Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aristarkh Merejkovski
Tell me who you are...
Date d'inscription : 22/10/2016
Parchemins : 4
Points d'activité : 59
Multicomptes : Anastasiya Styrbjörn
MessageSujet: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Dim 13 Nov 2016 - 21:01


« Vous serez soumis à des exercices plus compliqués que ceux auxquels vous êtes habitués, il est temps pour vous d’aller plus loin encore. Si certains comptent devenir de bons sorciers dans le futur, c’est le moment ou jamais de réagir. La métamorphose est un art compliqué, une magie que même certaines personnes hautement placées ne savent pas maîtriser convenablement. Pourquoi est-ce si compliqué ? La raison est simple, il faut utiliser notre cerveau pour pouvoir transformer les choses avec précision et efficacité. Cette année sera compliquée pour vous, je ferai tout pour que ça soit le cas, soyez-en sûrs. Je n’ai pas été engagé pour me mêler aux histoires de points, récompenses ou que sais-je. Je ne suis ici que pour vous pousser à devenir de meilleurs élèves, vos récompenses et punitions seront à l’échelle de votre intelligence mais aussi de mon exigence. Laissez-moi croire que les présentations sont suffisamment faites pour que nous puissions passer à la pratique. » terminait le vieil homme qui était devenu professeur de métamorphose ce jour même. La journée se terminait et le ciel commençait à s’assombrir, tout comme l’esprit d’Aristarkh qui avait eu du fil à retordre avec les dernières années plus tôt.

L’introduction de ce nouveau personnage durait depuis plusieurs minutes maintenant et mettait les choses au clair sans prendre le temps de tarder. Ils allaient en baver et étaient prévenus, le pire était à venir. Le désordre causé par le cours des sixièmes et septièmes années avait été réglé d’un mouvement de baguette et Aristarkh avait eu quelques heures pour digérer sa première leçon de cette expérience nouvelle. Aussi vieux et expérimenté qu’il pouvait être, on ne l’avait jamais vu s’occuper de personnes d’un si jeune âge et sa patience de vieillard était mise à dure épreuve. Il ne prenait pas particulièrement de plaisir à être à cette place mais il devait reconnaitre que les astuces mises en place par certains avaient le mérite d’attiser sa curiosité.

C’était tout ce qu’il pouvait attendre de cette aventure inédite à sa vie. Le deuxième cours de sa carrière lancé, il remarqua les changements certains dans son auditoire. En voyant les attitudes changées selon la maturité de ses étudiants, Aristarkh eut une appréhension quant au cours du lendemain qui serait en présence d’élève âgés de dix à treize ans. De plus, son intransigeance le poussait à trouver des exercices compliqués pour tous les âges, tous allaient devoir suer de leur front pour parvenir à des résultats convenables. Ce travail de création posait beaucoup de tracas à Aristarkh qui n’avait pas de véritables connaissances sur le niveau prétendu d’une personne de douze ou quinze ans, il faut dire qu’il ne faisait rien pour le savoir, préférant se fier à son instinct.

« Les moins aveugles d’entre vous auront remarqué les buches qui se trouvent à vos pieds. Vous vous douterez qu’elles ne sont pas là par hasard. A l’aide de votre baguette magique, fermement tenue par votre main, vous transformiez ces blocs de bois en animaux bien vivants, dotez-les de vie ! Qu’ils bougent, volent, fassent du bruit ou mordent ! ». A ces mots, les élèves s’agitèrent, échangeant leurs premières idées mais aussi leurs craintes à pratiquer une telle chose… Et ce, sans la moindre partie théorique comme ils en avaient l’habitude jusqu’alors. « Le sort Bosculpare vous aidera à diriger le flux de vos volontés et brisera l’écorce du bois pour lui donner une toute autre forme… Selon votre volonté. Faites preuve de bon sens, n’oubliez rien et n’hésitez pas à démontrer une créativité que je ne vous soupçonne pas. A vos buches ! »



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Féliks Karkaroff
Tell me who you are...
Date d'inscription : 14/10/2016
Parchemins : 47
Points d'activité : 180
Avatar : Troye Sivan
Multicomptes : William T. Sharen
Image :
Âge : 15 ans depuis le 22 Mai 1982. Dernier-né de la famille Karkaroff sous le signe du Gémeaux.
Année : 5eme année à la rentrée 1997
Situation financière :
  • ★★★★★


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 40 - 50 - 60
MessageSujet: Re: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Lun 14 Nov 2016 - 1:45

Métamorphoses
Code by Neon Demon

Une perle brillante naquit du coin de sa tempe, résultat d'une angoisse poignante. Voilà ce qui coulait le long de son front, même si soigneusement camouflée derrière l'une de ses boucles brunes. L'introduction pour le moins spectaculaire de leur nouveau professeur de métamorphes ne cessait de rebondir en échos contre les parois de son esprit. Avant même d'avoir pu s'attarder sur le fameux exercice du jour, Feliks savait. Car il était loin d'être dupe ou naïf... Il savait avant même d'avoir essayé que seul l’échec lui était destiné. Pire encore, qu'Hope serait témoin de celui-ci. Si d'année en année son amour pour la métamorphe ne cessait d'être ternit par le comportement insolent de sa belle-sœur, autant dire que cette année là sonnait comme la dernière pour le jeune Karkaroff. Mais pour l'heure, il était encore bloqué ici et devrait une fois de plus prendre sur lui pour supporter les exécrables sourires narquois d'Hope liés à sa satisfaction débordante de le voir si inférieur à elle. Agaçant. Fidèlement assit aux côtés d'Astoria, son dos se courba légèrement sous le poids de son incapacité à briller aussi audacieusement que son nom le voudrait. Placé sur la rangée du milieu de la salle afin de se fondre avec facilité parmi les élèves présents et se faire aussi petit qu'il était capable de le faire, Feliks gardait les deux mains solidement agrippées sur ses cuisses. Malgré ses appréhensions plus que prononcées, il buvait les moindres mots de leur enseignant les yeux ronds. Au moins, il ne laissait pas le doute s'insinuer et le Serdaigle ne pouvait qu'apprécier cette franchise dont il faisait preuve.

Accablé comme jamais par le stress, Feliks n'avait en rien remarqué le matériel mis à disposition devant chaque élève pour l’exercice et alors que l'enseignant souleva le fait que seuls les 'moins aveugles' l'auraient remarqué, ses joues se pigmentèrent instantanément d'une teinte coquelicot. Comment avait-il pu rater ça... ? Il devait retrouver son calme au risque d'incendier la moitié de la salle de classe en tentant de transmettre une once de vie à cette bûche. Les yeux clos et d'une courte inspiration tremblante, il s'isola l'esprit afin de ne plus garder Hope dans son champ de vision. Feliks devait réfléchir. Penser à ce qu'il voulait créer à partir de ce simple rondin de bois. Rester terre à terre était selon lui fondamental et ne pas viser trop haut pour la première tentative semblait être une alternative tout à fait correct. L’échec cuisant risquerait de le démotiver plus qu'autre chose. Raison pour laquelle il décida de s'orienter vers une créature habituellement de petite taille et aisée à visualiser, quitte à n'utiliser qu'une partie de la bûche. Seconde réflexion, l’exercice se passait sur une texture plutôt particulière, le bois. Pourquoi ne pas choisir un animal dont l'aspect s'en rapprocherait ? Ainsi, il n'aurait nul besoin de fournir davantage d'effort sur l'aspect final de sa création mais, et surtout, sur sa conception. Le phasme brun se présenta alors à lui comme une évidence, rien de très extravagant, mais Merlin seul sait que cela serait amplement suffisant s'il y parvenait. Baguette en main, il observa quelques instants la bûche en face de lui avant de laisser glisser son regard vers Hope. Une erreur qui lui coûta une nouvelle fois son assurance. Feliks devait faire mieux qu'un Phasme. Car Hope ferait bien mieux qu'un stupide Phasme... Pourquoi ne pas tenter de coupler cela à un autre animal ? Cela pourrait être amusant... ? Reposant sa baguette pour dessiner à toute vitesse dans un coin de son parchemin un Phasme doté d'une corne et d'une crinière aussi soyeuse qu'une licorne, il s’empara de nouveau de sa baguette pour observer successivement son dessin et la bûche. Ça pourrait le faire. Après tout, pourquoi pas ?

Un brin de concentration. Une visualisation parfaitement limpide. Une prononciation claire... Une fois tous ces éléments réunis, d'un geste fluide semblable à celui exécuté lors d'un vera verto, sa baguette tapa doucement contre l'écorce de la bûche. La magie s'opéra en douceur, transformant peu à peu ce simple morceau de bois en un phasme un peu plus petit qu'un avant bras et aux allures nobles d'une licorne. « Elle est... Vivanteeeeeeee. » Murmura-t-il énergiquement à son amie Astoria, les yeux plus pétillants encore qu'un enfant au pied du sapin. Déposant sa baguette pour tendre ses deux paumes en direction de sa merveilleuse petite créature un peu bancale qui peinait à garder un certain équilibre, il retient difficilement quelques trépignements en la voyant marcher maladroitement vers lui. D'un simple regard, Feliks en était tombé amoureux. Tout en elle transpirait le génie. Ces yeux asymétriques lui donnant un air assurément intelligent, sa corne tordue et ses nasaux suintant... Le tout collé sur un corps bien trop fin pour soutenir cette tête terrifiante. Quand à ces petites jambes toutes tremblantes... A-do-ra-ble. Feliks ne pouvait que l'apprécier. « Elle est si... Parfaite. » dit-il tout simplement, la petite larme à l’œil devant son petit monstre à lui, qu'il portait déjà dans son cœur comme son propre enfant.

Stats:
 


Dernière édition par Féliks Karkaroff le Lun 14 Nov 2016 - 19:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t21602-feliks-karkaroff-i-have-so-many
Narrateur
Tell me who you are...
Date d'inscription : 03/01/2007
Parchemins : 718
Points d'activité : 311
Âge : Tous les âges
Année : Toutes
Cursus : Aucun en particulier
MessageSujet: Re: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Lun 14 Nov 2016 - 1:45

Le membre 'Féliks Karkaroff' a effectué l'action suivante : Duel


'Combat' : 56
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Lun 14 Nov 2016 - 13:04



Cours de métamorphoses



Mais pourquoi Féliks avait-il donc voulu se mettre à cette place là ? Comme à son habitude, Astoria n'avait pas été des plus enthousiastes à l'idée d'aller en cours de Métamorphoses mais Féliks - tout autant que sa nouvelle insigne de préfète - avait fini par la convaincre qu'elle devait absolument assister à ce cours. Alors elle avait finalement capitulé et s'était laissée conduire - de force ! - dans la salle de classe. Collant Féliks de près - ou peut-être était-ce l'inverse, de peur qu'elle ne s'échappe ? -, Astoria s'était assise à la table que son meilleur ami avait choisi, sans doute sagement. Mais l'endroit ne lui convenait toutefois pas trop. Si au moins ils s'étaient installés près de l'une des fenêtres, Astoria aurait pu avoir de l'occupation pendant ce cours ! Au lieu de ça, elle devrait se contenter de... suivre ce que disait le professeur Merejkovski. C'était d'un ennui ! Surtout que ce nouveau professeur était tellement bizarre ! Elle en venait même à regretter la vieille McGonagall qui, malgré son âge et sa sévérité, restait tout de même tellement cool quand elle se transformait en chat. Non, à la place, cette année, ils avaient tous droit à un ( très ) vieil homme qui, de toute évidence, ne semblait pas avoir plus envie de se trouver là qu'Astoria.  

A moitié affalée sur la table, assise comme toujours à côté de Féliks, Astoria soupira légèrement quand elle entendit le vieil homme entamer ses explications. Le cours commençait et, de toute évidence, elle ne pouvait pas rester dans une telle position, à plus forte raison parce que, en faisant cela, elle prenait tout de même le risque de faire perdre des points à sa maison. Et quand bien même le nouveau professeur affirmait ne pas être très porté sur le système de points... Astoria se méfiait bien trop pour prendre des risques, et elle se redressa donc de mauvaise grâce. Ne pouvait-on pas la laisser tranquille ? De toute évidence non, car un exercice était apparemment à faire. Ah, il fallait transformer des bûches... Elle tourna alors la tête vers son meilleur ami, tout sourire. « Féliks ? ». L'espace d'un instant, elle songea à demander à son petit Serdaigle de régler le problème à sa place. Autrement dit : lancer le sort pour elle, discrètement, quand le vieux aurait le dos tourné. Mais un simple regard vers lui suffit à la décourager complètement. Blanc comme un linge et crispé au possible, il semblait à deux doigts de trépasser. « Dis, Féliks... Tu devrais peut-être penser à respirer avant de lancer ton sort, non ? Enfin moi je dis ça comme ça, bien sûr... ». Surtout qu'elle se trouvait bien trop près de lui pour ne pas craindre d'être touchée par un sort mal lancé. Ca ne lui était jamais arrivé - pour l'instant ! - mais... après tout, on n'était jamais vraiment à l'abri de rien.

Plus les secondes passaient, et plus elle commençait à sérieusement paniquer. Et puis, finalement... il lança son sortilège, alors que le coeur d'Astoria semblait à deux doigts de lâcher sous la pression. Et le sortilège fonctionna. La baguette de Féliks tressauté, le bout de bois bougea, s'anima et se modela pour donner une sorte de chose qu'Astoria ne reconnut tout d'abord pas. « Tu as réussi ! », s'exclama-t-elle ( quoi qu'à voix basse, toutefois, pour que l'attention ne soit pas trop portée sur elle non plus ). Il semblait tellement paniqué que, l'espace d'un instant, elle n'y avait pas cru et s'était mise à angoisser de ce que le sort allait donner. Mais apparemment... la transformation avait fonctionné. Astoria regarda alors cette petite chose étrange - et terrifiante ! - avec circonspection, puis elle reporta son regard vers Féliks, tout en haussant un sourcil. Le jeune homme semblait littéralement captivé par la créature qu'il venait tout juste de créer... ce qui n'était pas le cas de la gryffondor, qui avait surtout envie de grimacer - mais elle se retint. Malgré ses proportions étranges et son regard pour le moins déroutant, il semblait fier de lui et de ce fait... Astoria n'eut pas vraiment le coeur à lui briser son moral. « Elle est un peu bizarre, quand même... tu ne trouves pas ? ». En fait, Astoria trouvait cette petite chose abominable et terrifiante, si bien qu'elle se retenait de grimacer en la voyant.

« Mais c'est fantastique, Féliks, vraiment ! Je savais que tu réussirais ! ». Mieux valait sans doute qu'elle lui dise ce genre de choses. Après tout, donner vie à cette horreur semblait tellement lui faire plaisir qu'elle pouvait bien essayer de faire un effort... non ? Elle tenta alors de prendre sur elle du mieux qu'elle le pouvait, avala difficilement sa salive et se tourna de nouveau vers son meilleur ami, pleine de bonnes volontés. « On va lui donner un nom, qu'en dis-tu ? ». Et elle déployait d'innombrables efforts pour... ne pas paraître trop étrange, ni montrer que ce machin la dérangeait vraiment. Elle pouvait bien faire cela pour Féliks. Alors la préfète de Gryffondor réfléchit quelques instants et tenta de paraître réellement concernée par la question. « Appelons-la Dolly ». En fait, elle ne savait pas très bien d'où cela lui venait mais... cette... chose, avait une tête à s'appeler Dolly.

Bien. C'était à son tour, maintenant. Et ce quand bien même n'avait-elle absolument aucune envie de participer. Alors, elle se saisit de sa baguette magique et tenta - difficilement - de se concentrer, alors que Dolly, à côté d'elle, semblait la regarder un peu de travers... Mais toutefois, Astoria tenta de se concentrer du mieux qu'elle le pouvait. Hors de question de se laisser impressionner, et surtout pas par un phasme licorne. D'ailleurs, elle ne parvenait pas tout à fait à comprendre comment Féliks avait pu penser à une telle chose - un phasme ! - mais elle essaya de ne plus y faire attention. Car tout ce qui l'intéressait, à présent, c'était son sort. Elle voulait en finir et le plus tôt serait sans doute le mieux. Mais elle ressentit une chose des plus étranges, comme l'envie d'avancer et de prouver à tout le monde que, elle aussi, elle pouvait réussir. Et puis quelque part, elle voulait aussi que son meilleur ami soit fier d'elle. Et quand bien même avait-il créé une chose des plus étranges... tant pis. Il restait tout de même le meilleur de la classe ( avec Hope ) et elle voulait lui faire honneur - même si ce cours l'ennuyait au plus haut point.

Du bout de ses doigts, Astoria attrapa sa baguette magique et elle se concentra vraiment, oubliant tout ce qui se trouvait autour d'elle. Elle ferma les yeux et, du bout des lèvres, avec une expression calme et posée qui ne lui ressemblait pas, elle murmura. Le sortilège qu'elle parvint alors à lancer était d'une force impressionnante. Vif et rapide, le jet de lumière et de paillettes avait atteint la buche et, moins d'une seconde plus tard, le bois commençait déjà se transformer. Jamais elle n'aurait cru pouvoir lancer un sortilège avec autant de puissance - plus encore alors que le cours ne l'intéressait pas plus que ça - et elle en fut si étonnée qu'elle se colla au dossier de sa chaise et écarquilla les yeux... alors que le bout de bois se transformait rapidement en une adorable petite fée.

Etait-ce possible ? Avait-elle réellement pu créer un si joli petit être ? Emerveillée à son tour, au moins tout autant que ne l'était Féliks face à l'horrible Dolly, elle observait cette toute petite chose bouger en lançant des paillettes tout autour d'elle, sur la table, et bouger ses petites ailes dorées alors qu'elle sautillait. Jamais elle ne se serait cru capable de créer une telle merveille, et elle en était bouche bée.



STATISTIQUES:
 



Dernière édition par Astoria N. Greengrass le Lun 14 Nov 2016 - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Tell me who you are...
Date d'inscription : 03/01/2007
Parchemins : 718
Points d'activité : 311
Âge : Tous les âges
Année : Toutes
Cursus : Aucun en particulier
MessageSujet: Re: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Lun 14 Nov 2016 - 13:04

Le membre 'Astoria N. Greengrass' a effectué l'action suivante : Duel


'Combat' : 94
Revenir en haut Aller en bas
Nahima Nashoba
Tell me who you are...
Date d'inscription : 10/10/2016
Parchemins : 33
Points d'activité : 170
Avatar : Selena Gomez
Multicomptes : Lysandra d'Egerton
Image : Bloup
Âge : 15
Année : 5e année
Cursus : Poudlard
Situation financière :
  • ★☆☆☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 40 - 50 - 60
MessageSujet: Re: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Lun 14 Nov 2016 - 16:46

Cours de métamorphose n°1
Ouvert aux élèves de 4e & 5e - Professeur Merejkovski

“Le monde de l'art n'est pas celui de l'immortalité, c'est celui de la métamorphose.”André Malraux

Anomalie ©

L
e cours de métamorphose était l'un de ceux que redoutait le plus la jeune Nahima. C'était une matière qui la fascinait, tant dans son aboutissement que dans sa réalisation mais elle n'avait jamais été véritablement doué avec sa baguette magique. Elle savait qu'elle avait énormément de lacune dans certaines matières et se retrouver dans une classe où brillaient certains génies de cette matière l'angoissait légèrement. Mais quoi qu'il advienne, elle donnerait toujours de son mieux pour tenter d'atteindre les objectifs fixé.

E
n arrivant, la plupart des élèves étaient déjà installé, elle se précipita donc auprès du premier élève rouge et or qu’elle aperçut, et ce fut nul autre que la belle Astoria. Elle connaissait vaguement la jeune Greengrass, préfète de sa maison mais n'avait jamais réellement prit la peine de discuter plus en profondeur avec elle. Elle nota mentalement qu'elle devrait songer à le faire un de ces jours, la jeune fille semblait assez sympathique...

D
ans sa précipitation, Nahima ne manqua pas de trébucher sur une gosse bûche posée au pied de sa chaise. Dans un léger râle qui se voulait le plus silencieux, elle jura contre celui qui pouvait bien avoir eu l'idée de la poser là. Son petit orteil gauche la faisait à présent souffrir et ce n'est donc pas dans de bonnes condition qu'elle sorti son matériel, prête à écouter la présentation de ce nouveau professeur.

C
et homme était impressionnant, il avait un charisme qui parvenait à tenir la classe silencieuse pendant son discours et pourtant il n'inspirait pas - encore ? - la crainte. La jeune sauvage était simplement en admiration devant la sagesse semblant se dégager du nouvel enseignant. Elle nota attentivement le sortilège qu'il leur conseilla, un peu nerveuse d'être la seule à échouer. Pourtant l'exercice prévu gonfla à bloc sa motivation. Donner une forme animale à ce bois, lui rendre la vie comme s'il était encore au milieu de sa forêt était une chose qu'elle rêverait de pouvoir faire. Cela lui semblait réellement... magique. Idiot à dire dans une école de sorcellerie... mais malgré 5 années passée ici, Nahima s'émerveillait encore de peu de chose...

L
es deux camarades à sa gauche semblaient avoir réussit leur sortilège assez rapidement, alors qu'elle même n'en était encore qu'à l'étape de la visualisation. Elle prenait son temps pour tenter de sentir la vie qui pouvait circuler dans ce bois, elle touchait l'écorce du bous des doigts pour y découvrir l'animal qui se cachait à l'intérieur. Elle fut sortie de sa contemplation pendant un instant, la chose créée par le jeune serdaigle venant d'émettre un son sourd en tombant des mains de son propriétaire. Elle l'observa alors d'un air étrange, se demandant ce que pouvait bien être cette chose. Elle éclata de rire en entendant sa comparse gryffondor lui donner un nom. Peut-être devrait-elle s'approcher d'eux plus souvent, cela semblait amusant les cours pour eux !

P
renant alors une grande inspiration, la jeune native reporta son attention sur sa propre bûche, empoigna sa baguette fermement, et se décida enfin à lancer le sortilège. Ses doigts parcouraient encore lentement l'écorce alors que ses yeux se fermaient doucement pour visualiser au maximum la forme de vie cachée dans ce morceau de bois. Elle se connectait à la forêt, se rappelant ses racines et sa culture. Elle DEVAIT réussir ce sortilège, pour l'honneur de sa tribu, c'était un exercice fait pour elle.

T
rès lentement, l'écorce se soulevait petit à petit pour graver des courbes et des angles dans les bois. Des morceaux s'arrachait doucement comme si un burin imaginaire le caressait et le façonnait. Une tête de loup apparu en premier, les yeux se creusant doucement, quelques traits marquant alors les poils. Deux petits triangles s'ajoutèrent pour forcer des oreilles alors que le reste du corps commençait à se dégager du morceau du bois. Des ailes semblaient vouloir pousser sur le dos de l'animal, malheureusement le sortilège lancé par Nahima n'était pas assez précis et celles-ci se cassèrent net, perturbant alors la suite de sa transformation. La créature qui en sorti, mélange étrange d'un loup, un corbeau et d'une queue de chat, était bel et bien vivant comme l'exercie le souhaitait malheureusement la jeune fille à l’origine de cette création divine n'avait pas assez de talent que pour rendre un résultat parfait. La chose semblait... handicapée, un peu bancale. Elle tentait de marcher en titubant puis voulu s'envoler mais l'état désastreux des ailes le fit s'étaler pitoyablement sur le banc, à quelques centimètres de la créature de sa voisine de gauche. Se relevant péniblement, la... chose... se mit à tourner en rond sur elle-même, en cause : sa patte droite un peu plus petite que la gauche...

« - Je crois... que j'ai créer un monstre ! »

L
a jeune fille observait sa créature avec un air mélangeant la pitié et la peur avant de regarder Astoria, à la recherche d'un peu aide. Elle voulait abréger les souffrance de cette... chose mais avait peur d'empirer la situation.

P
endant ce temps, le petit être de bois handicapé vivait sa vie sur le banc, observant curieusement Dolly, Si ses yeux n'avait pas été animé en louchant, le regard aurait pu suggérer des envie de meutre mais reflétait à présent plus un air un peu idiot... Nahima attrapa alors son bébés de bois pour l'empêcher de blesser - ou se blesser ? - Dolly. Elle sourit alors un peu nerveusement à Féliks.

« - Je crois que cette chose aime bien l'air bizarre de ta Dolly, on est pas encore au point faut croire ! »

P
leine d'auto-dérision, le jeune fille éclata alors de rire, se retenant à moitié pour éviter de déranger tout le cours.

Stat:
 



Dernière édition par Nahima Nashoba le Lun 14 Nov 2016 - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t21579-nahima-9829-la-mysterieuse-fill
Narrateur
Tell me who you are...
Date d'inscription : 03/01/2007
Parchemins : 718
Points d'activité : 311
Âge : Tous les âges
Année : Toutes
Cursus : Aucun en particulier
MessageSujet: Re: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Lun 14 Nov 2016 - 16:46

Le membre 'Nahima Nashoba' a effectué l'action suivante : Duel


'Combat' : 68
Revenir en haut Aller en bas
Harmony K. Sharen
Serpentard
Tell me who you are...
Date d'inscription : 08/06/2015
Parchemins : 617
Points d'activité : 183
Avatar : Dakota Fanning
Crédits : Lil Day (Bazzart)
Multicomptes : Rupert Wenlock-Larkin
Image :
Âge : 15 ans - 5 mars 1982
Année : 5 ème
Métier : Préfète de Serpentard - Travaille l'été à l'Animalerie magique
Situation financière :
  • ★★☆☆☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 36 - 46 - 56
MessageSujet: Re: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Lun 14 Nov 2016 - 19:23


Avec appréhension, Harmony était entrée dans la salle, veillant bien à ne paraître nullement impressionnée. Elle se tenait droite et saluait le professeur avec politesse. C'était un homme aux traits tant marqués par le temps que son âge ne pouvait être évalué avec certitude, d'autant que la longévité des sorciers était prodigieuse – escompté qu'ils fussent ou exceptionnellement doués, ou particulièrement couards. La froideur et le ton implacable à l'accent slave du mage l'attribuerait d'emblée à la première catégorie.

Elle s'installa au premier rang, comme à son habitude, après avoir contourné un étrange tas de bûches, et observa ses camarades entrer à leur tour dans la salle, ne détournant le regard que lorsqu'Abby passa. Elle sortit son parchemin, son pot d'encre et une plume neuve, qu'elle disposa proprement sur son pupitre, sa baguette en travers.
Lorsque le professeur Merejkovski prit la parole, la machine était enclenchée et Harmony nota mécaniquement l'ensemble des mots prononcés. Il lui faudrait relire pour en prendre conscience, car ce faisant, elle n'écoutait pas vraiment. Elle releva la tête quand le silence s'était fait, attendant la suite.

Les bûches leur seraient donc utiles. La plume se remit automatiquement en route pour noircir avec frénésie le papier. La métamorphose était la matière la plus complexe aux yeux d'Harmony car la plus abstraite et la plus troublante. En fait, elle ne comprenait tout simplement pas. Elle exécutait les exercices et souvent, son sérieux et sa méthode rigoureuse lui valaient des résultats convenables – cela dit, jamais exceptionnels – mais définitivement, elle ne saisissait pas ce qui se produisait. Elle n'y comprenait rien.
Aussi quand le professeur conclut, sans autre manière, qu'il fallait user de son bon sens et faire montre de sa créativité, Harmony resta immobile, le geste en suspens. La suite ne viendrait pas.

Elle observa ses camarades discuter, s'agiter et porta à nouveau son regard vers le professeur. Il n'avait pas donné plus d'explications que cela. « Faites », en somme. Elle fronça les sourcils, l'anxiété rendant ses mains froides moites. Fallait-il lire un chapitre d'un livre avant d'arriver en classe, selon une directive qu'elle n'avait pas reçu ? En préparation de sa rentrée, elle avait bien sûr lu le programme et fiché les caractéristiques des sorts qu'ils devraient apprendre. Mais celui-ci n'était pas sur la liste donnée normalement par le professeur McGonagall. Pire, elle en était certaine, elle avait lu sa mention quelque part, et cela faisait des enchantements difficiles. Bien plus difficiles que les pauvres sorts de transfert qu'elle réussissait couci-couça au mois de juin.

Toutefois il ne semblait pas utile au professeur de faire, comme la nouvelle directrice de l'école le faisait, une introduction théorique à son cours. Et Harmony était perturbée. Comment appréhender un sort nouveau, aussi étrange, sans plus d'information à son sujet ? C'était leur assurer l'échec, à tous les coups.
Pourtant, et par une bizarrerie que seule son esprit étriqué pouvait résoudre, elle n'éprouvait pas la même perplexité qu'à l'habitude, dans cette salle. Car enfin si on y réfléchissait, ce qui gênait Harmony n'était pas la réalisation pratique et concrète de ce qu'on lui demandait de faire, mais bien la subtilité d'une thèse bien trop enlevée pour qu'elle puisse la saisir et la manier de son esprit froid et étroit. On lui disait « Fais » et ce avec bon sens, et c'était tout. Ça au moins, elle comprenait et ne se faisait pas de nœud au cerveau.

Néanmoins, elle savait le sort au-dessus de son niveau. Et un regard jeté à son alliée d'aubépine lui rappela les embûches qu'elle lui créait depuis plusieurs mois. Il fallait donc faire au plus simple, pour espérer obtenir un résultat.
Il avait dit « animaux ». Et dans ce domaine-là, Harmony Sharen, fille de l'émérite Anna Sharen, disposait de suffisamment de connaissance pour trouver une idée potable. Pour elle qui avait grandi dans une animalerie, toute bête était connue dans ses moindres détails – du moins celles du magasin, bien entendu. Elle excellait en cours de Soins aux créatures magiques et cela pouvait constituer un avantage.

Elle songea très naturellement, en observant sa bûche, à une créature dont l'apparence ne serait pas si différente de celle de l'écorce. Le Botruc était tout désigné pour cet exercice. Restait juste à savoir si le professeur considèrerait cet être des bois comme un « animal ». Quoique la définition était seulement celle de l'être doté d'une âme, selon elle ; et le Botruc répondait à cette qualification.
Harmony se concentra alors. Elle imaginait face à elle les petits êtres que Cyril et elle avaient aidés, au printemps dernier. Les jambes et les bras noueux, d'un être d'une vingtaine de centimètres de haut, à la tête plate et aux yeux marron brillants comme des billes, dont les doigts longs et pointus s'agitaient lentement. Elle pensa encore à leur caractère, timide, paisible, dont l'agressivité ne se dévoilait que lorsque l'arbre qu'ils protégeaient était menacé. Elle prit une autre bûche et l'installa à côté de celle qu'elle comptait transformer. Peut-être réussirait-elle à lui insuffler cet instinct.

Elle souffla et prononça distinctement le sort, face à la bûche.
L'apparence de l'écorce se modifia, comme si des membres lui poussaient ; des doigts longs, fins comme des brindilles croissaient à leur extrémité et un semblant de visage apparaissait sur la bûche. Lentement, péniblement, la bûche prenait la forme des créatures protectrices des bois.
C'était reconnaissable, sans aucun doute ; il y avait plus de détails que sur le schéma que le professeur Gobeplanche avait demandé un jour. Mais rien. Pas un semblant d'animation au creux de ses traits. Ses petits yeux, des boutons bruns, restaient ternes.
Dépitée, elle entendait les exclamations de ses camarades derrière elle, qui semblaient avoir Exténuée par l'effort que lui exigeait la canalisation de sa magie, Harmony exerça une nouvelle pression sur l'aubépine et, téméraire, elle s'acharna.

Enfin le pantin de bois s'agita, ondulant ses doigts dans l'air ; il l'observa d'un regard apeuré, timoré et, confus, il s'accrocha à la bûche voisine.
Pourtant, Harmony était loin d'avoir réussi. Ce moment de grâce ne dura que deux secondes. Tout le flux magique qu'elle avait concentré en ses doigts ne tint pas. Sa baguette trembla et des étincelles fusèrent. Les pulsations s'accélèrent et ses tempes résonnent d'une magie incontrôlée. Soudain, tout lâche. Et sous les yeux écarquillés de la blonde, l'onde de choc percute le petit être de bois, qui prend feu.
Brûlé par les ondes qui ont brisé leurs entraves policées, le petit Botruc saute et atterrit sur la table suivante. Celle d'Astoria Greengrass et Féliks Karkaroff.

Harmony se ressaisit alors et éructa un Aguamenti sonore en direction de la bûche enflammée. La table était trempée ; mais il était trop tard. Ses mains cotonneuses déposèrent avec dépit l'aubépine sur le pupitre. Envahie d'une gêne incommensurable, la petite blonde ne pouvait pas mieux commencer l'année.

Statistiques a écrit:

Sort avancé (A) - A dépasser : 56+5=61 (Malus lié à sa magie défectueuse)
Résultat : 16
C'est un échec. Harmony ne parvient pas à animer son Botruc et dans un effort désespéré, perd le contrôle de sa magie et le brûle. Ainsi que Dolly. RIP.



Hiboux
If I told you that a flower
BLOOMED IN A DARK ROOM
would you trust it ?


Dernière édition par Harmony K. Sharen le Mar 15 Nov 2016 - 11:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t18344-harmony-k-sharen
Narrateur
Tell me who you are...
Date d'inscription : 03/01/2007
Parchemins : 718
Points d'activité : 311
Âge : Tous les âges
Année : Toutes
Cursus : Aucun en particulier
MessageSujet: Re: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Lun 14 Nov 2016 - 19:23

Le membre 'Harmony K. Sharen' a effectué l'action suivante : Duel


'Combat' : 16
Revenir en haut Aller en bas
Joon Park
Gryffondor
Tell me who you are...
Date d'inscription : 19/07/2016
Parchemins : 191
Points d'activité : 360
Avatar : Park Chanyeol
Multicomptes : Hades Farmest
Image :
Âge : 15 ans
Année : Cinquième Année
Métier : Étudiant à Poudlard
Situation financière :
  • ★★★★★


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 40 - 50 - 60
MessageSujet: Re: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Mar 15 Nov 2016 - 0:14

Cours de Métamorphose


La métamorphose... Une cours que Joon n'affectionnait pas tant que ça. Il n'était pas des plus doué ce qui entraînait souvent une frustration extrême chez le jeune homme. Il avait l'impression que sa magie était inconstante, parfois tout marchait comme sur des roulettes alors qu'à d'autre moment, il pouvait échouer même le sort le plus basique. Va savoir pourquoi...


Notre jeune Coréen se dirigeait vers ce cours, d'un pas relativement lent. Son état mental, était quelque peu étrange ses derniers temps, totalement lunatiques surtout. Ses changements d'humeur n'arrêtaient plus et semblaient même s'aggraver. Cela l'épuisait, autant physiquement que mentalement. Joon se sentait pris au piège dans son propre esprit. Esprit qui le tourmentait jour et nuit et qui lui donnais envie de hurler pour que quelqu'un l'en sorte. Mais comme toujours, il gardait tout à l'intérieur et cachait son désespoir derrière ses grands sourires qui respirait la joie et la bonne humeur, alors que de l'intérieur, il avait l'impression de mourir à petit feu. Menfin qui s'en souciait réellement ?


Une fois arriver a destination, Joon pu constater que pour une fois il n'était pas en retard, mais il n'était pas non plus le premier a mettre les pieds dans la classe. Plusieurs élèves dont Joon connaissait le visage, le nom et la maison s'y trouvait. Il salua poliment le professeur Merejkovski puis se dirigea vers un petit groupe qu'il avait remarqué lorsqu'il était rentré. Ce petit groupe contait Astoria, Feliks et Nahima avec qui il s'était toujours bien entendu. Le jeune homme se dirigea calmement vers eux, et s'installa à la table voisine en leur faisait un grand sourire, toutes dents dévoilées. Il déposa ensuite son sac à côté de lui et écouta distraitement les mots qui sortaient de la bouche de se grand-père inintéressant a ses yeux. En fait-tout ce qui avait attrait au côté académique l'ennuyais et sans le dire a voix haute, Joon était très impatient qu'il se la boucle. Sa seule envie était d'en finir avec ce bout de bois le plus vite possible et se barrer pour aller planer en paix, on ne savait trop ou.


Il nota rapidement dans son petit crane les recommandations du vieux et essaya a plusieurs reprise de visualiser, mais tout ce qu'il arrivait à voir était cette stupide bûche. Il semblait incapable de voir au de là, ce qui l'énervait. Il tourna ensuite le regard vers la table voisine pour voir ou ils en étaient. Face a leur progression, Joon fronça des sourcils, une moue boudeuse coller au visage, mais il était hors de question qu'il baisse les bras. Il allait y arriver coûte que coûte, quitte à se brûler ce cerveau déjà bien cramé à la base.


Joon ferma les paupières et respira un grand coup, pour tenter de calmer le feu de la colère qui bouillait dans ses veines en ce moment précis et se concentra sérieusement cette fois si. Cela pris encore quelque minute avant que quoi que ce soit se produise et lorsque la bûche se mit a se sculpter et prendre une forme, Joon la regarda boucher bée tant la surprise d'avoir réussie quelque chose était grande. La tête de ce qui semblait être un oiseau fit son apparition en premier, suivit des ailes et du corps de celui-ci. Un corbeau... Ce n'était pas si mal celons lui, même s'il semblait plutôt se trouver face à un oiseau obèse. Oiseau obèse qui une fois en vie semblait incapable de voler et se contentait tout simplement de gueuler sa vie en sautant et agitants ses ailes violemment. Ce qui fit éclater de rire Joon historiquement. Ce qu'il avait l'air con ce oiseau. Mais ce qui le tua définitivement était cette chose que Nahima avait créée. S'il ne s'était pas trouvé sur un banc, Joon serais sûrement tomber a terre et roulerais dans toute la pièce tel un fou. Mais comme ce n'était pas le cas, il se contenta de s'écraser sur la surface de bois qu'il tapait du point incapable de se calmer.



Stat:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t20988-joon-park-quand-le-frangin-deba
Narrateur
Tell me who you are...
Date d'inscription : 03/01/2007
Parchemins : 718
Points d'activité : 311
Âge : Tous les âges
Année : Toutes
Cursus : Aucun en particulier
MessageSujet: Re: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Mar 15 Nov 2016 - 0:14

Le membre 'Joon Park' a effectué l'action suivante : Duel


'Combat' : 57
Revenir en haut Aller en bas
Toma Pigro
Tell me who you are...
Date d'inscription : 23/10/2016
Parchemins : 34
Points d'activité : 143
Avatar : Graham Phillips
Multicomptes : Mélina Saule
Âge : 15
Année : 5ème année
Situation financière :
  • ★★★★★


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 40 - 50 - 60
MessageSujet: Re: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Mer 16 Nov 2016 - 20:32

Motivation ? Inexistante. Détermination ? À retourner dans son lit très certainement. A aller en cours et surtout en métamorphose, non. Trainant des pieds tout en pestant, l’italien se dirigeait vers la salle où le bourreau l’attendait lui et ses camarades. Deux étages à descendre depuis la salle commune des serdaigles. Ils n’auraient pas pu installer un ascenseur ? Ce serait tellement plus facile d’arriver à l’heure en cours.  Surtout qu’il n’avait jamais eu cours avec ce prof. Il savait juste que son nom était imprononçable.

Se stoppant devant l’antre du démon, l’italien ferma les yeux. Joignant ses doigts, il s’étira les bras au-dessus de la tête paumes des mains face au plafond. Un bayement bruyant exprimait son enthousiasme à l’idée d’être là. Il n’avait jamais été doué pour la métamorphose. La majeure partie du temps ses sorts étaient partiellement réussis.  Prenant une profonde inspiration il poussa la porte et salua le prof avant même d’avoir croisé son regard. Il parcouru des yeux les quelques visages qui se trouvaient dans la salle. Il mit pas longtemps à repérer un regroupement de têtes connues et alla s’asseoir à côté de Joon.

Il déposa son sac sur la table et s’assit en tirant la gueule à Joon qui n’avait pas voulu sécher le cours. L’italien s’assit et sorti ses affaires avant de s’étaler sur la table. Bras croisés, et tête posée, il se demandait qui avait posé se bout de bois devant lui l’empêchant ainsi de voir à quoi ressemblait Merejkovski. D’ailleurs, ce dernier commençait à se présenter. Toma se redressa légèrement en plaçant son coude sur la table pour soutenir sa tête. Il put enfin voir à quoi ressemblait le dit prof. Un vieux ridé. Il aurait bien aimé avoir une prof jeune pour changer un peu. Mais à priori ça se faisait rare. Blague à part, une fois que Merejkovski eut fini sa présentation et commença  à donner les instructions, l’italien cramponna sa plume et pris d’une soudaine motivation, il s’enflamma sur le parchemin à noter les indications données. Après tout, un nouveau professeur était peut être bien l’occasion de prendre un nouveau départ avec la métamorphose.

Les explications terminées, l’italien poussa ses affaires sur le côté avant de prendre sa baguette. N’ayant pas encore trop d’idée pour transformer sa bûche, il observa ses camarades. A la table d’à côté ils semblaient s’en sortir. A l’inverse d’une serpentard un peu plus loin. Quant à Joon, Toma se demandait s’il allait survivre au cours vu la gueule qu’il tirait. Bon, ce n’était pas tout mais l’italien devait bûcher cérébralement pour transformer cette bûche en bestiole. Il plaça sa baguette horizontalement sur la table pour faire craquer ses doigts. Puis, il se tapota les joues pour finir de se réveiller et se retroussa les manches. AU TAQUET ! La motivation s’était entièrement emparé de lui il ne pouvait pas rater. Surtout que Joon venait de lancer son sort.

L’italien saisie une nouvelle fois sa baguette et s’amusa à la faire circuler entre ses doigts en essayant d’imaginer un animal à façonner dans ce bout de bois. Sûr de lui, et plus décidé que jamais, il se racla la gorge avant de prononcer le sort à exécuter. Mais voilà, Joon qui lui servait d’ami et d’allié se mit à rire. L’italien qui ne s’attendait pas à cela, sursauta ce qui transforma toute la prononciation de son sort. De «Bosculpare » l’italien passa à « Bosculpaiire ». L’espèce de sort alla quand même s’étaler sur la cible qui s’envola dans les airs et finit par retomber et s’écraser sur la table d’à côté entre les deux rouge et or. A quelques centimètres près, l’une des deux aurait fini la journée à l’infirmerie.
   
Passant sa main libre dans son cou et constatant l’échec cuisant de son sort, il détourna le regard pour ne pas affronter celles qu’il venait de manquer d’assommer. Il fronça les sourcils et donna un coup de coude à Joon en signe de vengeance. "Jo t'es relou franchement. " murmura-t-il pour que seul ce dernier puisse l'entendre.
 

Motivation ? Disparue. Détermination ? Envolée. Et sa crédibilité en bon élève potentiel dans la matière ? Morte et enterrée. Mal à l’aise par son échec, il se décida que le prochain cours pouvait avoir lieu, lui le passerait au fond de son lit.  

Stat:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t21642-toma-pigro-le-stelle-sono-un-ar
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Cours de Métamorphoses pour les 4&5èmes années - Bosculpare   Aujourd'hui à 7:24

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

MMHP :: Poudlard : le château :: Cinquième étage :: Cours de Métamorphose-