Ni même minuit. Elle ne s’était pas retournée pendant des heures sous ses couvertures, à la recherche désespérée d’un peu d’aide de Morphée. Elle n’avait pas repassé en boucle les erreurs de sa vie, n’avait pas inquiété Rosaleen. Car, pour la première fois depuis des mois, Aldabella s’était endormie. Pas de son soleil léger, anxieux et court. Non. Elle avait fermé les yeux, allongée sur le dos, la tête enfouie dans son oreiller, et s’était plongée dans un repos profond, tranquille et doux. Depuis peu, la Rouge retrouvait lentement l’harmonie perdue entre son corps et son esprit. Moralement, tout allait bien mieux ; à son rythme, elle lâchait prise de son amour pour Orion, elle avait retrouvé son poste de Préfète -que dis-je, elle était désormais Préfète-en-Chef !- et apprenait à ignorer les regards que l’on posait toujours sur elle. Le petit badge, maintenant toujours accroché à sa poitrine, lui faisait l’effet d’un bouclier. Comme si ce simple morceau de métal l’enveloppait d’une bulle d'indifférence et de confiance. Elle redevenait l’Aldabella de jadis, celle au sourire chaleureux et au bonheur contagieux.


Mais le matin se glissait doucement dans le dortoir, chassant la noirceur de la nuit, imposant les rayons d’un soleil à peine réveillé. Après plusieurs minutes, la pièce fut baignée de la lumière dorée de l’ombre et, une après l’autre, les jeunes filles se mettaient sur leurs pieds. D’abord Lavande, puis Flora, suivies par Evie et Parvati. Mais Aldabella ne bougea pas. Elle restait étendue, ses boucles couvrant son front et serpentant sur son matelas, les yeux clos et un léger sourire étirant ses lèvres. À l’observer ainsi, on pouvait presque croire que son âme était paisible et heureuse.


Pourtant, passer la journée à faire la grasse matinée était une utopie irréaliste pour une étudiante et, bien vite, elle dû à son tour quitter son lit. Or, contrairement aux matins des précédentes semaines, elle ne se sentait ni épuisée, ni déprimée. Pour la première fois depuis longtemps, elle eu l’impression qu’elle passerait une bonne journée. Rosaleen dormant toujours à poings fermés, la préfète s’éclipsa silencieusement de la chambre après s’être vêtue.


Rapidement mais délicatement, elle brossa ses cheveux et laissa tomber ses boucles en cascades le long de son dos. Avant de quitter le dortoir, elle s’arrêta devant la glace de la salle commune et observa son reflet. Ses cheveux reprennaient leur teinte de blé, son teint se faisait plus vivant et ses yeux retrouvaient leur éclat pétillant. Seule sa maigreur restait présente mais au moins, elle mangeait à nouveau. Du moins, elle essayait. Malgré tout, elle était belle. Elle se trouvait belle. Et c’était tout ce qui comptait.


Il était trop tard pour qu’elle s’arrête à la grande salle. Tant pis pour le petit-déjeuner. Au moins, l’intention y était. Pressant le pas, elle prit directement la direction de la salle de cours, lorsqu’une main attrapa doucement son épaule. Sursautant légèrement, Aldabella se retourna. Le sourire éclatant de Grant la rassura aussitôt et, en un instant, sa tension s’envola. « Bonjour toi. Bien dormi ? J’t’ai pas vue ce matin, dans la salle commune. » La blonde eut un petit rire, franc et doux. « Justement, j’ai trop dormi. J’ai même pas eu le temps de manger, mais je n’m’étais pas sentie aussi reposée depuis très longtemps. » Elle inclina légèrement la tête, mais garda le regard levé vers lui. Un sourire s’installa inconsciemment sur son visage, tandis qu’elle repoussait une mèche rebelle derrière son oreille. « On va en Sortilèges ensemble ? De toute façon, j’te laisse pas le choix ! » À nouveau, elle rit, puis observa derrière le jeune homme. Relevant un sourcil, l’air moqueur, elle lui lança : « Est-ce que ton troupeau va te pardonner si je te kidnappe comme ça ? » Elle saisit son bras et réduit la distance entre eux. « Allez, on va être en retard ! » Et c’est en le tirant doucement que la blonde les dirigèrent vers la classe.


Ils discutèrent ensemble, de tout et de rien, ignorant les chuchotement à leur passage. Aldabella n’était pas dupe ; malgré son badge nouvellement acquis, l’aversion qu’éprouvaientt certains élèves à son égard ne s’était pas soudainement envolée. Et se pavaner ainsi au bras du dit Steven Grant ne l’aiderait sûrement pas à regagner sa popularité auprès des filles de Poudlard. Mais elle s’en fichait. Elle reprenait enfin goût à la vie et elle ne laisserait personne lui arracher la parcelle de bonheur qui grandissait en elle.


En classe, Aldabella balaya la classe du regard, remarquant que peu de choses avaient changé malgré le départ de Flitwick. Elle posa ses affaires à une table, lorsque Steven vint la rejoindre. De son petit air bienveillant, il lui tendit un cookie. Pendant un instant, la Rouge l’observa en hésitant. Oh, elle avait envie de le manger, cela allait de soi. Mais dû à sa pauvre alimentation des derniers mois, la jeune fille avait de la difficulté à garder quelconque nourriture à l’intérieur. Car ,malgré toute la volonté du monde, elle ne pouvait lutter contre les envies capricieuses de son corps. Pourtant, elle saisit tout de même le biscuit et en prit une bouchée. Puis une autre.Mange le lentement. Doucement. Prend ton temps et tout ira bien.


« Aldabella Prendergast, madame, fit-elle après Steven. Si je me souviens bien, nous avons vu également Gemino, mais ce n’était pas totalement maîtrisé de tous. »


Résumé:
 
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Lilianor A. Zyskowski
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 04/03/2016
Parchemins : 653
Points d'activité : 172
Avatar : Virginia Gardner
Crédits : Hope Westminbrook, première du nom et reine de la Scandinavie
Multicomptes : Zahara J. Elmandjra / Marina Y. Tsvetnova
Image :
Âge : Née le 28 Novembre, 1980 - 16 ans
Année : 6iem
Métier : Élève de Poudlard
Situation financière :
  • ★★☆☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 35 - 45 - 55
MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges 6 eme et 7 eme années   Lun 14 Nov 2016 - 6:21

Cours de Sortilèges

Plus le temps des fêtes approchait, plus la jeune Zyskowski stressait. Elle savait que son objectif allait se conclure à ce moment-là, soit par sa mort à elle ou bien par celle de sa tante Arianna. C'était le tout pour le tout et Lilianor était prête à sacrifier sa vie pour tuer cette meurtrière qui a gâché sa vie. Personne n'allait l'empêcher d'éliminer cette femme. Que ce soit par sortilège ou par arme blanche, la blonde s'en fichait. Elle voulait la voir sans vie après avoir souffert. C'est la seule chose qu'elle souhaitait.

En cette journée de novembre, après avoir combattu la maladie, Lilianor s'était rendue en cours de Sortilèges avec ces pensées-là. Il était certain pour elle que ces cours lui étaient un peu inutiles, maîtrisant déjà bien des sortilèges de haut niveau après les cours privés en compagnie de Stanislas qui semblait avoir coupé tout contact avec elle. Et puis, cette stupide baguette bridée qui ne pouvait lancer des sortilèges trop puissants. Si elle réussissait à éliminer sa tante, elle allait prendre sa baguette et s'en servir. Jeter un Flagellum à Arianna. C'était ce qu'elle voulait. De plus, Lilianor est sur le point de tomber majeure, ce qui aidait largement quant à son objectif primaire...

La Serpentard finit par arriver dans la classe de Sortilèges, au sixième étage, fatiguée. Elle venait d'affronter, il y a plusieurs jours de cela, la dragoncelle ainsi qu'un endroit des plus étranges et terrifiants. Elle n'était pas encore totalement remise sur pied de ces événements-là mais ne devait pas tomber au combat une nouvelle fois. Être forte comme elle l'était auparavant, comme sa mère l'aurait voulu. Donc, une fois dans la classe, Lilianor adressa un vague coup de tête vers la nouvelle professeure, une vieille harpie qui, contrairement à McGonagall, elle ne pouvait y avoir de respect bien que la directrice ait littéralement ignoré la lettre écrite en début d'année et qu'elle ne l'ait pas mise capitaine mais cela, elle s'en fichait. Lilianor s'occuperait d'envoyer Charlie elle-même à l'infirmerie. La coupe ? Elle s'en fichait. Sa réputation étant gâchée, elle n'avait plus rien à perdre, surtout qu'éventuellement, la blonde allait gâcher la réputation d'une autre de sa maison...

La Zyskowski prit place dans le fond de la classe, apercevant Jasper au même moment où elle lui a adressé un petit sourire. Une fois sur place, elle sortit ses choses avant que la professeur ne parle enfin. Julina Fergot son nom. Dommage, Flitwick était pas mal comme professeur. Puis, Lilianor ignora un peu le restant de ses paroles au sujet des événements sur Poudlard. Chaque semaine, elle devait rencontrer des foutus psychomages et ce manège commençait à l'énerver bien qu'elle ne laissait rien paraître. Il n'y avait que le type d'Haveirson, LaBier, qu'elle ne détestait pas mais les autres, ils craignaient. Des gens du Ministère de la Magie britannique, normal. Bref, Lilianor décida de ne rien dire au moment où la vieille mamie disait qu'elle allait faire un tour de classe pour les présentations. De toute façon, d'autres parlaient dont miss parfaite, Prendergast et le frère de Charlie. Peu importe. Deux lionceaux.

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t20120p15-fiche-terminee-h
Angel Johnson
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 09/04/2015
Parchemins : 526
Points d'activité : 66
Multicomptes : Jessica Summers
Année : 6 ème
MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges 6 eme et 7 eme années   Jeu 17 Nov 2016 - 11:00



On venait d’entamer le mois de novembre, avec son lot de mauvaises nouvelles à savoir : les journées courtes, le froid, le vent hivernal et les premières maladies. D’ailleurs Angel venait d’avoir un rhume. Pour le moment elle toussotait un peu et avait légèrement mal à la gorge. Elle espérait que cela ne s’amplifierait pas. Enfin, malade ou pas, les cours étaient toujours obligatoires. Aussi, c’était emmitouflées dans sa grosse écharpe noire et verte qu’Angel était sortie aujourd’hui, direction le sixième étage pour le cours de sortilège avec le Professeur Fergot. Elle faisait flipper. Vraiment, avec son chignon tiré et le manque de sourire qui rendait son visage encore plus dur. Ouais, il ne fallait pas rigoler avec elle. Angel préférait de très loin le professeur Flitwick, si gentil, si doux. Mais il avait été l’un des nombreuses victimes de cette foutue guerre.

Angel n’avait pas aperçue Lili depuis un moment. Elle savait que cette dernière avait été malade, mais n’en savait pas plus. Elle se demandait si elle serait là aujourd’hui. L’ancienne préfète des Verts, prit donc le chemin du sixième étage, saluant au passage, les personnes qu’elle connaissait. Arrivée enfin à la salle de classe, elle entra. Son regard se posa en premier lieu, sur le professeur, assis à son bureau. Puis elle vit … une assiette de cookie ? Oui oui, c’était bien une assiette de cookie, qui était posée sur le bord du bureau. Et vu la position des gâteaux, c’était pour les élèves. Elle salua le professeur et hésita un instant à se servir. Elle finit tout de même par le faire. Après tout, ils étaient là pour être mangés non ? Elle remercia le professeur et se tourna vers les élèves déjà présents dans la salle. Elle reconnut plusieurs Gryffondors et vit dans le fond, sa blonde. Elle salua les autres d’un signe de tête et se dirigea vers Lili, prenant place à ses côtés.

Au même moment, le Professeur prit la parole. Elle commença par se présenter donc. Elle poursuivi sur ce qui s’était passé cet été, et les invita à la contacter s’ils avaient besoin de parler. Finalement, contrairement à son apparence elle avait l’air plutôt sympa. Elle fit ensuite une pause avant de demande où ils en étaient au niveau du programme. Angel profita de ce moment d’échange entre le professeur et ses élèves, pour parler discrètement à Lili

- Ça va toi ?

Chuchota t-elle à son amie. Avant d’entendre le professeur dire qu’ils allaient ensuite se présenter tour à tour.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t17874-angel-johnson
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges 6 eme et 7 eme années   Jeu 17 Nov 2016 - 12:16


Depuis la cinquième année, Daphne brillait par son travail acharné, par les heures qu’elle passait à étudier jusqu’à obtenir les meilleures notes qu’elle pouvait atteindre, qu’elle pouvait tenter d’attraper de ses doigts tendus alors qu’elle s’élevait sur la pointe des pieds et qu’elle étirait tout son corps pour parvenir le plus haut, le plus loin qu’elle pouvait. Dans certaines matières, telles que la Défense ou la Métamorphose, c’était un dur labeur, c’était quelque chose qui nécessitait toute son énergie, qui requérait une discipline constante et une détermination sans failles – mais les ASPICs étaient sa seule porte de sortie, sa seule façon de s’extirper du carcan que représentait son nom. Alors sa détermination n’avait jamais vacillé.

Les sortilèges n’avaient jamais présenté cette difficulté-là. Ils avaient toujours été quelque chose de fascinant et de naturel pour elle, et elle comprenait instantanément, ne butait jamais sur la logique d’un enchantement ou sur les étapes d’un sort, sur les différentes couches à tresser pour parvenait à créer ou à modifier. Ce fut donc avec un frisson d’appréhension qu’elle franchit le seuil de la classe, et que ses yeux se posèrent brièvement sur leur nouveau professeur, critiques et attentifs, alors qu’elle se demandait si elle allait parvenir à succéder à quelqu’un d’aussi doué et aimé que le professeur Flitwick.

Il lui manquait.

Et cette pensée manqua de lui faire effleurer ses cicatrices – comme un réflexe dont elle ne parvenait pas véritablement à se débarrasser – mais elle transforma son geste au dernier moment en remettant une mèche de cheveux déjà parfaitement disposée en place.

« Bonjour madame » articula-t-elle, avant de se diriger vers un des rangs du milieu.

Et, alors qu’elle se glissait à une table vide et posait son sac sur la chaise qui était à côté d’elle pour s’assurer que personne ne s’y assiérait, elle esquissa un sourire en direct de ses cousins, assis côtes à côtes, s’attardant brièvement sur la silhouette frêle d’Hestia.

Daphne n’était pas certaine de comment elle devrait réagir. La nouvelle – terrible, de son point de vue – semblait ravir Hestia, la faire irradier d’une lueur qu’elle n’avait jamais décelée chez elle jusque-là, trop écrasée par le poids de l’attraction qu’exerçait Flora sur les autres, et elle paraissait en être si ravie que cela faisait naître un sentiment de culpabilité au plus profond d’elle-même lorsqu’elle songeait aux possibilités qui s’ouvraient à elle pour tenter de renverser la vapeur, ce faire cesser ce carnage, ces alliances insensées et destructrices, qui ne faisaient que les enfoncer un peu plus vite et un peu plus fort vers la ruine.

Puis elle s'arrêta sur la silhouette de Zyskowski et plissa les yeux, espérant que personne n'allait provoquer de scandales à son sujet, cette fois-ci ; évidemment, cela ne changeait pas l'avis tranché qu'elle pouvait avoir sur elle, mais au moins cela n’entacherait pas la réputation de la Maison des Serpentard plus qu'elle ne l'était déjà, plus qu'elle ne l'avait déjà fait en la contaminant par l'opprobre d'avoir abandonné tout honneur, d'avoir trahi.

Elle secoua la tête, et demeura silencieuse alors que les autres élèves – le jumeau de Charlie, seule personne autorisée à prendre place à ses côtés maintenant que Blaise n’était plus là ; Prendergast, qui semblait finalement reprendre des couleurs, abandonner son statut de fantôme – décrivaient au professeur où ils s’étaient arrêtés.

Le regard de Daphne s’arrêta sur sa baguette, alors qu’elle se demandait brièvement si elle allait parvenir à ne pas perdre le contrôle, cette fois-ci.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Charlie K. Grant
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 25/10/2015
Parchemins : 525
Points d'activité : 160
Avatar : Sky Ferreira
Crédits : Hopie, déesse suprême ♥
Multicomptes : Oly la pas jolie
Image :
Âge : 17 ans
Année : 7ème année
Situation financière :
  • ★★★★☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 37 - 47 - 57
MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges 6 eme et 7 eme années   Jeu 17 Nov 2016 - 17:21



La nuit avait été longue et agitée.

Le souffle haché, son palpitant battant la chamade et le pyjama trempé, elle n'avait pas hurlé à son réveil, contrairement aux autres fois où elle avait tenté de maîtriser ses émotions, durant l'été. Finalement elle avait réussi à reprendre son souffle et s'était assise, les genoux repliés contre sa poitrine, silencieuse. Elle avait gardé le regard fixé sur l'extrémité de son matelas ; Pizza était posé là, et sa queue semblait fouetter la couverture. Enfin, elle l'avait supposé, dans le noir complet. Puis, finalement, après un instant où elle ne savait que faire à part respirer lentement, elle s'était emparée de la boule de poils qu'elle avait commencé à caresser et avait tenté de s'assurer qu'elle n'avait réveillé personne. Et, au bout de quelques minutes, elle en fut profondément soulagée ; Daphné ne devait pas être au courant qu'elle faisait encore des cauchemars, et qu'ils s'étaient étrangement intensifiés depuis son retour à Poudlard. Personne ne devait être au courant. Alors, dans un calme olympien, elle s'était levée aux alentours de six heure et demie – enfin, elle le supposait - et avait décidé d'aller prendre l'air. Se vider la tête.

* * *

La force lui avait manqué au petit-déjeuner et, le ventre creux, elle se faufila dans les rangs d'élèves qui se rendaient en cours de Sortilèges. Elle examina la rangée un instant, cherchant Blaise, Stanislas ou Daphné du regard, s'arrêtant brusquement lorsqu'elle se rendit compte de sa propre bêtise. Il fallait absolument qu'elle perde cette habitude. Expirant longuement, elle franchit le pas de la porte avec l'étrange impression de marcher sur un lieu sacré, dont seul son ancien propriétaire avait la capacité d'autoriser des élèves à rentrer. Le professeur Flitwick avait été apprécié par la plupart, et sa vieille remplaçante ne lui inspira que peu de confiance et un profond mépris.

Elle avait déjà vu ce visage quelque part.

« Professeure » la salua-t-elle respectueusement, accompagnant ses paroles d'un hochement de la tête. Elle esquiva soigneusement la proposition des cookies, et continua d'avancer. Elle longea les rangs en souriant à Jasper, tout en tentant d'ignorer l'air étonnamment radieux de l'enfante Carrow et leva les yeux au ciel en apercevant son frère jumeau.  

Et, malgré toute la volonté du monde, elle ne put continuer son chemin lorsque son regard croisa celui de Zyskowski ; ses pas s'arrêtèrent, et elle sembla la jauger. Était-ce vraiment la peine de se faire remarquer dès le premier jour, Charlie ? Finalement, dans un élan de - rare - maturité, elle laissa tomber et effaça ce visage qu'elle rêvait de massacrer de son esprit. Elle n'en valait même pas la peine.

Alors elle soupira, et s'éloigna vers le centre de la classe. Elle prit place à la table derrière Daphné, croisant un instant son regard, et imitant bientôt la position de son sac. Elle délaissa sa baguette au bord de sa table, et se concentra du mieux qu'elle le pouvait sur les paroles de leur nouveau professeur de Sortilèges, silencieuse.

Elle était vraiment crevée.


codes par sapphire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t19189-charlie-k-grant-9644-fiche-term
Willow BlackWell
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 01/09/2016
Parchemins : 25
Points d'activité : 37
Avatar : Magdalena Zalejska
Multicomptes : Runix Liddell
Image :
Âge : 16
Année : 6ème

Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 50 - 50 - 50
MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges 6 eme et 7 eme années   Ven 18 Nov 2016 - 2:30


Cours de Sortilèges

Willow n'avait très bien dormi la nuit passé, pour tout dire elle n'avait pas vraiment dormi tout court. Le sommeil et la solitude étaient ses ennemi. Le sommeil car la plupart du temps elle revoyait les images de la mort de sa jumelles et la solitude, car lorsqu'elle est seule ses pensées la tourmente. Elle tenta de dormir un peu, mais ce réveillait de façon subite à plusieurs occasion suite à quoi elle décida d'abandonner et de lire pour avoir de l'avancer dans ses cours.

C'était le matin, il commençait doucement à avoir quelques têtes qui se levaient. Willow était prête à commencer la journée depuis des lustres, donc n'avait pas à se presser. Cependant, elle commençait à avoir de plus en plus hâte d'aller en cours. Pas pour apprendre un tas de chose, mais seulement pour enfin faire quelque chose d'utile. Elle avait un cours de sortilège, elle était assez douer dans cette matière.

Willow se dirigeait vers la classe de sortilège. Elle était parti après Lilianor, donc espérait tout de même avoir une place près d'elle. La jeune fille entre dans la salle où quelques élèves s'y tenait, accompagné du dame qui devait sans doute être la nouvelle professeure. Willow remarqua un joli plateau déposer sur le bureau contenant des cookies. «+10 pour Madame la nouvelle professeur grâce à ses cookies.» Se dit mentalement Willow.

~Bonjour Madame. dit-elle en prenant aisément un cookie.

Willow repéra vite Lilianor, celle-ci était assise au fond de la classe avec Angel. Elle se dirigea à la table à côté de celle de la blonde. En chemin elle observa les têtes de ceux avec qui elle allait avoir cours. Elle prit place, saluant de la main ses camarades et attendit le commencement du cours.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t21286-willow-blackwell-it-s-hard-with
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Cours de Sortilèges 6 eme et 7 eme années   Aujourd'hui à 1:10

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

MMHP :: Poudlard : le château :: Sixième étage :: Cours de Sortilège-