Verre de minuit — Ft. Billy Allen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Verre de minuit — Ft. Billy Allen   Mer 9 Nov 2016 - 22:48

La ronde de nuit pour les préfets est, fort heureusement, bientôt terminée. Les paupières lourdes , le serdaigle commence déjà à rejoindre sa salle commune, ou l'attends son lit douillet. Etre préfet a des avantages, mais aussi pas mal d'inconvénients, comme se coucher tard pratiquement tous les soirs. Morange passe machinalement une main dans ses cheveux avant d'arriver au deuxième étage. Allez, un dernier tour et c'est bon. Faire le trajet à la même tous les jours devient lassant à force mais c'est pas comme s'il avait le choix. Quelques lanternes sont allumées au mur, suffisamment fortes pour éclairer son chemin. Les poings au fond de ses grandes poches, il s'arrête soudainement en entendant des pas à quelques mètres de lui. Il fronce lentement les sourcils , lançant un regard furibond vers la source d bruit. Ce sont des pas, c'est sûr. Et surement pas des pas d'animal, il ne risquerait pas de les entendre. Non, il y a un élève debout à cette heure ci. Le préfet pousse un sifflement agacé et tire sa baguette de sa veste d'un geste vif. Le bruit provient du couloir interdit du même étage ou il se trouve ; à même pas quelque mètres de lui.

Il ne pourra jamais être tranquille. Son esprit a intérêt à lui avoir jouer des tours parce qu'il n'est pas franchement d'humeur à affronter un élève perturbateur à cette heure ci. Il murmure un Lumos à voix basse et un bourgeon de Lumière naît au bout de sa baguette. Au tournant du couloir interdit, il se fige soudainement. Un élève plus âgé se tient face à lui, un objet carré voir rectangulaire dans les bras. Morange s'avance rapidement, la démarche lente.

Bonsoir , fait il d'une voix étonnamment calme. Il jette innocemment un regard vers le pack de whisky pur feu qu'il tient entre ses bras mais fait mine de ne pas l'avoir encore vu. Puis-je savoir ce que tu fais  à une heure si tardive alors que tout le monde est couché ?

S'arrêtant à pas moins d'un mètre de lui, le serdaigle doit lever les yeux légèrement pour observer les siens. Dans l'ombre , il ne le voit pas très bien , mais il peut à peu près distinguer sa taille, ce qui ne l'intimide pas le moins du monde. Ses iris claires s'intéressent à ce qu'il tient dans ses bras. Ne révélant pas la moindre émotion, il se re concentre sur son visage.

Tu comptais aller loin avec ca, dis moi ? Le questionne t-il en le fixant dans le blanc des yeux. S'il veut faire entrer du whsiky pur feu dans Poudlard, qu'il le fasse discrètement au moins. Et il peut être certain qu'il ne repartira jamais avec une telle chose à son dortoir. Le préfet se doit d'intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
Billy Allen
Tell me who you are...
Date d'inscription : 05/11/2016
Parchemins : 9
Points d'activité : 60
Avatar : Charlie Hunnam
Âge : 17 ans
Année : 7 éme
Situation financière :
  • ★★☆☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 50 - 50 - 50
MessageSujet: Re: Verre de minuit — Ft. Billy Allen   Ven 11 Nov 2016 - 13:41

Billy c'était levé tôt ce matin-là et couché tard la veille, il n'y avait donc rien d'étonnant au fait qu'il éprouve une fatigue particulièrement importante le soir venu. Cela faisait plusieurs heures maintenant qu'il attendait là, assis dans l'ombre du seul couloir interdit du château, ses paupières pesants de plus en plus lourd. Ce n'était néanmoins pas du temps perdu mais du temps nécessaire. En effet le jeune lion d'or avait avec lui une pleine caisse de whisky pur feu. Pas une énorme caisse certes mais largement de quoi se faire plaisir, l'alcool provenait de pré au lard d'où il revenait le matin même. Il avait profité de l'agitation après le repas de midi pour venir cacher le breuvage interdit au 2ème étage là où personne ne viendrait le chercher. Ensuite, depuis la fin des cours il attendait là que le temps passe et surtout que la voie soit libre. Adosser contre une statue de diablotin il jeta un coup d’œil à sa montre à la lueur du clair de lune, 22h24, cela faisait un moment que le couvre-feu était passé et théoriquement les préfets avaient terminé leurs rondes. Depuis plusieurs jours Billy avaient observé leurs allé et venue et peu d'entre eux s'aventuraient dans ce couloir, surtout la nuit tombée.

Après avoir pris une grande inspiration il se leva attrapa la caisse de whisky sous son bras gauche et entama son trajet vers l'extrémité du couloir afin d'atteindre les escaliers et rejoindre son dortoir. A la base il n'avait prévu de bouger qu'à partir de 23h mais le temps commençait à sembler particulièrement long. Perdu dans ses pensées il parcourait le château éclairé par la lune de façon tout à fait naturelle, il connaissait le chemin et arpentait Poudlard comme en plein jour c'est à dire bruyamment. Il marchait vite, le sourire aux lèvres tout en fredonnant un air qu'il n'arrivait pas à se sortir de la tête.

Après quelques minutes de marche il tourna à droite afin de rejoindre les escaliers latéraux menant à son dortoir et tomba nez à nez avec un autre élève, plus jeune. Celui-ci avait activé lumos et le changement brutal de luminosité força Billy a plissé les yeux tout en poussant un léger soupir d'agacement, au même moment l'élève avait commencer à parler.

" Bonsoir puis-je savoir ce que tu fais  à une heure si tardive alors que tout le monde est couché ?"

"Bah ça parait évident, j'évite les regards indiscrets, d'ailleurs un conseil si tu te ballades la nuit lumos c'est quand même déconseillé ça se repère à des ...."

Le jeune gryffondor s’interrompit quelques instants, car il venait d'apercevoir une insigne accrochée sur le torse de son interlocuteur, qui était bien évidemment un préfet, il reprit de façon parfaitement naturelle.

"Ah bah oui forcément un préfet j'suis con... ça aurait été trop beau que ça passe tu me diras, m'enfin des jours que personne s'approche de ce putain de couloir fallait que ce soir tu te chauffes de venir voir..."

Il avait parlé très rapidement et repris plus calmement après avoir attrapé son menton avec sa main gauche et levé les yeux au ciel.

"Bon jvais pas l'attaquer quand même ça s'fait pas il a l'air un peu jeune.. Partir en courant je pense qu'on peut dire que c'est pas très utile étant donné qu'il m'a quand même bien vu..."

Billy s'était mis à réfléchir à haute voix et passait en revu ses différentes options quand le préfet l'interrompis

"Tu comptais aller loin avec ça, dis moi ?"

Après avoir déposé un regard interrogateur sur le Serdaigle, il remarqua que son attention était portée sur le whisky, qu'il avait presque oublié.

"Ah oui ça ! Loin ? Non pas des masses fin le dortoir est à quoi 5/10 min max, de la à dire que c'est loin j'pense que c'est un peu exagéré ... Ca me fait penser d'ailleurs t'es quel type de préfet toi ? Plutôt on fait moite-moite, dennoncage express ou encore amuse-toi-bien-je-passe-mon-chemin ?"

Après un très léger temps de pose il s'empressa d'ajouter :

"Y a plein d'autres options possibles si celles-ce ne te conviennent pas d'ailleurs."

Ses yeux s'étant habitués à l'obscurité il regardait maintenant le serdaigle dans les yeux, un léger sourire en coin ne pouvant s’empêcher de trouver la situation amusante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Verre de minuit — Ft. Billy Allen   Mer 16 Nov 2016 - 22:52


Un sacré naïf ce gryffondor, qui n'a même pas repéré son insigne de préfet plaqué sur son torse. La nuit l'excuse peut être mais la Lumière de sa baguette qui le fait briller dans le noir un peu moins. Morange adopte une attitude décontractée , amusée. Quand l'élève évoque la possibilité de l'attaquer , sa main se referme immédiatement un peu plus autour du manche de bois. A présent , ce n'est plus le moment de s'amuser. Il doit renvoyer ce petit crétin au dortoir et au plus vite avant que ses nerfs ne lâchent à cause de la fatigue  , ce qui est très probable d'arriver dans les cinq prochaines minutes. Morange lève une main pour le faire taire.

Ok alors on arrête tout. De un , n'essaye même pas de m'attaquer ou de te barrer comme un lâche , parce que là, je te garantis que t'aura de sérieux ennuis réplique t-il d'un ton cinglant. De deux, quand on sort en cachette la nuit pour enfreindre le règlement, je pense que la moindre des choses est d'essayer d'être le plus discret possible. Il esquisse un petit sourire malicieux qui disparaît bien vite.

S'il y a bien une chose qu'il déteste, c'est ce genre de gens qui n'ont aucun respect d'autrui , et qui n'ont pas peur de le nuire simplement car il est plus jeune. Quant au whisky, ce jeune homme peut être certain qu'il n'atteindra pas son dortoir avec. Sans attendre des réponses, Morange coince sa baguette sous son bras et s'empare du pack tout entier qu'il fait léviter derrière sa tête.

Oh et disons que je suis le genre de préfet "cool" mais à qui il faut pas casser les sucettes, tu vois l'genre , n'est ce pas ? réponds t-il d'un ton faussement sympathique. Autre sourire forcé. Dooonc, ca, c'est fait. Maintenant , je vais avoir besoin de ton nom , ta maison, et ton année ordonne t-il, catégorique. Il fait attention à ce que le pack soit hors de portée de l'élève. Il le remettra aux professeurs dès que possible ou le fera disparaître, tout dépend de son choix. La prochaine étape est de le reamener aux dortoirs sans problème. La plus dure, sans doute.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Verre de minuit — Ft. Billy Allen   Aujourd'hui à 14:59

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

MMHP :: Poudlard : le château :: Deuxième étage :: Le couloir interdit-